Aller au contenu
angele003

Action De Lloyd's Of London Contre Estate Et Aeg Live

Messages recommandés

this-is-it-xmas.jpg

 

 

 

Depuis que Michael est mort le 25 juin 2009, il y a eu des actions en justice presque sans arrêt. L'année dernière, Katherine Jackson et la famille a poursuivi AEG Live en se basant sur la théorie que le promoteur de concert avait poussé le Roi de la Pop à bout. Peine perdue.

Cette fois, l’Estate se range au côté d’AEG Live. Ensemble, ils se défendent dans un procès intenté par la compagnie d’assurance Lloyd à Londres, refusant le paiement d'une police d'assurances de 17.5 millions de $ pour  le This Is It tour.

Ici, la Michael Jackson Compagny présente le chanteur dans la bonne condition.

"Quant à la question sur les aptitudes  de M. Jackson pour performer, cela a été prouvé de façon concluante par la séquence vidéo de M. Jackson répétant les 23 et 24 juin 2009, peu de temps avant sa mort," disent des formulaires du tribunal déposés le 31 décembre par la Michael Jackson Compagny (une entité créée par le chanteur et maintenant contrôlée par les exécuteurs testamentaires [ndlr John Branca et John McClain].

"Cette séquence, qui a été compilée dans le film This Is It montre clairement que M. Jackson était non seulement en forme pour performer  au concert, mais qu'il pourrait le faire toujours aussi brillamment."

Dans le procès, Lloyd à Londres affirme avoir été induit en erreur sur la santé du chanteur. La compagnie d'assurance présente les mêmes mails d’ AEG Live qui ont été présentés au jury par la famille de Jackson l'année dernière. Ces mails montrent qu'AEG a essayé de cacher la détérioration de sa santé. L'assureur prétend qu'il aurait refusé la police d’assurance "d'accident" s’il avait eu connaissance de la véritable condition du chanteur.

Un procès est provisoirement prévu pour février. En premier lieu, un juge examinera la motion du plaignant et l'opposition des défendeurs.

Selon des documents, AEG a regardé pour sécuriser l'assurance annulation en janvier 2009. Le promoteur de concert s’est rendu chez un courtier en assurances basé à Londres, qui était au courant "presque quotidiennement" de [l’état] de Michael par la presse et a donc recommandé que le chanteur soit examiné par un docteur.

Le 4 février, Michael a été examiné par le docteur David Slavit, médecin ORL à New-York, qui a constaté que le chanteur était en " bonne santé" et en " excellente condition."

 

Hollywood Reporter.com / mjworld.net / mjackson.fr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

un coup Michael est en état lamentable et un coup en santé miraculeuse, au gré des flux de billets verts. Comme c'est magique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur ce coup, je ne suis pas sure de l'issue du procès. L'assurance a quand même des raisons valables d'attaquer. En tout cas je comprends mieux pourquoi l'Estate s'est bien gardé d'être mêlé au procès Katherine Jackson contre AEG.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ah oui ça c'est clair qu'ils ont des raisons d'attaquer ! et à mon avis ils vont le gagner leur procès !

 

Au premier abord, je dirais la même chose mais comme tout dépend des formulations et des problèmes de droit qu'ils choisiront de soulever, on ne peut être sûr de rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui c'est sûr qu'on peut arriver à des décisions de justice très compliquées ou étriquées avec une bonne connaissance de l'ambiguité des mots et des textes et un bon sens de la stratégie. 
N'empêche que c'est un métier passionnant que celui d'avocat je trouve (enfin ça dépend de qui de quoi pour qui pour quoi biensûr). Bref, on verra bien comment ils s'en sortent mais en tout cas ça ne m'étonnerait pas que le juge valide le fait qu'il y ait matière à ouvrir un procès.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui c'est sûr qu'on peut arriver à des décisions de justice très compliquées ou étriquées avec une bonne connaissance de l'ambiguité des mots et des textes et un bon sens de la stratégie. 

 

 oui, on l'a vu avec le procès contre AeG....On peut arriver à un verdict favorable ...juste sur un mot ou la tournure d'une phrase :xmas_sad:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas si sûr qu'ils gagneront leur procès. Ce qui peut rendre leur action bancale, c'est qu'un médecin a déclaré Michael apte très peu de temps avant, et que cette attestation a été faite à leur demande. Or je pense que le médecin a examiné Michael, il ne s'est pas contenté d'analyser le dossier médical "général" de Michael? 

S'il n'y a eu qu'étude de dossier, la Lloyd's pourra dire que le médecin a été trompé par des manoeuvres volontaires, afin de tromper la compagnie d'assurance. Sinon... honnêtement, leur argumentation risque être plus bancale que celle de la famille, étant donné leur position.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A mon avis,  c'était  à l'assureur de vérifier l'état de santé du performer.

 

Avant d'accepter ce contrat, la Lloyds devait vérifier  l'état de santé de Michael auprès d'un médecin.Ce qui semble avoir été fait. En cas de doute, la Cie d'assurance pouvait mandater un 2 ème avis médical .Ce qui n'a pas eu lieu. Les dernières journées de répétitions sont importantes et peuvent démontrer qu'il était prêt à assurer les concerts.

La famille Jackson n'a pas pas prouvé la responsabilité d'AEG lors de son procès.

A mon avis, c'est loin d'être gagné pour l'assureur. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les assureurs des concerts de Londres en 2009 ont conclu un accord à l’amiable dans l’affaire qui les opposait à l’Estate Michael Jackson.

 

Cet accord, dont les termes restent confidentiels, met un terme à 3 années de litiges. Le procès devait débuter le mois prochain.

 

A l’origine, Lloyds estimait que l’examen médical de M. Jackson requis pour l’assurance des concerts n’avait pas été réalisé par la société AEG Live et que les promoteurs ne l’avaient pas informé des antécédents médicaux du chanteur.

AEG avait embauché le docteur David Slavit qui, après examen, avait décerné en 2009 à Michael Jackson un douteux certificat de “bonne santé”.

La Lloyds refusait donc de payer une compensation financière réclamée par AEG pour l’annulation des concerts.

En 2012, après la révélation de courriels privés entre les dirigeants de la société AEG, le promoteur de concerts qui avait dans un premier temps porté plainte contre la Lloyd’s, avait retiré sa plainte.

Le procès de Conrad Murray a permis d’en savoir davantage sur les conditions de la disparition tragique de Michael Jackson. Mais le règlement à l’amiable entre la Lloyds et l’Estate Michael Jackson emporte avec lui une part de la vérité et rappelle malheureusement que le silence a un prix…

 

Los Angeles Times/ MJLegend

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×
×
  • Créer...