Aller au contenu
RockYourWorld

Une Étude Prédit La Fin De Notre Planète Avant L'An 2100

Messages recommandés

C'est beau, mais tellement naïf.

L'Univers n'a rien à dire dans cette histoire. Je ne vois pas ce que tu veux dire par là . L'Univers n'a pas de conscience, je ne vois pas comment il pourrait se passer de tout ce qui n'est pas intelligent...

Je me plaçais sur un autre plan que le seul terrestre et il n'y a pas de connotation intellectuelle là -dedans. L'Univers et la Nature existeront tandis que l'Homme disparaitra parce qu'il n'a pas l'intelligence de ne pas s'auto-détruire, d'où la Vie reprendra toujours ses droits en se passant de ce qui n'est pas intelligent. Ils ne sont pas dépendants de l'Homme à contrario de l'être humain.

 

Ensuite en ce qui concerne notre planète, les choix de vie sont l'apanage de chaque individu. A tord ou à raison je pense qu'il faut changer les choses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors, premièrement, on a pas la même vision de l'évolution. Je suis pour le nucléaire (je tiens à le dire), parce que je crois dur comme fer que si nous abandonnions cette énergie, certes très critiquée à cause de ses déchets, on dé-évoluerait. Ce n'est pas le problème de "c'est mal, c'est polluant, c'est emmerdant, c'est dangereux", le problème c'est: "Comment va-t-on éclairer notre planète sans le nucléaire". Et je t'en pris, épargne moi le vent et l'eau et le soleil, à moins qu'on pose des centrales solaires sur Mercure avec redirection par onde Wi-Fi (le truc complétement SF . Mais ce n'est pas le sujet.

 

Sur le nucléaire, plusieurs topics grouillent de solutions alternatives à l'atome.

 

Moi j'aime la societé du tout-bagnole, de l'informatique, du nucléaire, des cameras de surveillance dans les toilettes publiques, des navettes spatiales qui explosent après cinq minutes de vol... Non, en étant sérieux, on ne peut aller contre l'évolution. On a des besoins à gérer, des populations à nourrir. Et puis l'armement a toujours été depuis le début un très bon moyen aux gouvernements à se faire du fric, ce que la santé n'a jamais fait. Le monde est mal fait parce que le système est pourri, mais tant que ce système marche dans les plus grands pays de ce monde, alors rien ne bougera.

Quelle est ta définition de l'évolution ? C'est tout ce qui est nouveau ? Comment peut-on être évolué si on vit plus mal qu'avant ? Qu'est-ce que l'évolution et le progrès s'il ne s'agit pas d'améliorer la vie de la majorité de la population ?

On a un mode de vie de cons. Quand on parle des pays "en voie de développement" qui veulent atteindre notre "niveau de vie", ça me fait marrer (ou peur, c'est selon) : notre prétendu développement s'accompagne toujours de pollution et d'inégalités sociales, mais c'est nous qui serions au plus haut niveau ?

Je pense au contraire que ceux qui ont tout compris sont les peuples qui calculent leur taux de bien-être et pas leur PIB, qui ne s'imposent pas 40 contraintes pour faire une action, qui n'ont pas besoin d'étiquettes pour savoir si ce qu'ils mangent est sain. Il n'est pas nécessaire de retourner vivre dans les arbres pour arrêter de polluer comme des cons. Mais on doit changer notre mode de vie, c'est inévitable, c'est une question de survie à moyen terme. Et c'est aussi une question de démocratie, qui nous fait bien défaut dès qu'il s'agit de prendre une décision qui va dans le sens de "l'évolution" (faudra d'ailleurs que tu m'expliques en quoi les mesures de sécurité post 11 septembre sont un progrès, surtout sur le plan démocratique...).

 

Tu peux toujours aller militer avec tes voisins sur les marches de l'assemblée nationale. Ce qu'il faut, c'est un mouvement mondiale, un peu comme les révolutions arabes, sauf que c'est beaucoup plus difficile pour nous, car nous sommes des pays développer, riche, avec (pour la plupart) une démocratie. On s'y plait bien chez nous. On a pas trop envi de renverser les choses, quand on voit ce qu'il se passe en Syrie, on ferme notre gueule et on prend le métro.

Non, TU fermes ta gueule et tu prends le métro. Le fatalisme dont certains d'entre vous font preuve ressemble plutôt de la lâcheté. C'est trop facile de se chercher des excuses en se disant que tout est foutu d'avance. Il y a un proverbe qui dit : "celui qui se bat n'est pas sûr de gagner. Celui qui ne se bat pas est sûr de perdre"

Un mouvement mondial ? Mais où étais-tu depuis 2008 ? Des mouvements sociaux de masse il y en a partout depuis 5 ans, y compris en ce moment en Europe. Tu sais pas ce qui se passe en Espagne, en Grèce, en Angleterre ? Et même en France, y a pas des gens qui luttent contre la fermeture de leurs usines, de leurs écoles, contre les gaz de schiste, pour avoir des papiers ? C'est pas l'élection de Hollande qui a changé la donne, les gens ne sont pas dupes, ils savent qu'ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes et sur leurs soutiens. Et aux USA aussi, le pays le plus riche du monde, des gens se battent au quotidien.

Au-delà  de savoir si ce combat est perdu d'avance, il faut de toute façon le mener. Comme je l'ai déjà  dit, il n'y a pas que les manifs et les partis politiques comme cadre de lutte, c'est pas l'imagination qui manque (les Anonymous en sont un très bon exemple). Arrête de croire qu'on n'a le choix qu'entre la consommation à outrance et le retour à la caverne, le monde est un petit peu plus complexe que ça. Et on a tous un devoir moral les uns envers les autres.

 

Oui, je parle en général. Heureusement qu'il y a des personnes comme toi (et moi dans une moindre mesure, sauf que j'ai rendu les armes ^^) qui militent encore pour 'Heal the world, make it a better place", comme dirait l'autre. Mais ça reste très superficiel, parce que nous sommes facilement corrompus. Qui ne rêve jamais de vivre dans une villa au bord de la mer ?

Ben moi. Qu'est-ce que je foutrais d'une villa ? Et je suis pas un cas isolé. Je veux pouvoir vivre au calme dans un environnement propre et agréable sans avoir besoin de m'expatrier au fin fond d'une montagne. Parce que c'est ça que ça veut dire, "rêver d'une villa au bord de la mer". On doit dès maintenant repenser notre architecture urbaine, de façon à pouvoir tous cohabiter, se répartir équitablement sur le territoire, tout en conservant chacun et chacune son intimité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me plaçais sur un autre plan que le seul terrestre et il n'y a pas de connotation intellectuelle là -dedans. L'Univers et la Nature existeront tandis que l'Homme disparaitra parce qu'il n'a pas l'intelligence de ne pas s'auto-détruire, d'où la Vie reprendra toujours ses droits en se passant de ce qui n'est pas intelligent. Ils ne sont pas dépendants de l'Homme à contrario de l'être humain.Ensuite en ce qui concerne notre planète, les choix de vie sont l'apanage de chaque individu. A tord ou à raison je pense qu'il faut changer les choses.

Peut-être, peut-être pas. On n'en sais rien. L'Homme que l'on connait à quand même suivi une évolution, il n'est pas apparu comme ça. L'australopithèque s'est éteint pour laisser place à l'Homo Habilis, puis l'Homo Erectus, etc...

Il s'est acclimaté pour survivre et s'élever, pourquoi il ne le ferait plus aujourd'hui ? Evidemment, ça ne s'est pas fait en un jour mais je reste persuadé que l'Homme a cet instinct de survie qui est beaucoup plus actif que sa capacité à s'auto-détruire.

 

 

Sur le nucléaire, plusieurs topics grouillent de solutions alternatives à l'atome.

Merci. Faudra que j'aille faire un tour :), et peut-être relancer le topic, qui sait ? J'aime les confrontations de point de vue.

 

Quelle est ta définition de l'évolution ? C'est tout ce qui est nouveau ? Comment peut-on être évolué si on vit plus mal qu'avant ? Qu'est-ce que l'évolution et le progrès s'il ne s'agit pas d'améliorer la vie de la majorité de la population ?On a un mode de vie de cons. Quand on parle des pays "en voie de développement" qui veulent atteindre notre "niveau de vie", ça me fait marrer (ou peur, c'est selon) : notre prétendu développement s'accompagne toujours de pollution et d'inégalités sociales, mais c'est nous qui serions au plus haut niveau ?

Je pense au contraire que ceux qui ont tout compris sont les peuples qui calculent leur taux de bien-être et pas leur PIB, qui ne s'imposent pas 40 contraintes pour faire une action, qui n'ont pas besoin d'étiquettes pour savoir si ce qu'ils mangent est sain. Il n'est pas nécessaire de retourner vivre dans les arbres pour arrêter de polluer comme des cons. Mais on doit changer notre mode de vie, c'est inévitable, c'est une question de survie à moyen terme.

 

On vit plus mal qu'avant ? Permet moi d'en douter. Ça dépend de quel point de vue on se place, parce que niveau médecine et santé, j'pense qu'on est loin de se plaindre avec tous les progrès qu'on fait nos scientifiques.

Et notre mode de développement est quand même le meilleur sur cette planète. Certes, il est loin d'être parfait (pollution, inégalités, comme tu viens de le dire), mais comparé à d'autre qui vive encore sous des dictatures, je trouve qu'on s'en sort pas si mal que ça. C'est bien beau aussi de tout critiquer, encore faut-il proposer quelques choses. Tu voudrais réadopter le communisme utopique ? ^^ Je sais, je suis une victime de notre vie de "développé" et je le remarque, cependant, je suis intimement convaincu qu'il n'y a pas de système parfait, parce que chaque doctrine à ses avantages et ses inconvénients. Tu parles de taux de bien-être, comme le Bhoutan (ou un pays du genre, j'avais vu une émission là -dessus). Clair c'est bien beau, bien bisounours, ils sont content d'habiter dans leur maison, accrocher sur les montagnes. D'un autre côté, ce n'est pas le bonheur qui fait le développement d'un pays. Faut arrêter de rêver. Un pays a besoin d'industrie, d'échange, et j'en passe pour se développer, pas de sourire et de bonbon. Et quand on voit le niveau de vie actuel de ses pays qui applique ce taux de bien-être, et bien j'peux te dire que je préfère notre mode de vie à l'occidental, complètement pourri par les grand patrons... Et ces contraintes comme tu dis, c'est quand même grâce à ça que l'on peut aspirer à une vie saine et confortable. Rappelle moi l'espérance de vie du Bhoutan ? Je l'ai: 69.9, soit un peu plus de dix ans de moins par rapport à nous. C'est énorme.

 

Après, changer de mode de vie ? Je ne pense pas. Je pense plutôt à un compromis. Tout n'est pas à jeter dans notre société (fort heureusement).

 

Non, TU fermes ta gueule et tu prends le métro. Le fatalisme dont certains d'entre vous font preuve ressemble plutôt de la lâcheté. C'est trop facile de se chercher des excuses en se disant que tout est foutu d'avance. Il y a un proverbe qui dit : "celui qui se bat n'est pas sûr de gagner. Celui qui ne se bat pas est sûr de perdre"Un mouvement mondial ? Mais où étais-tu depuis 2008 ? Des mouvements sociaux de masse il y en a partout depuis 5 ans, y compris en ce moment en Europe. Tu sais pas ce qui se passe en Espagne, en Grèce, en Angleterre ? Et même en France, y a pas des gens qui luttent contre la fermeture de leurs usines, de leurs écoles, contre les gaz de schiste, pour avoir des papiers ? C'est pas l'élection de Hollande qui a changé la donne, les gens ne sont pas dupes, ils savent qu'ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes et sur leurs soutiens. Et aux USA aussi, le pays le plus riche du monde, des gens se battent au quotidien.

Au-delà  de savoir si ce combat est perdu d'avance, il faut de toute façon le mener. Comme je l'ai déjà  dit, il n'y a pas que les manifs et les partis politiques comme cadre de lutte, c'est pas l'imagination qui manque (les Anonymous en sont un très bon exemple). Arrête de croire qu'on n'a le choix qu'entre la consommation à outrance et le retour à la caverne, le monde est un petit peu plus complexe que ça. Et on a tous un devoir moral les uns envers les autres.

 

Oui, JE ferme ma gueule et JE prends le métro. Image IPB (Bien qu'il n'y a pas de métro la où je bosse).

Tout ce que tu dis, je suis tout à fait d'accord, et je salue les personnes qui se battent chaque jour pour protéger leur boulot, leur famille. Peut-être faut-il que je sois vraiment impliqué dans une situation pareille pour que je bouge mes fesses ? Va savoir, pour l'instant, je reste très perplexe, surtout en cette période de crise où les grands patrons ont, majoritairement, le derniers mots, ce qui est regrettable...

 

Ben moi. Qu'est-ce que je foutrais d'une villa ? Et je suis pas un cas isolé. Je veux pouvoir vivre au calme dans un environnement propre et agréable sans avoir besoin de m'expatrier au fin fond d'une montagne. Parce que c'est ça que ça veut dire, "rêver d'une villa au bord de la mer". On doit dès maintenant repenser notre architecture urbaine, de façon à pouvoir tous cohabiter, se répartir équitablement sur le territoire, tout en conservant chacun et chacune son intimité.

Tu n'en as jamais rêver, de vivre comme tous ceux qui se font un paquet de fric sur cette bonne vieille Terre ? Image IPB

Tu n'es peut-être pas un cas isolé, mais vous ne devez pas être très nombreux non plus.

Ouai grosso-modo, ce que tu dis, c'est très utopique. Parce que se répartir équitablement sur le territoire, ça m'étonnerais vraiment que ça fonctionne. Moi-même je vis dans les Vosges, et je peux te dire que vivre là  bas en hiver, t'as intérêt à pas oublier le sel quand tu fais tes courses, et ça, je doute que les citadins peuvent encaisser ça. Il y a un véritable choc de culture entre ceux qui vivent en ville et ceux qui vivent dans la campagne. Je vois ça, moi qui fait mes études dans une grande ville (Strasbourg) et qui vient du trou du cul du monde. Nos modes de vie sont complètements différends. Et c'est sur ce point que je veux des explications, parce que répartition équitable du territoire, ça reste vraiment très invraisemblable...

 

 

 

 

Bon, je pense qu'on est complètement HS par rapport au sujet mais bon. Image IPB

 

 

 

 

 

 

PS: Au faite, j'ai remarqué.

 

sans avoir besoin de m'expatrier au fin fond d'une montagne

au fin fond, c'est fin bien, c'est fin nul,...

Des racines vosgiennes ? Parce que c'est très de chez moi cette expression. Image IPB

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On vit plus mal qu'avant ? Permet moi d'en douter. Ça dépend de quel point de vue on se place, parce que niveau médecine et santé, j'pense qu'on est loin de se plaindre avec tous les progrès qu'on fait nos scientifiques.

 

Depuis 20-30 ans, pour la première fois, on regresse. Pour la première fois, l'espérance de vie, notamment l'espérance de vie en bonne santé, stagne en France, voire baisse. Voilà  les conséquences de notre mode de vie capitaliste.

 

Et notre mode de développement est quand même le meilleur sur cette planète. Certes, il est loin d'être parfait (pollution, inégalités, comme tu viens de le dire), mais comparé à d'autre qui vive encore sous des dictatures, je trouve qu'on s'en sort pas si mal que ça. C'est bien beau aussi de tout critiquer, encore faut-il proposer quelques choses. Tu voudrais réadopter le communisme utopique ? ^^ Je sais, je suis une victime de notre vie de "développé" et je le remarque, cependant, je suis intimement convaincu qu'il n'y a pas de système parfait, parce que chaque doctrine à ses avantages et ses inconvénients. Tu parles de taux de bien-être, comme le Bhoutan (ou un pays du genre, j'avais vu une émission là -dessus). Clair c'est bien beau, bien bisounours, ils sont content d'habiter dans leur maison, accrocher sur les montagnes. D'un autre côté, ce n'est pas le bonheur qui fait le développement d'un pays. Faut arrêter de rêver. Un pays a besoin d'industrie, d'échange, et j'en passe pour se développer, pas de sourire et de bonbon. Et quand on voit le niveau de vie actuel de ses pays qui applique ce taux de bien-être, et bien j'peux te dire que je préfère notre mode de vie à l'occidental, complètement pourri par les grand patrons... Et ces contraintes comme tu dis, c'est quand même grâce à ça que l'on peut aspirer à une vie saine et confortable. Rappelle moi l'espérance de vie du Bhoutan ? Je l'ai: 69.9, soit un peu plus de dix ans de moins par rapport à nous. C'est énorme.

Ça correspond à l'espérance de vie des Américains : 70 ans. Perso, ça me fait réfléchir sur le lien entre le mode de vie à l'occidentale et le bien-être. Il est clair que si en France on avait pas la Sécu, le régime des retraites, toutes ces mesures mises à mal par les obsédés du "progrès", on aurait pas une espérance de vie de 80 ans en moyenne. Sachant qu'il y a là  aussi de grosses inégalités (un ouvrier vit en moyenne 7 ans de moins qu'un cadre), et que l'espérance de vie n'est pas le seul critère de bonheur (sinon les Japonais seraient les plus heureux, or ils ont un taux de suicides parmi les plus élevés au monde).

Il n'est pas nécessaire d'être utopiste ni de brandir le Petit Livre rouge pour vouloir changer le système. Et il n'y a pas que le communisme et le capitalisme dans la vie. L'imagination, que diable.

Quant aux pays vivant sous les dictatures, tu veux vraiment qu'on se fasse un cours d'histoire pour rappeler pourquoi des gens crèvent de faim en Afrique depuis qu'ils ont été colonisés, spoliés, exploités et dépossédés de leurs biens et de leur pouvoir de décision par les colons européens ? Qui a mis ces dictateurs au pouvoir ? Qui a tracé des frontières sans queue ni tête ? Bon.

 

Peut-être faut-il que je sois vraiment impliqué dans une situation pareille pour que je bouge mes fesses ? Va savoir, pour l'instant, je reste très perplexe, surtout en cette période de crise où les grands patrons ont, majoritairement, le derniers mots, ce qui est regrettable...

Oui, la lutte des classes existe et on est en train de la perdre. Mais plus on est nombreux, plus le rapport de forces sera à notre avantage. Allez, rejoins-nous (on a des cookies).

 

Tu n'en as jamais rêver, de vivre comme tous ceux qui se font un paquet de fric sur cette bonne vieille Terre ?

Carrément pas, non.

 

Tu n'es peut-être pas un cas isolé, mais vous ne devez pas être très nombreux non plus.

Ouai grosso-modo, ce que tu dis, c'est très utopique. Parce que se répartir équitablement sur le territoire, ça m'étonnerais vraiment que ça fonctionne. Moi-même je vis dans les Vosges, et je peux te dire que vivre là  bas en hiver, t'as intérêt à pas oublier le sel quand tu fais tes courses, et ça, je doute que les citadins peuvent encaisser ça. Il y a un véritable choc de culture entre ceux qui vivent en ville et ceux qui vivent dans la campagne. Je vois ça, moi qui fait mes études dans une grande ville (Strasbourg) et qui vient du trou du cul du monde. Nos modes de vie sont complètements différends. Et c'est sur ce point que je veux des explications, parce que répartition équitable du territoire, ça reste vraiment très invraisemblable...

Se répartir équitablement, ça veut pas dire qu'il faut la même densité de population sur tous les territoires. Je sais bien qu'on peut pas avoir autant d'habitants dans les Vosges, en Camargue ou à Paris. Il s'agit de ne plus avoir d'un côté des trous paumés où t'es obligé d'avoir une voiture ou un solex pour aller chercher ton pain, ni de barre d'immeubles déshumanisantes en béton. De ne plus diviser la population entre les pauvres d'un côté, les riches de l'autre, Français d'un côté, étrangers de l'autre. Il s'agit de stopper l'inflation immobilière pour qu'on ne soit pas obligé d'habiter à 100 km des grandes villes pour trouver un logement à un prix abordable. On peut et on doit mieux répartir la population, et pas seulement en termes de densité, mais aussi de diversité de population. Il faut repenser l'urbanisme en terme d'accessibilité, de rapports sociaux, de transports, de travail, et d'écologie. C'est déjà  en cours dans certains métropoles d'ailleurs, mais ça reste isolé.

Et puisqu'on parle de fin dans le monde due à la pollution (ou comme revenir subtilement au sujet), en France on est en retard en construction écologique. C'est pourtant pas les alternatives au béton qui manquent. Et on ne devrait pas avoir à choisir entre l'emploi et l'environnement. Je vois pas l'intérêt de "créer des emplois" si c'est pour faire travailler des gens dans l'amiante ou les produits chimiques. L'écologie est le secteur le plus vecteur d'emplois à l'avenir, puisque c'est le domaine le plus vital depuis quelques années. Profitons-en pour sortir progressivement du système productiviste qui nous flingue à petit feu.

 

Des racines vosgiennes ? Parce que c'est très de chez moi cette expression.

Pas du tout vosgienne, non, je sus même plutôt du plat pays (avec la Mer du Nord pour dernier terrain vague...). Mais je pense que c'est une expression qu'on doit souvent utiliser quand on habite des coins à faible densité de population (et ça, par contre, je connais ^^).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis 20-30 ans, pour la première fois, on regresse. Pour la première fois, l'espérance de vie, notamment l'espérance de vie en bonne santé, stagne en France, voire baisse. Voilà  les conséquences de notre mode de vie capitaliste.

Source ? Parce que moi je trouve ça. (Bon c'est google, je te l'accorde).

http://www.google.fr...e+vie+en+france

Ça augmente légèrement depuis les années 2000.

 

Ça correspond à l'espérance de vie des Américains : 70 ans. Perso, ça me fait réfléchir sur le lien entre le mode de vie à l'occidentale et le bien-être. Il est clair que si en France on avait pas la Sécu, le régime des retraites, toutes ces mesures mises à mal par les obsédés du "progrès", on aurait pas une espérance de vie de 80 ans en moyenne. Sachant qu'il y a là  aussi de grosses inégalités (un ouvrier vit en moyenne 7 ans de moins qu'un cadre), et que l'espérance de vie n'est pas le seul critère de bonheur (sinon les Japonais seraient les plus heureux, or ils ont un taux de suicides parmi les plus élevés au monde).Il n'est pas nécessaire d'être utopiste ni de brandir le Petit Livre rouge pour vouloir changer le système. Et il n'y a pas que le communisme et le capitalisme dans la vie. L'imagination, que diable.<br style="color: rgb(28, 40, 55); font-size: 13px; line-height: 19px; background-color: rgb(250, 251, 252); ">

Quant aux pays vivant sous les dictatures, tu veux vraiment qu'on se fasse un cours d'histoire pour rappeler pourquoi des gens crèvent de faim en Afrique depuis qu'ils ont été colonisés, spoliés, exploités et dépossédés de leurs biens et de leur pouvoir de décision par les colons européens ? Qui a mis ces dictateurs au pouvoir ? Qui a tracé des frontières sans queue ni tête ? Bon.

 

C'est clair, la France a le meilleur système social du monde, bien meilleur que nos amis allemand qui se vantent tellement d'avoir gardé leur triple A, ces salauds ! Après, des inégalités, si tu n'en veux pas, par vivre à Cuba (et encore...). C'est sûr que ceux qui bossent au milieu de produit dangereux à long terme (poussière, ciure de bois, ...), ils ont une espérance écourté, comme ceux qui fument, qui se droguent et tout le tralala. Il faut renforcer les mesures de santé pour ces personnes (les ouvriers comme tu dis) car c'est eux les premiers touchés. Le cadre qui reste planté derrière son bureau à remplir des feuilles Excel, c'est sûr qu'il ne risque pas grand chose...

L'imagination, que diable ? Trop facile à mon goût. Moi je pense qu'il faut mélangé ces deux grandes idéologies car elles ont des avantages à ne pas négligé. Je suis pour le capitalommuniste ! On forme un parti ?

Oui, je te l'accorde, la situation en Afrique est en grande partie à cause de notre comportement par le passé. C'est un boulet qu'on traîne et qu'on continue à traîner (mine d'argent, d'uranium au profit de "nous" et non de ces pays. Ce qu'il faudrait, se serait de créer une aide à ces pays qui ne vont pas dans les caisses du dictateurs en question, mais de la population pour améliorer leur vie (construction de puits, de routes, d'hôpitaux,...) Mais si ces personnes aux pouvoirs (élu par le peuple, j'enlève les dictatures), préfèrent s'en mettre plein les poches au lieu d'aider son peuple, que peut-on faire ? Et on en revient à ce que je disais plus haut. L'Homme, dans sa majorité, est égoïste. Tu n'as pas des Senghor à chaque coins de rue. Enfin bref...

 

Oui, la lutte des classes existe et on est en train de la perdre. Mais plus on est nombreux, plus le rapport de forces sera à notre avantage. Allez, rejoins-nous (on a des cookies).

Non, moi je veux une villa.

 

Carrément pas, non.

Étrange.

 

Se répartir équitablement, ça veut pas dire qu'il faut la même densité de population sur tous les territoires. Je sais bien qu'on peut pas avoir autant d'habitants dans les Vosges, en Camargue ou à Paris. Il s'agit de ne plus avoir d'un côté des trous paumés où t'es obligé d'avoir une voiture ou un solex pour aller chercher ton pain, ni de barre d'immeubles déshumanisantes en béton. De ne plus diviser la population entre les pauvres d'un côté, les riches de l'autre, Français d'un côté, étrangers de l'autre. Il s'agit de stopper l'inflation immobilière pour qu'on ne soit pas obligé d'habiter à 100 km des grandes villes pour trouver un logement à un prix abordable. On peut et on doit mieux répartir la population, et pas seulement en termes de densité, mais aussi de diversité de population. Il faut repenser l'urbanisme en terme d'accessibilité, de rapports sociaux, de transports, de travail, et d'écologie. C'est déjà  en cours dans certains métropoles d'ailleurs, mais ça reste isolé.

 

Nom de dieu, j'ai l'impression qu'on tourne en rond, alors c'est reparti.

Oui. Bien. Et ? Concrètement ?

Tout est une histoire de fric la dedans. On construit des tours parce que c'est moins cher et ça accueille beaucoup de personne. Il faudrait d'abord avoir une meilleur répartie des richesses avant de donner à tout le monde une maison individuelle et détruire ces HLM immondes tout droit sortit de la mode des constructions soviétiques. Il faudrait empêcher la ségrégation mais que veux-tu, même ces personnes préfèrent vivre en communauté. Il faudrait faire un énorme brassage social mais que veux-tu, qui se ressemble, s'assemble. Il faudrait changer les mentalités. Bref, faut refaire le monde en quelques sortes. Tout le monde est égaux, c'est une belle connerie.

 

Et puisqu'on parle de fin dans le monde due à la pollution (ou comme revenir subtilement au sujet), en France on est en retard en construction écologique. C'est pourtant pas les alternatives au béton qui manquent. Et on ne devrait pas avoir à choisir entre l'emploi et l'environnement. Je vois pas l'intérêt de "créer des emplois" si c'est pour faire travailler des gens dans l'amiante ou les produits chimiques. L'écologie est le secteur le plus vecteur d'emplois à l'avenir, puisque c'est le domaine le plus vital depuis quelques années. Profitons-en pour sortir progressivement du système productiviste qui nous flingue à petit feu.

 

Ah !! L'écologie, enfin !

Je suis pour les constructions écologies et le nucléaire. Paradoxal ? Non, parce que je sais très bien que même si on plante des éoliennes sur toutes la surface de la France, on ne pourra que palier 25% de notre consommation. Alors pourquoi les énergies propres ? Parce qu'ils faut bien enterrer définitivement les énergies fossiles qui sont les plus polluantes. J'ai vu un reportage sur Paris où un scientifique disait: "Même si on équipe tous les toits de Paris de panneaux photovoltaïques, on ne comblerait pas 10% de l'énergie recommandé", alors imagine toi sur tout le territoire. Je crois dur comme fer que ce n'est pas la solution mais juste une partie à ne pas négliger pour notre futur, car oui, le vent, l'eau, le soleil, il faut les utiliser. Je ne conteste pas ça, ce que je conteste, c'est les espoirs que vous portez la dessus. Et c'est pour ça que je reste encore un pro-nucléaire, parce que je sais qu'il faut bien éclairer la Tour Eiffel, si vous voyez ce que je veux dire. Mais oui, il faut rattraper ce retard, car ce sont des ressources indispensables et bienvenues pour enterrer définitivement les centrales aux charbons, aux gaz,...

 

 

 

A toi ^^.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis, vous n'avez parlé que de la fin par des troubles internes. De toute façon, petit accident cosmique, comme une collision intergalactique, et c'est foutu, terminé!!

Il vaut dans tous les cas ne pas trop tenir à la vie. c'est triste, mais c'est comme ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis, vous n'avez parlé que de la fin par des troubles internes. De toute façon, petit accident cosmique, comme une collision intergalactique, et c'est foutu, terminé!!

Il vaut dans tous les cas ne pas trop tenir à la vie. c'est triste, mais c'est comme ça.

 

Et oui :rolleyes:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis, vous n'avez parlé que de la fin par des troubles internes. De toute façon, petit accident cosmique, comme une collision intergalactique, et c'est foutu, terminé!!

Il vaut dans tous les cas ne pas trop tenir à la vie. c'est triste, mais c'est comme ça.

 

 

 

Je crois que le prochain 'accident' cosmique, comme tu dis, ne se profile pas avant 2029, et encore, ce n'est qu'un astéroïde qui passerait pas très loin de nous (Apophis je crois. Faut voir sur le site de l'ESA) . Sinon, on a la ceinture d'astéroïde qui nous entoure qui régule fortement le taux d'accident cosmique. En fait, leur principal peur dans ce Apophis, c'est qu'il pourrait percuter la Lune dans sa trajectoire, et ça aussi, ça pourrait être catastrophique... Revenons à la ceinture,eElle nous protège très bien jusqu'à présent. Mais c'est vrai que nous sommes pas à l'abri d'un (d'une ?) apocalypse, mais une chose est sûr, c'est qu'avec nos télescopes, on a le temps de les voir venir, et réagir en conséquence (avant que Bruce Willis ne parte en retraite, ce serait pas mal Image IPB).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Source ?

 

Une des dernières études de l'Insee : http://www.lemonde.fr/sante/article/2012/04/19/on-vit-plus-vieux-en-france-mais-en-moins-bonne-sante_1687409_1651302.html

 

C'est clair, la France a le meilleur système social du monde, bien meilleur que nos amis allemand qui se vantent tellement d'avoir gardé leur triple A, ces salauds ! Après, des inégalités, si tu n'en veux pas, par vivre à Cuba (et encore...).

Non, si je ne veux pas d'inégalités, je ne vais pas m'expatrier dans une dictature ensoleillée. Les inégalités, je les combats.

 

C'est sûr que ceux qui bossent au milieu de produit dangereux à long terme (poussière, ciure de bois, ...), ils ont une espérance écourté, comme ceux qui fument, qui se droguent et tout le tralala. Il faut renforcer les mesures de santé pour ces personnes (les ouvriers comme tu dis) car c'est eux les premiers touchés. Le cadre qui reste planté derrière son bureau à remplir des feuilles Excel, c'est sûr qu'il ne risque pas grand chose...

Rester assis toute la journée derrière un bureau, devant un ordi, c'est pas bon non plus : mal de dos, prise de poids, perte de la vue, troubles musculaires à l'épaule, tendinite...

 

L'imagination, que diable ? Trop facile à mon goût. Moi je pense qu'il faut mélangé ces deux grandes idéologies car elles ont des avantages à ne pas négligé. Je suis pour le capitalommuniste ! On forme un parti ?

Rien n'est bon à prendre dans le capitalisme, dont le principe est que la valeur d'une personne se mesure à l'argent qu'elle engrange. J'ai envie de dire : bof.

En revanche, il y a du bon dans le communisme, mais en théorie. Dans la pratique, les exemples de l'URSS, de la Chine, de la Corée du Nord ou de Cuba (qui est le moins pire de tous, mais c'est pas une raison), sont juste affreux. A tel point que le mot communisme est sali à jamais.

 

Oui, je te l'accorde, la situation en Afrique est en grande partie à cause de notre comportement par le passé. C'est un boulet qu'on traîne et qu'on continue à traîner (mine d'argent, d'uranium au profit de "nous" et non de ces pays. Ce qu'il faudrait, se serait de créer une aide à ces pays qui ne vont pas dans les caisses du dictateurs en question, mais de la population pour améliorer leur vie (construction de puits, de routes, d'hôpitaux,...) Mais si ces personnes aux pouvoirs (élu par le peuple, j'enlève les dictatures), préfèrent s'en mettre plein les poches au lieu d'aider son peuple, que peut-on faire ? Et on en revient à ce que je disais plus haut.

Il faut que ces pays puissent vivre décemment sans aide extérieure (hors remboursement pour tout le préjudice subi depuis des siècles). En fait, en arrêtant de donner du fric aux dictateurs en échange de marchés juteux, en cessant tout bêtement le colonialisme qui a pris une autre forme, en dégageant les multinationales comme Nestlé, Areva ou Total de ces régions, en arrêtant d'exporter en Afrique des denrées alimentaires qui font de la concurrence déloyale avec les agriculteurs locaux, en obligeant les labos à mettre leurs médicaments à disposition de tout le monde et en interdisant les brevets... bah ça va déjà  pas mal les aider, les Africains.

Que nos échanges soient humains, culturels, pas financiers.

 

L'Homme, dans sa majorité, est égoïste. Tu n'as pas des Senghor à chaque coins de rue. Enfin bref...

Toujours pas d'accord. La plupart des gens sont honnêtes. C'est juste la majorité de ceux qui sont au pouvoir qui ne le sont pas. Du coup l'honnêteté ne paie pas, c'est aussi simple que ça.

Prétendre que l'homme est une espèce mauvaise et irrécupérable par nature, c'est, d'une part, un mythe développé par la propagande chrétienne pour imposer son pouvoir aux masses, et d'autre part, un moyen de se donner bonne conscience quand on ne fait rien pour que les choses changent.

 

Non, moi je veux une villa.

Et qu'est-ce que t'en ferais ? T'as besoin de vivre dans 200 mà‚² entouré par un hectare de jardin ?

 

Tout est une histoire de fric la dedans. On construit des tours parce que c'est moins cher et ça accueille beaucoup de personne. Il faudrait d'abord avoir une meilleur répartie des richesses avant de donner à tout le monde une maison individuelle et détruire ces HLM immondes tout droit sortit de la mode des constructions soviétiques.

Je vois pas bien le rapport entre les HLM et les constructions soviétiques, mais passons.

Je ne pense pas que l'avenir soit au pavillon individuel. Mais on peut construire des logements collectifs, à taille humaine, avec des matériaux respectueux de l'environnement, une bonne isolation phonique et thermique, des espaces verts, des jardins collectifs, des potagers communs, etc. D'ailleurs, ça existe, mais c'est trop anecdotique comparé aux lotissements bas de gamme bétonnés à outrance, construits en dépit du bon sens, dans des villes dortoirs sans transports en commun, ou dont le seul pôle d'activités à proximité est un centre commercial.

 

Il faudrait empêcher la ségrégation mais que veux-tu, même ces personnes préfèrent vivre en communauté. Il faudrait faire un énorme brassage social mais que veux-tu, qui se ressemble, s'assemble. Il faudrait changer les mentalités. Bref, faut refaire le monde en quelques sortes. Tout le monde est égaux, c'est une belle connerie.

N'importe quoi. Ne confonds pas une situation subie et une situation choisie. Les HLM construits dans les années 1960 ont abrité les populations maghrébine et africaine immigrées après la guerre et qui vivaient dans des bidonvilles depuis des années. La solution HLM était censée être provisoire. Un provisoire qui dure encore aujourd'hui, avec la suppression des services publics et commerces de proximité. Jusqu'à ce qu'on fasse semblant d'être étonné à la première émeute. Les émeutes de 1995, de 2005, de 2007, n'ont rien changé.

Personne ne veut vivre comme ça. Et la mixité sociale, ça ne consiste pas seulement à mettre des barres HLM à côté de pavillons plus chic.

L'égalité n'est pas une connerie, c'est un idéal qu'on se doit de tenter d'atteindre. Dans les faits, elle n'existe pas, mais c'est comme le reste, on ne doit pas cautionner une situation injuste sous prétexte qu'on se sent impuissant à la combattre.

 

Ah !! L'écologie, enfin !

Je suis pour les constructions écologies et le nucléaire. Paradoxal ? Non, parce que je sais très bien que même si on plante des éoliennes sur toutes la surface de la France, on ne pourra que palier 25% de notre consommation. Alors pourquoi les énergies propres ? Parce qu'ils faut bien enterrer définitivement les énergies fossiles qui sont les plus polluantes. J'ai vu un reportage sur Paris où un scientifique disait: "Même si on équipe tous les toits de Paris de panneaux photovoltaïques, on ne comblerait pas 10% de l'énergie recommandé", alors imagine toi sur tout le territoire. Je crois dur comme fer que ce n'est pas la solution mais juste une partie à ne pas négliger pour notre futur, car oui, le vent, l'eau, le soleil, il faut les utiliser. Je ne conteste pas ça, ce que je conteste, c'est les espoirs que vous portez la dessus. Et c'est pour ça que je reste encore un pro-nucléaire, parce que je sais qu'il faut bien éclairer la Tour Eiffel, si vous voyez ce que je veux dire. Mais oui, il faut rattraper ce retard, car ce sont des ressources indispensables et bienvenues pour enterrer définitivement les centrales aux charbons, aux gaz,...

En cumulant les différentes énergies renouvelables (y a pas que l'éolien et le solaire dans la vie) et en stoppant le gaspillage d'énergie, on peut se passer sans problème du nucléaire (qui est aussi, je le rappelle, une énergie fossile, en plus d'être particulièrement dangereuse). Là  aussi je te renvoie à d'autres topics sur le sujet en rubrique Politique et société.

 

Voilà .

Tout ça pour dire que je pense que la Terre sera encore là  dans un siècle. Nous, peut-être pas, mais on a un instinct de survie bien développé, mais si certains de nos congénères aiment vivre comme des lemmings.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le solaire, faut pas oublier une chose aussi. Tel qu'il est mis en place actuellement, c'est cher, peu rentable, et surtout pas écologique du tout ! Car les matériaux qui servent à la construction de panneaux solaires sont difficiles voire impossibles à recycler.

Le solaire pourrait exister de façon plus saine, moins cher et plus efficace qu'actuellement, mais ce n'est pas assez rentable pour les grosses entreprises, donc, on fait l'impasse là -dessus. Pourtant, on a toujours des histoires de débrouillards qui arrivent à vivre dans une maison qu'ils ont construits, avec des matériaux non polluants, se fournissant eux même en chauffage, en électricité, en autonomie complète, sans passer par les entreprises.

 

C'est comme les voitures électriques. Comme ça rapporte rien aux lobbys, ils ont décidés de créer un autre moyen de se faire du fric : louer la batterie (et la location, c'est entre 100 et 300 euros par mois !). Du coup, c'est tout bénéf', sauf pour les consommateurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Euh chez moi y'a des panneaux solaires et bien sûr que si que c'est rentable, sinon personne n'en aurait :paperbag:

C'est cher quand on voit le prix mais genre si c'est 20 000 euros, tu donnes pas tes 20000 comme ça, ça se fait à long terme mais on regagne bien plus à l'arrivée donc on n'est pas du tout perdant.

Mais les panneaux ont une durée de vie de 35/40 ans donc bon, même s'ils sont pas écolo niveau fabrication, c'est quelque chose qu'on renouvelle une seule fois dans sa vie et encore.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Euh chez moi y'a des panneaux solaires et bien sûr que si que c'est rentable, sinon personne n'en aurait :paperbag:

C'est cher quand on voit le prix mais genre si c'est 20 000 euros, tu donnes pas tes 20000 comme ça, ça se fait à long terme mais on regagne bien plus à l'arrivée donc on n'est pas du tout perdant.

Mais les panneaux ont une durée de vie de 35/40 ans donc bon, même s'ils sont pas écolo niveau fabrication, c'est quelque chose qu'on renouvelle une seule fois dans sa vie et encore.

 

 

Ca dépend de l'endroit. Si c'est une zone à petit ensoleillement, ça vaut probablement pas le coup. Encore pire si t'as 50 ans. Ça se rentabilise au bout de plusieurs années. Et pis, le solaire, c'est pas seulement un moyen de faire des économies, c'est aussi un moyen d'être écolo à la base. Sauf que les panneaux sont dans des matériaux très nocifs et pas du tout recyclables.

Perso, je préfère me chauffer avec des méthodes plus saines, genre avec du compost (Cherchez Jean Pain sur google, on trouve toutes les infos sur cette méthode de chauffage), plutôt qu'avec un panneau solaire qui coûte un rein à installer et qui ne sera même pas recyclé en fin de vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Perso, je préfère me chauffer avec des méthodes plus saines, genre avec du compost (Cherchez Jean Pain sur google, on trouve toutes les infos sur cette méthode de chauffage)

 

 

En gros ça consiste en quoi?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Perso, je préfère me chauffer avec des méthodes plus saines, genre avec du compost (Cherchez Jean Pain sur google, on trouve toutes les infos sur cette méthode de chauffage), plutôt qu'avec un panneau solaire qui coûte un rein à installer et qui ne sera même pas recyclé en fin de vie.

 

Est ce que c'est ça les granules de bois mis dans un poèle à bois ?

Mon fils fait construire et va avoir ça .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Est ce que c'est ça les granules de bois mis dans un poèle à bois ?

Mon fils fait construire et va avoir ça .

 

Non, ça c'est encore autre chose.

Là , on parle de compost, conservé dehors, en fait, quand les déchets d'un compost se décompose, ça produit de la chaleur, beaucoup de chaleur (et du méthane aussi, c'est pour ça que certains le récupèrent pour faire marcher leur gazinière aussi), et cette chaleur est récupérée pour la faire circuler dans toute la maison. C'est quasi infini (n'importe quel déchet naturel de la forêt suffit, ainsi que nos déchets organiques de cuisines) et en plus, même quand l'ensemble a fini de se décomposer, on peut s'en servir pour faire pousser des légumes (le gars qui a "inventé" ce système en observant la nature, il habite en france et il arrive à faire pousser des fruits et légumes tropicaux, sans aucun souci).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, ça c'est encore autre chose.

Là , on parle de compost, conservé dehors, en fait, quand les déchets d'un compost se décompose, ça produit de la chaleur, beaucoup de chaleur (et du méthane aussi, c'est pour ça que certains le récupèrent pour faire marcher leur gazinière aussi), et cette chaleur est récupérée pour la faire circuler dans toute la maison. C'est quasi infini (n'importe quel déchet naturel de la forêt suffit, ainsi que nos déchets organiques de cuisines) et en plus, même quand l'ensemble a fini de se décomposer, on peut s'en servir pour faire pousser des légumes (le gars qui a "inventé" ce système en observant la nature, il habite en france et il arrive à faire pousser des fruits et légumes tropicaux, sans aucun souci).

 

 

Ok merci :rolleyes: mais il doit en falloir un paquet ? ou alors il faut un autre moyen de chauffe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça dépend de la quantité de compost et de la superficie à chauffer, oui. Mais ça peut au moins faire faire des économies et polluer moins. Et ça, c'est inestimable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×
×
  • Créer...