Aller au contenu


Photo

L'affaire Michael Jackson vs Conrad Murray


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1573 réponses à ce sujet

#1 Madrygin

Madrygin

    Carni\/ore

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 4 712 messages

Posté 08 mars 2010 - 20:03

L'affaire Murray

Depuis le lundi 8 Février, nous savons que le Docteur Conrad est formellement inculpé d'homicide involontaire, une accusation pour laquelle le médecin a plaidé non coupable.

Conrad Murray a écouté l'énoncé de l'accusation le visage grave et impassible, avant de plaider non coupable, par la voix de son avocat Ed Chernoff. La caution a été fixée à 75.000 dollars par le juge Keith Schwartz, qui a fixé une nouvelle audience au 5 avril. Le juge a également retiré à Conrad Murray son passeport, et lui a interdit de prescrire dorénavant tout sédatif ou anesthésiant, notamment le propofol, à l'origine de la mort de Michael Jackson.

Après l'acquittement de la caution, Conrad Murray est ressorti libre du tribunal. Son avocat a alors déclaré à la presse que son client était «en forme», qu'il «attendait de pouvoir retrouver ses patients», et a assuré que le médecin visitait «régulièrement» la tombe du chanteur.
Le chef d'accusation d'«homicide involontaire» pourrait valoir au docteur Murray, en cas de condamnation, un maximum de quatre ans de prison. Brian Oxman, l'avocat de la famille Jackson, a critiqué le chef d'accusation d'homicide involontaire, considérant qu'on aurait dû reconnaître au médecin un «plus grand niveau de responsabilité». La mère du chanteur, Katherine, a elle aussi déclaré sur la chaîne ABC7 qu'elle était persuadée de la culpabilité du docteur.«Il n'y avait que lui (auprès de Michael Jackson). Il est coupable, il essaie juste d'assurer ses arrières», a-t-elle déclaré.

Le Figaro


A l'issu de cette mise en accusation, l'autopsie de Michael a été rendue publique téléchargement ici

Les analyses pratiquées par le coroner attestent que le propofol a été injecté par autrui

Le document est formel et justifie la mise en accusation du médecin, en expliquant que :

1- Les circonstances indiquent que le Propofol et les benzodiazépines ont été administrés par une tierce personne.
2- Le Propofol a été administré en dehors d'un cadre hospitalier sans indication médicale appropriée.
3- Les normes en matière de soins pour l'administration du Propofol n'ont pas été respectées. Les équipements recommandés pour le monitoring du patient, le dosage de précision et la réanimation n'étaient pas présents.
4- Les circonstances ne soutiennent pas la thèse de l'auto-administration du Propofol.

"A ma connaissance, il n'y a AUCUN rapport attestant de l'usage du Propofol dans le cadre d'un traitement contre l'insomnie", écrit la consultante en anesthésiologie Selma Calmes dans le rapport du coroner, le mot "AUCUN" étant écrit en majuscules. "Les seuls rapports décrivant un usage à domicile sont des cas d'abus fatal (le premier ayant été rapporté en 1992), de suicide, de meurtre et d'accident"[/ib], poursuit-elle en rappelant qu'en raison des dangers liés au produit, il ne devrait être administré que par des anesthésistes ou autres spécialistes entraînés à détecter les signes de détresse cardiaque ou respiratoire qui peuvent survenir lors de l'usage. "Un monitoring complet du patient est nécessaire à chaque fois que le Propofol est administré", écrit-elle.

Elle ajoute qu'il est indispensable de contrôler avec précision le dosage de Propofol par le biais d'une pompe en raison de "la marge étroite entre la sédation et l'anesthésie générale complète. Les quantités de Propofol découvertes lors de l'examen toxicologique sont similaires à celles que l'on trouve lors d'anesthésies générales pour des opérations chirurgicales majeures (intra-abdominales)".

Le document judiciaire dévoilé comporte 51 pages extrêmement détaillées dont nous vous proposerons une traduction partielle dans les jours à venir (accès restreint). Il explique que de nombreux sites d'injection ont été découverts sur la partie droite du cou, les bras, la cheville droite et le mollet gauche de Michael Jackson.

Source : ElusiveShadow.com / TMZ / LA Times





Par ailleurs, l'anesthésiste consultante a indiqué que les doses de propofol décelées dans le corps de Michael était celles utilisées habituellement dans les cas d'interventions chirurgicales majeures.



Depuis, les informations parviennent au compte goutte, mais un élément important pouvant être crucial tant pour la défense que pour l'accusation à vu le jour : un enregistrement d'un appel téléphonique que Murray aurait passé le jour du drame à 11h54. Cet élément est déterminant pour établir la chronologie des faits de ce matin là . L'accusation arguera que Murray était en train de téléphoner au lieu de surveiller son patient. A contrario la défense, se basant sur le ton calme employé par Murray au cours de cet appel, prétendra que tout était "sous contrôle".
Breakingnews
msnbc

L'appel en téléchargement

"This is Doctor Murray, Bob. Hi, how are you? Um, sorry I missed you. Just wanted to talk to you about your results of the EECP. You did quite well on the study. We would love to continue to see you as a patient even though I may have to be absent from my practice for, uh, because of an overseas sabbatical."

Pour justifier ce nouvel élément, la défense de Murray a décidé de changer sa version des faits :

L'avocat de Conrad Murray reconnaît que le médecin "s'est trompé" sur la chronologie du 25 Juin 2009

L'avocat de Conrad Murray, Michael Flanagan, a reconnu auprès du site RadarOnline que l'ex-médecin de Michael Jackson avait "fait une erreur" en donnant à la police sa chronologie des faits concernant la matinée du 25 Juin 2009. Dans son interrogatoire, Murray avait affirmé avoir injecté du Propofol à l'artiste vers 10h50, avant de quitter la chambre un court instant pour aller aux toilettes. Selon ses premières déclarations, il avait retrouvé son patient inconscient à son retour, deux minutes plus tard, et avait immédiatement commencé la réanimation.

"La chronologie des faits donnée par le Dr Murray sur le jour où Michael Jackson est mort est erronée. Les médecins font des erreurs et c'est ce qu'il a fait, c'était simplement ça, une erreur", a commenté Flanagan.

La police avait rapidement mis en doute les déclarations du médecin après avoir découvert qu'il avait passé trois appels depuis son téléphone portable entre 11h18 et 12h05, période durant laquelle il était censé être en train de pratiquer des manoeuvres de réanimation. Par ailleurs, un message téléphonique laissé par Conrad Murray à 11h54 à l'un de ses patients, Bob Russell, où il s'exprime d'une voix calme, révèle que le médecin ne semblait ni stressé ni confronté à un patient en détresse à ce moment précis.

Cet élément supplémentaire ne fait que confirmer la chronologie proposée par la police, qui suggère que le médecin a quitté la chambre après l'injection de 10h50 pour n'y retourner qu'un peu après midi. Il était alors en conversation téléphonique avec sa petite amie, Nicole Alvarez, qui a déclaré aux enquêteurs avoir entendu Murray "lâcher subitement le téléphone" pour débuter la réanimation sur Michael Jackson.

Selon la police, le médecin l'aurait donc laissé sans surveillance pendant près d'une heure et quart et non "deux minutes" comme l'affirmait Conrad Murray. Cependant, les nouvelles déclarations de Flanagan sur une "erreur de chronologie" sèment le trouble, d'autant qu'il n'a pas voulu révéler la version des faits "revue et corrigée".

Source : ElusiveShadow.com / Radar Online

RadarOnline

Mais nouveau rebondissement le 18 Février

Ed Chernoff : "Non, Conrad Murray ne change pas sa version de l'histoire maintenant"

Après les déclarations récentes de J. Michael Flanagan - l'un des avocats représentant l'ex-médecin de Michael Jackson, c'est au tour d'un autre membre de son équipe de défense, Ed Chernoff, de s'exprimer au sujet de la version des faits donnée par Murray.

Chernoff a affirmé en exclusivité au site RadarOnline que rien ne pouvait prouver à la police que Murray n'était pas au chevet de Michael Jackson lorsqu'il a passé trois appels téléphoniques après lui avoir injecté du Propofol. Selon le site, l'avocat - qui pesait ses mots avec une grande prudence - a expliqué : "Le Dr Murray a passé trois appels et il n'y a aucune information qui puisse conduire quiconque à conclure qu'ils ont été passés ailleurs qu'au chevet [de Michael Jackson]". Une déclaration surprenante car elle laisse sans réponse la question suivante : si Conrad Murray se trouvait au chevet de l'artiste, pourquoi s'est-il écoulé 1h31 entre l'injection et l'appel aux secours alors que le Propofol, administré à 10h50 selon le rapport de police, est une substance à action rapide ?

Selon RadarOnline, Chernoff envisage de montrer les déclarations de Murray à la police lors du procès. "Si l'accusation ne diffuse pas devant le jury l'interrogatoire du Dr Murray avec la police, nous le ferons".

Il est aussi revenu sur les propos tenus par Flanagan au sujet de la chronologie du 25 juin : l'avocat affirmait que Murray avait commis une "simple erreur" en restituant le déroulé de la matinée. Depuis la publication de l'article de RadarOnline, Flanagan aurait tenté de revenir sur ses déclarations en affirmant que le site les avait inventées. En retour, RadarOnline l'a menacé de publier des preuves de la conversation. Chernoff est donc intervenu : "La chronologie de la police et la chronologie du Dr Murray ne concordent pas et je pense que c'est ce que Michael Flanagan essayait de souligner. Le Dr Murray a été très précis avec la police sur ce qui s'est passé, il n'a pas menti à la police et non, il ne change pas sa version de l'histoire maintenant".

[i]Source : ElusiveShadow.com / RadarOnline

RadarOnline


Du coté de la famille, l'accusation d'homicide involontaire est considérée comme insatisfaisante :

http://www.youtube.com/watch?v=hQmZfKpQXK8
http://www.youtube.com/watch?v=ZQRXmfVOv3o

Brian Oxman, l'avocat de la famille Jackson, a demandé aux fans de faire pression auprès du District Attorney pour que les charges pensant sur Murray soient modifiées.

Cependant Thomas Messereau, dans une interview sur CBS souligne que toute la difficulté d'inculper Murray de meurtre au 2d degré serait de pouvoir le prouver, au risque de voir Murray sortir innocent du Tribunal.

http://www.youtube.com/watch?v=giQScpYtjg0

Image IPB


Image IPB


Image IPB


Image IPB


#2 angele003

angele003

    « L'espoir est contagieux, comme le rire »

  • Staff
  • 8 620 messages

Posté 10 mars 2010 - 01:09

Sur cette vidéo, ils refont la chronologie des interventions de Murray.
Mais c'est en anglais et j'ai pas tout compris alors si quelqu'un avait la gentillesse de traduire ou d'expliquer.




Image IPBImage IPB


#3 MJDB

MJDB

    ♥ ♥ Always lost ♥ ââÂ

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 6 105 messages
  • Lieu : La Rochelle (17)

Posté 10 mars 2010 - 01:21

Je suis de plus en plus persuadée que Murray n'aura pas de condamnation.

Image IPB

I LOVE YOU MY ANGEL

Image IPB

Image IPB

I MISS YOU


#4 Guest

Guest

    Dancing Machine

  • Membre
  • PipPip
  • 85 messages

Posté 10 mars 2010 - 06:03

Sur cette vidéo, ils refont la chronologie des interventions de Murray.
Mais c'est en anglais et j'ai pas tout compris alors si quelqu'un avait la gentillesse de traduire ou d'expliquer.

http://www.youtube.com/watch?v=2IMDXs6htmI


En fait comme tu l'as dit c'est bien la chronologie des interventions de Murray.
En résumé.
Murray a dit aux policiers :
10:40 il a donné du propofol à MJ
10:50 : Il a quitté la chambre pendant 2 minutes.
11:00 : Il a trouvé MJ qui ne respirait plus. Il lui fait un CPR et lui donne du Flumazenil.
11:54 : Il téléphone à un de ses patients Bob Russel.

La question qui se pose : si Murray a donné du propofol à 10:40 cela veut dire qu'il a laissé MJ seul pendant une heure et non 2 minutes.

Flanagan (un des avocats de Murray) dit que le médecin s'est trompé dans la chronologie des évènements donnés aux policiers.
L'auteur de la video note que Murray découvre son erreur après que le message vocal ait été trouvé, comme Branca & Cie ont découvert que le testament n'était ps bon après que l'on soit apperçu que MJ n'était ps à Los Angeles le jour de sa signature.


Selon l'auteur de la video Murray a été au téléphone pendant 47 minutes entre 11:18 et 12:05.

Dans le rapport de police Murray a fait trois appels :
1. 11:54 Message à son patient
2. 12:03: appel à sa petite amie.
3.... appel inconnu..

Murray appel l'assistant de MJ, Michael Amir William et lui demande que le garde de la sécurité monte.
ce qui signifie que l'appel a été fait à l'assistant d'MJ à 11:18. soit 35 minutes... pourquoi l'appel était aussi long.

Pourquoi n'a-t-il pas demande à son assistant d'appeler le 911. pourquoi cet assistant n'a pas immédiatement appelé les secours. est ce que Murray a til reellement téléphoné à cet assistant ou est ce encore un mensonge?

La police doit verifier la liste des enregistrements des appels pour savoir à qui il a réellement téléphoné.

Selon Murray MJ était encore vivant quand il a été transporté à l'hôpital.

Or les secours ont trouvé du "descendent asystololic"??? (je ne sais ps le traduire...)selon le rapport d'autospie cela signifie que MJ était en astytologe (???)lors de son arrivée à l'hopital. Mais le défunt était sans signes vitaux.
Astystole : Forme d'arrêt cardiaque dans laquelle le cœur est immobile et sans activité électrique.(==> une des conditions médicale pour dire déclarer une personne morte)
http://www.larousse....s/asystole/6040

Cherdnoff:

Murray a fait 3 appels et il n'y a aucune information qui conduisent à dire que ils les auraient faites qu'au chevet de MJ.


Pouquoi avoir fait passé ce genre d'appels?

Kai Chase : Murray arrive en général vers 10:30 à la cuisine.

Et la video continue...
Bon ma question est la suivante car je n'arrive pas à trouver l'info quand Murray est-il arrivé chez MJ?

#5 Madrygin

Madrygin

    Carni\/ore

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 4 712 messages

Posté 10 mars 2010 - 16:05

Je suis vraiment curieuse d'entendre, enfin de lire leur chronologie. A vu de nez ils vont affirmer que Murray est toujours resté au chevet de Michael et qu'il en a profité pour passer des coups de fils. Après tout pourquoi pas, mais dans ce cas il faudra expliquer le surdosage de propofol ....
Je vois pas comment il pourra expliquer ça s'il affirme être resté au chevet de Michael.

Image IPB


Image IPB


Image IPB


Image IPB


#6 Polochon

Polochon

    In The Closet

  • Bibliothécaire
  • 3 348 messages

Posté 10 mars 2010 - 18:35

J'en conclus surtout: ils s'enfoncent de manière magnifique.

Soit Murray était bien au chevet de Michael pendant qu'il passait ses coups de fil et dans ce cas c'est un incapable complet pour ne pas s'être aperçu de ce qui se passait avant qu'il ne soit trop tard.

Soit Murray est parti vivre sa vie pendant une heure et des poussières, pensant que Michael dormait tranquillement (ou plutôt pendant qu'il était complètement out), et c'est d'une inconscience telle que... c'est même pas qualifiable.

Et bientôt il va nous dire qu'il a commis une simple erreur en confondant un flacon de 25ml et un flacon de 100ml?

Il est mignon le Murray...
Image IPB

#7 Madrygin

Madrygin

    Carni\/ore

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 4 712 messages

Posté 10 mars 2010 - 18:49

J'en conclus surtout: ils s'enfoncent de manière magnifique.

Soit Murray était bien au chevet de Michael pendant qu'il passait ses coups de fil et dans ce cas c'est un incapable complet pour ne pas s'être aperçu de ce qui se passait avant qu'il ne soit trop tard.

Soit Murray est parti vivre sa vie pendant une heure et des poussières, pensant que Michael dormait tranquillement (ou plutôt pendant qu'il était complètement out), et c'est d'une inconscience telle que... c'est même pas qualifiable.

Et bientôt il va nous dire qu'il a commis une simple erreur en confondant un flacon de 25ml et un flacon de 100ml?

Il est mignon le Murray...

Je m'attendais d'ailleurs après que cette info soit largement reprise d'une intervention fracassante des avocats, et rien...... ils sont pas dans la m***

Image IPB


Image IPB


Image IPB


Image IPB


#8 Angeleyes

Angeleyes

    In The Closet

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 2 667 messages

Posté 10 mars 2010 - 20:01

Je crois que les avocats ne peuvent rien relever, ne rien commenter, l'incompétence de Murray telle qu'elle est présentée est stupéfiante !!!!! Ce médecin a exercé pendant des années et tout à coup il devient le pire :death2:
Alors est-ce finalement la meilleure défense ? L'irresponsabilité n'est-elle pas le meilleur argument ? Pas de peine de prison juste interdiction d'exercer à vie, rayé du conseil de l'ordre .... il ne s'en sortirait pas si mal :ph34r:

#9 Madrygin

Madrygin

    Carni\/ore

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 4 712 messages

Posté 10 mars 2010 - 20:32

Je crois que les avocats ne peuvent rien relever, ne rien commenter, l'incompétence de Murray telle qu'elle est présentée est stupéfiante !!!!! Ce médecin a exercé pendant des années et tout à coup il devient le pire :death2:
Alors est-ce finalement la meilleure défense ? L'irresponsabilité n'est-elle pas le meilleur argument ? Pas de peine de prison juste interdiction d'exercer à vie, rayé du conseil de l'ordre .... il ne s'en sortirait pas si mal :ph34r:

Heuu je pense pas qu'il puisse être jugé "irresponsable", même s'il plaidait cela c'est soumis à l'avis de spécialiste je pense ??

Plaider non coupable dans ces circonstances, ça me dépasse (en excluant les interets des avocats qui eux cherchent l'exposition), j'ai bien peur que son moyen de défense soit de charger Michael à fond :mellow:

Image IPB


Image IPB


Image IPB


Image IPB


#10 Black-orchid

Black-orchid

    Invincible MJ

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 623 messages
  • Lieu : Hauts-de-Seine

Posté 10 mars 2010 - 21:35

En effet, Murray ne peut être déclaré irresponsable, il faudrait un avis psychiatrique pour cela et dans son cas c'est inutile.

Maintenant les avocats font en sorte de lui rendre une inculpation la plus légère possible. C'est pourquoi ils vont fouiner encore et encore pour tout mettre sur le dos de MJ. C'est leur rôle. L'homicide involontaire est ce qu'il a de plus défendable et avec le moins de conséquences....

Même s'il reconnait avoir administré le propofol, il se défendra toujours en déclarant ignorer ce que Michael pouvait prendre en son absence et l'interaction des médicaments entre eux. C'est un filou, il fera tout pour sauver sa peau, comme chacun d'entre nous le ferait d'ailleurs....

Comme vous tous j'aurais aimé une accusation plus sévère mais qu'avons-nous exactement contre lui qui tienne vraiment la route ?

Image IPB

Image IPB


#11 Polochon

Polochon

    In The Closet

  • Bibliothécaire
  • 3 348 messages

Posté 10 mars 2010 - 21:47

Oui "irresponsable" juridiquement parlant c'est soumis à des conditions strictes: il faut avoir été dépourvu d'un raisonnement "normal" au moment où les faits ont été commis, en gros. Donc il faudrait qu'il prouve que pour telle ou telle raison à démontrer il n'était plus à-même de décider de ses actes de manière censée ce jour-là  à cette heure-là . Auquel cas il s'en tirerait peut-être au pénal, mais je lui souhaite bon courage devant le conseil de l'ordre. Puisque, pour rappel (d'autant plus qu'il n'y a pas les archives de l'ancien forum ici): seul le conseil de l'ordre peut décider d'une interdiction d'exercice, pas le juge pénal ou civil ou quoi que ce soit. Et oui le Conseil de l'Ordre dont dépend Murray a été saisi pour cette affaire, même s'il n'est pas en droit de se prononcer avant que le juge pénal n'ait prononcé sa décision.

Je crains en effet qu'ils n'aient plus d'autre choix que de charger Michael (le côté junkie vu le nombre de traces de piqûres etc...), ça risque les discréditer vu que la Police a l'air d'avoir eu une sacré dent contre Murray en préparant les éléments (on dirait que le légiste se lache dans son rapport, c'est pas fréquent)... mais bon, z'avaient qu'à se montrer honnêtes dès le début!
Image IPB

#12 Angeleyes

Angeleyes

    In The Closet

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 2 667 messages

Posté 10 mars 2010 - 22:22

Heuu je pense pas qu'il puisse être jugé "irresponsable", même s'il plaidait cela c'est soumis à l'avis de spécialiste je pense ??

Quand je disais irresponsable, je pensais tellement incompétent !!!!

.... j'ai bien peur que son moyen de défense soit de charger Michael à fond :mellow:

C'est exactement ce que je craignais depuis la fin de l'année :(

#13 Madrygin

Madrygin

    Carni\/ore

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 4 712 messages

Posté 10 mars 2010 - 22:25

Je crains en effet qu'ils n'aient plus d'autre choix que de charger Michael (le côté junkie vu le nombre de traces de piqûres etc...), ça risque les discréditer vu que la Police a l'air d'avoir eu une sacré dent contre Murray en préparant les éléments (on dirait que le légiste se lache dans son rapport, c'est pas fréquent)... mais bon, z'avaient qu'à se montrer honnêtes dès le début!

C'est le légiste "star" de LA, celui qui a témoigné dans l'affaire OJ Simpson et l'affaire Spector qui a autopsié Michael, c'est un gars rompu aux témoignages, les avocats de Murray vont pas l'avoir comme ça.
http://en.wikipedia....athyavagiswaran

Image IPB


Image IPB


Image IPB


Image IPB


#14 Polochon

Polochon

    In The Closet

  • Bibliothécaire
  • 3 348 messages

Posté 10 mars 2010 - 22:35

Ah non mais quand je disais qu'il a l'air de se lâcher c'est pour les caractères en majuscules par exemple. Sinon en soit son rapport a l'air argumenté et tout ce qu'il faut: je ne pense pas qu'il soit remis en question. De toute manière ça n'est pas la direction que semblent prendre les avocats de Murray puisqu'ils communiquent uniquement sur les circonstances de la mort, de l'injection etc..., pas sur la cause elle-même.
Image IPB

#15 Madrygin

Madrygin

    Carni\/ore

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 4 712 messages

Posté 11 mars 2010 - 00:16

Ah non mais quand je disais qu'il a l'air de se lâcher c'est pour les caractères en majuscules par exemple. Sinon en soit son rapport a l'air argumenté et tout ce qu'il faut: je ne pense pas qu'il soit remis en question. De toute manière ça n'est pas la direction que semblent prendre les avocats de Murray puisqu'ils communiquent uniquement sur les circonstances de la mort, de l'injection etc..., pas sur la cause elle-même.

Ce que je veux dire c'est qu'il y aura probablement bataille d'expert pour minimiser ou maximiser certains éléments : interactions médicamenteuses, problème aux poumons .... leur avis sera aussi demandé pour les dosages, les modes d'administrations ... et que ce légiste là  est rompu à ce genre d'interrogatoire, les avocats de Murray, aussi bons qu'ils soient, vont pas le bouffer tout cru, ensuite ils feront surement appel a l'expert en anesthésie, mais il chargeait bien aussi..
Sinon en effet je ne sais pas si l'emploi de majuscule est couramment utilisé dans des rapports d'autopsie, mais ça charge bien Murray sur l'utilisation du propofol.

Image IPB


Image IPB


Image IPB


Image IPB


#16 Madrygin

Madrygin

    Carni\/ore

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 4 712 messages

Posté 20 mars 2010 - 02:43

Suite au décès de Michael Jackson, mais aussi plus recemment de Brittany Murphy and Corey Haim, le bureau du procureur général a lancé une vaste enquête impliquant plusieurs dizaines de médecins ayant prescrit des médicaments sans justifications médicales. Les sources indiquent que 25 à 30 médecins seraient impliqués dans cette enquête.
Source TMZ/mjackson.fr

Image IPB


Image IPB


Image IPB


Image IPB


#17 edayupal

edayupal

    In The Closet

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 1 125 messages

Posté 20 mars 2010 - 03:04

Suite au décès de Michael Jackson, mais aussi plus recemment de Brittany Murphy and Corey Haim, le bureau du procureur général a lancé une vaste enquête impliquant plusieurs dizaines de médecins ayant prescrit des médicaments sans justifications médicales. Les sources indiquent que 25 à 30 médecins seraient impliqués dans cette enquête.
Source TMZ/mjackson.fr


On croirait qu'ils découvrent ce genre de choses aux States...........il est tout de même temps qu'ils donnent un grand coup de pied dans la fourmilière....!!!!
somewhere over the rainbow

#18 Madrygin

Madrygin

    Carni\/ore

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 4 712 messages

Posté 21 mars 2010 - 20:26

On s'en doutais déjà , mais l'information semble se confirmer : d'apres un rapport des ambulanciers venu secourir Michael Jackson, on apprend que celui ci était déjà  mort à leur arrivée, son corps était froid, les pupilles dilatées et il n'avait pas de pouls.
De plus Murray aurait omis de leur dire qu'il avait administré du propofol à Michael

Source TMZ

Edit : la source d'origine vient de NewsOftheWorld
et publie des élèments du rapport, si quelqu'un peut traduire ???

Image IPB

Image IPB

Newsoftheworld / Mjackson.fr

Image IPB


Image IPB


Image IPB


Image IPB


#19 Ahbonon

Ahbonon

    Beat It

  • Membre
  • PipPipPip
  • 422 messages
  • Lieu : Finistère

Posté 21 mars 2010 - 20:47

Moi je me demande qu'est ce qu'il raconté pendant tout ces coup de fil pendant que son patient été en train de mourir.
Image IPB

#20 Madrygin

Madrygin

    Carni\/ore

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 4 712 messages

Posté 21 mars 2010 - 21:27

J'ai une grosse bouffée de colère là , c'est pas qu'on apprend quelque chose, on s'en doutait déjà , mais si ce rapport est bien authentique (faut toujours se méfier) ça ne fait que confirmer que Murray a soit laissé Michael tout seul tres longtemps, soit a mis 3 plombes pour appeler les secours.
J'en envie d'écraser la tronche à Murray :censored:

Image IPB


Image IPB


Image IPB


Image IPB





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)