Aller au contenu


Photo

Le Film Ghosts Et Les Chansons Incluses


  • Veuillez vous connecter pour répondre
51 réponses à ce sujet

#1 Zili

Zili

    Unbreakable

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 5 176 messages

Posté 28 mars 2010 - 23:40

GHOSTS

 

 

 

 

pkeu.jpg

 

 

 

Ghosts est un film d'horreur (sous forme d'une comédie musicale) qui est sorti en 1996. (Il a été présenté au Festival de Cannes en 1997 en tant que film « Hors Compétition »)
Dans une interview datant de la période Invincible, Michael dira de Ghosts que c'est un film fait pour être effrayant mais avec une pointe d'humour derrière.

C'est un moyen-métrage de 38 minutes :
Distribution
Michael Jackson : le maire, le squelette , Ghoul (vampire) , Supergghoul (super-vampire), Maestro
Pat Dade : Pat
Amy Smallman : Amy
Edwina Moore : Edwina
Dante Baeze : Dante
Seth Smith : Seth
Kendall Cunningham : Kendall
Loren Randolph :Loren
Heather Ehlers : Heather

Réalisateur : Stan Winston
Producteur : Michael Jackson, Stan Winston, David Nicksay
Screenplay : Stan Winston, Mick Garris
Histoire : Stephen King, Stan Winston, Mick Garris, Michael Jackson
Directeur de la photographie : Russel Carpenter
Edited by : Marcus Manton
Production Designed : Michael Z.Hanan
Musique : Nicholas Pike
Ghosts Soundtracks available on the Epic release : Blood on the dance floor
(sources : cinewax.com)


On peut féliciter la performance de Michael Jackson qui interprète à lui-seul de nombreux rôles dont celui de Maestro (avec toutes ses transformations) et du maire.
Ghosts (le film) est souvent considéré comme un 2nd Thriller (mais en + long et avec des fantômes à la place des zombies... ). En premier lieu, je vais essayer de montrer que le film est bien + complexe et que la phrase "Ghosts est un remake de Thriller" est bien trop vite dite. Puis, je vais m'attarder à tenter d'analyser les chansons présentes dans le film.

 

I. Analyse du film

Début du film :
- panneau en bois « Welcome to Normal Valley » (Bienvenue à la vallée de la normalité)
- plaque sur le manoir de Maestro « Someplace else » (Ailleurs)
- Manoir en retrait de Normal Valley dans un cimetière délabré
- Foule de gens (adultes et enfants), avec en tête de cortège le maire de Normal Valley brandissant des torches
- Le film est en noir et blanc
- L'action se passe la nuit, le temps est orageux

1er dialogue (Situation initiale) :

1er enfant :- Pourquoi ne le laissons nous pas tranquille ?
2ème enfant : - Oui, il n'a fait de mal à personne
3ème enfant : - C'est ta faute, tu n'avais pas qu'à en parler
Une des mères : - il a bien fait
Maire : - C'est un détraqué, il n'a pas sa place dans cette ville


Maestro amuse les enfants de Normal Valley. Les adultes paraissent effrayés/ choqués et décident de mener un cortège, maire en tête, jusqu'à sa demeure pour chasser l'intrus (bien qu'il n'ai fait de mal à personne) car il ne correspond pas aux critères de « normalité ».

S'en suit, l'ouverture portail du manoir, le cortège rentre avec appréhension mais le maire semble obstiné à chasser Maestro de la ville et entraîne le reste du groupe. Le manoir semble hanté...
Enfin, une porte s'ouvre et mène à une pièce en couleur (mais qui n'en reste pas quelque peu lugubre...) alors que jusque là  le film était en noir et blanc. Que peut-on en déduire ? Bien que Normal Valley corresponde aux critères de « normalité », le fait qu'elle soit en noir et blanc pourrait signifier que cette ville est morne et triste....

Continuons... La foule rentre dans la salle qui a l'air abandonnée, on peut y voir des toiles d'araignées et un décor de style colonial. Après une sorte de jeu de cache-cache, Maestro (l'être considéré comme étrange) fait face à ses juges. Maestro a essayé de faire peur à la foule mais le maire tient tête en disant que lui n'est pas effrayé. Le maire commence un discours en accentuant bien sur le fait que la ville est « normale » , que ses habitants sont « normaux » et que Maestro n'y a pas sa place à cause de ses excentricités et de ses histoires de fantômes.

Une des mères va dire à Maestro qu'elle est outrée par son comportement, que les enfants sont impressionnables. Puis, un des enfants veut que Maestro leur refasse un de ses « tours » mais il est stoppé par son frère aîné (« c'est un secret »).

Le maire porte un jugement subjectif sur Maestro : « vous êtes bizarre et je ne vous aime pas »

Maestro demande aux enfants si ils aiment bien ses « tours », ils acquiescent.

Mais le maire, réagit en le traitant de tordu et de bête de cirque puis en le menaçant.
S'en suit un pari entre Maestro et le maire : le 1er qui a peur doit quitter la ville !
Le maire refuse en premier lieu en lui disant qu'il ne joue pas avec les tordus, Maestro est offensé et lui répond qu'il n'a pas besoin d'être grossier avec lui. (Comme quoi, Maestro n'est pas un être insensible...)

Début des "tours" de Maestro qui au début font rire. Mais face à l'arrogance du maire, Maestro devient + « démonstratif », les gens pris de peur tentent alors de s'enfuir.
Seulement étant donné la situation, Maestro les empêche de sortir :« C'est trop tard, vous êtes mes invités » (sous-entendu : Vous m'avez provoqués maintenant, je vais vous montrer de quoi je suis capable)
De là , Maestro présente sa « famille », des fantômes habillés style époque coloniale apparaissent alors.

Le spectacle commence !

 

1ère chanson : 2 Bad,

Puis, transformation squelette

2ème chanson : Is it scary (du moins la fin de cette chanson)

Ensuite, série de scène d'horreur avec danse des fantômes et cris du squelette puis transformation du squelette en vampire « Etes vous effrayé maintenant ? »
Puis le vampire prend possession du corps du maire = il fait un échange de rôles, maintenant la personne étrange c'est le maire !

3ème chanson : Ghost
La chanson est interrompue par un « stop » du maire qui essaye de reprendre le dessus sur Maestro qui est en lui
Mais c'est bien Maestro qui prend le dessus car le maire se transforme en véritable monstre : « Qui fait peur maintenant ? Qui est tordu maintenant ? Petit tordu ! Phénomène de cirque ! Qui fait peur ? Qui est bizarre maintenant ? » Il lui fait vivre les accusations qu'on porte sur lui.

Puis, finalement Maestro décide de libérer le maire de l'emprise qu'il a sur lui.
Maestro nous fait une révérence comme si il donnait fin au spectacle, puis demande à la foule si ils veulent toujours le voir partir. Seul le maire désire qu'il s'en aille maintenant.
Maestro fait donc un départ en se fracassant sur le sol et en tombant en poussière, puis ses restes sont balayés par le vent. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la foule est triste de le voir disparaître, seul le maire est ravi, persuadé de lui avoir donné « une bonne leçon ».

Mais, surprise ! Lorsque le maire ouvre la porte pour partir, une tête géante (Maestro) le surprend et le maire finit par s'enfuir de peur et par se défenestrer. Maestro a gagné son pari !

Fin du film :
- La foule finit par dire que finalement Maestro ne les dérange pas, qu'ils se sont bien amusés (bien qu'ils aient eu très peur), ils admettent même que Maestro danse très bien
- Maestro est ravi de la réaction des gens et il apparaît qu'il est bien moins monstrueux que ce que les gens ont crû
- Ironie : face à la farce des enfants, Maestro doit même admettre qu'il a eu peur

 

Conclusion :

 

Ghosts, bien + qu'un simple divertissement, serait une sorte de métaphore ironique de la situation qu'a pu vivre Michael Jackson suite à ses déboires pendant l'affaire Chandler. En effet, si l'on considère que Maestro = Michael, la population de Normal Valley qui désire le chasser symboliserait l'opinion publique (qui se considère dans la « norme ») et qui ferait preuve d'intolérance face à la différence de Michael et qui juge très (trop) vite la situation. De +, Maestro est un homme qui amuse les enfants, chose qui dérange les parents bien que Maestro ne fasse rien de mal. Le maire pourrait éventuellement symboliser (attention, là  ce n'est qu'une hypothèse personnelle) le procureur Thomas Sneddon qui se chargeait déjà  de l'affaire de 1993 et qui fait plus ou moins preuve de subjectivité face aux accusations portés sur Michael. Finalement, malgré ses excentricités, Maestro est tout de même quelqu'un de sensible (loin de l'image de monstre qui lui est associée). Ensuite le manoir en question ("Someplace else") pourrait faire penser à la résidence de Neverland où Michael vivait alors un peu en retrait du reste du monde. Bon, là  je ne me suis attardée que sur le film en lui-même, l'interprétation des chansons du film apporte encore d'autres éclaircissements...

 

© Zili (Juillet 2009)


Modifié par angele003, 05 juin 2014 - 20:55.
MàJ


#2 Zili

Zili

    Unbreakable

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 5 176 messages

Posté 29 mars 2010 - 02:02

II. Analyse de la chanson 2 Bad (Version Ghosts)

La chanson se trouve à l'origine sur l'album HIStory sorti en 1995 mais a été retravaillée pour le film (au niveau des sonorités notamment).
Remarque : pour les paroles j'ai pris la version HIStory (mais j'ai retiré le featuring de Shaquille O'neal), les paroles présentes dans la version Ghosts sont mises en valeur en bleu. Cependant, je vais quand même m'attarder à analyser les paroles en entier...

Extrait du film :



1) Paroles en Anglais

2 Bad

Told me that you're doin' wrong
Word out shockin' all alone
Cryin' wolf ain't like a man
Throwin' rocks to hide your hands

You ain't done enough for me
You ain't done enough for me
You are disgustin' me, yeah yeah
You're aiming just for me
You are disgustin' me
Just want your cut from me
But too bad, too bad

Look who just walked in the place
Dead and stuffy in the face
Look who's standing if you please
Though you tried to bring me to my knees

[Chorus]
Too bad too bad about it
Why don't you scream and shout it
Too bad too bad about it
Why don't you just scream and shout it
Too bad too bad about it
Why don't you scream and shout it
Too bad too bad about it
Why don't you just scream and shout it

Hell all up in Hollywood
Sayin' that you got it good
Creepin' from a dusty hole
Tales of what somebody told


What do you want from me ?
What do you want from me ?
Tired of you haunting me, yeah yeah
You're aiming just for me
You are disgustin' me
You got blood lust for me
But too bad, too bad

Look who got slapped in the face
It's dead and stuffy in the place
I'm right back where I wanna be
I'm standin' though you're kickin' me

[Chorus] (x2)
Too bad too bad about it
Why don't you scream and shout it
Too bad too bad about it
Why don't you just scream and shout it
Too bad too bad about it
Why don't you scream and shout it
Too bad too bad about it
Why don't you just scream and shout it

2) Traduction en français

Dommage

Ils m'ont dit que tu faisais n'importe quoi
Mais tes paroles ne choquent personne
Tu ressembles plus à un loup en pleurs qu'à un homme
Tu fais des choses mauvaises, sans aucune logique

Tu n'en as pas assez fait pour me mettre à terre
Tu n'en as pas assez fait pour me mettre à terre
Tu me dégoûtes, yeah, yeah
Tu vises juste sur moi
Tu me dégoûtes
Tu veux être supérieur aux autres en m'utilisant
Mais c'est dommage, dommage

Regarde celui qui vient de marcher à cet endroit
Çà  ce voit qu'il est mort et vieux jeu
Regarde qui est là , si tu veux
C'est moi, bien que tu aie essayé de me faire tomber à genoux

[Refrain]
Dommage dommage sur çà 
Pourquoi ne pas le crier ou le hurler
Dommage dommage sur çà 
Pourquoi ne pas le crier ou le hurler
Dommage dommage sur çà 
Pourquoi ne pas le crier ou le hurler
Dommage dommage sur çà 
Pourquoi ne pas le crier ou le hurler

L'Enfer nous mène tous sur la colline de Hollywood
En disant que tu l'as bien mérité
Traînant depuis un trou poussièreux
Les contes que quelqu'un a raconté


Que veux-tu de moi ?
Que veux-tu de moi ?
Je suis fatigué que tu me hantes, ouais ouais
Tu vises juste sur moi
Tu me dégoûtes
Tu as du sang de luxe pour moi
Mais c'est dommage, dommage

Regarde qui a reçu une claque
Cet endroit à quelque chose de morne et vieux
Je suis de retour là  où je veux être
Et je reste debout même si tu me frappes

[Refrain] (x2)
Dommage dommage sur çà 
Pourquoi ne pas le crier ou le hurler
Dommage dommage sur çà 
Pourquoi ne pas le crier ou le hurler
Dommage dommage sur çà 
Pourquoi ne pas le crier ou le hurler
Dommage dommage sur çà 
Pourquoi ne pas le crier ou le hurler

3) Analyse

La musique est très rythmée et va crescendo au fur et à mesure de la chanson.

Dans la version « Ghosts », les 4 premières phrases sont presque A capella (mise en valeur ?)
«Told me that you're doin' wrong
Word out shockin' all alone
Cryin' wolf ain't like a man
Throwin' rocks to hide your hands»

Ici, il nous parle d'un homme qui dit et fait des choses absurdes et que pourtant tout le monde croît. C'est quelqu'un de mauvais qui agit de façon inconsidérée.
« Cryin' wolf ain't like a man » : comparaison de l'« homme » en question avec un loup en pleurs (prédateur mais qui se fait passer pour une victime ?)

«You ain't done enough for me
You ain't done enough for me
You are disgustin' me, yeah yeah
You're aiming just for me
You are disgustin' me
Just want your cut from me
But too bad, too bad»

La première phrase «You ain't done enough for me» est répété 2 fois afin de bien montrer à quel point l'homme qui s'attaque à lui s'acharne à le descencre. Michael est dégoûté par cet homme qui le prend pour cible.
« Just want your cut from me » sous entendu : tu penses qu'en t'attaquant à moi, tu pourras gagner en notoriété...

"Look who just walked in the place
Dead and stuffy in the face
Look who's standing if you please
Though you tried to bring me to my knees"

La dernière phrase est criée : je suis encore là  bien que tu ai essayé de me mettre à genoux !

Le refrain est chanté avec un ton colérique
«Too bad too bad about it
Why don't you scream and shout it»

En gros : « Dommage pour toi, tu as raté ton coup ! Pourquoi ne pas le crier haut et fort ? »


«Hell all up in Hollywood
Sayin' that you got it good
Creepin' from a dusty hole
Tales of what somebody told»

Pour «Hell all up in Hoolywood» la phrase est chantée A capella (pour la mettre en valeur ?)
Métaphore :
- Hoolywood = célébrité
- Célébrité à double-tranchant. Beaucoup de gens rêvent d'êtres célèbres en pensant que c'est quelque chose de merveilleux (comme dans un conte de fées) mais en fait la vérité est toute autre (c'est loin d'être idyllique) De +, si les choses se passent mal, on va te dire que ce qui t'arrive est mérité du fait de ta notoriété (« Hell up in Hoolywood, Sayin' that you got it good »)

Même si dans la version Ghosts, la chanson s'arrête là , je continue cependant un peu l'analyse...


«What do you want from me ?
What do you want from me ?
Tired of you haunting me, yeah yeah
You're aiming just for me
You are disgustin' me
You got blood lust for me
But too bad, too bad»

Une fois encore, Michael ne comprend pas l'acharnement que déchaîne l'homme contre lui : « What do you want from me ? » (chantée elle aussi 2 fois pour accentuer sur la phrase). Il commence à en avoir marre d'être pris pour cible et d'être bafoué dans son honneur.

"Look who got slapped in the face
It's dead and stuffy in the place
I'm right back where I wanna be
I'm standin' though you're kickin' me"

Là  encore, malgré tout ce que l'homme peut faire contre lui, Michael revient en force et tient le choc :: «I'm standin' tough you're kickin' me»


Conclusion : (edit : je suis en train de retravailler sur ma conclu)
On a voulu le faire tomber (référence à l'affaire Chandler ?) mais il a résisté et a réussi à rester debout. Il adresse un pied de nez à son accusateur « tu as voulu m'avoir, tu as perdu, je suis encore là  et je compte le rester ». L'accusateur à profité de la célébrité de Michael pour le prendre pour cible. Simple hypothèse : l'homme en question (celui qui a voulu le faire tomber) pourrait être le père de Jordan Chandler ?



© Zili (Août 2009)


Modifié par angele003, 05 juin 2014 - 20:55.
MàJ


#3 Mookylicious

Mookylicious

    In The Closet

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 2 495 messages

Posté 02 avril 2010 - 13:51

trop bien ton topic Zili.
Visitez mon site sur Janet Jackson : www.missjackson.fr / www.janejackson.fr
Visitez mon site sur Trouble Maker : www.fauteurdetroubles.com

#4 Sarra

Sarra

    Babi Be Mine

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 6 500 messages

Posté 03 avril 2010 - 17:22

Waou j'avais pas vu ce topic!! Merci Zili!

J'ai pas encore tout lu mais je ne vais pas tarder à m'y remettre ^_^ Très intéressant!

Merci ma cochonne!


Image IPB

Image IPBImage IPBImage IPB
- Nothing's real, but all is possible if God is on my side -

Image IPB


#5 Lilie

Lilie

    The One and Only

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 5 387 messages
  • Lieu : UK

Posté 26 avril 2010 - 04:13

Merci Zili!

Je veux le Blu-ray de Ghosts! Avec making of et bonusssssssssssssssss!


Pour moi, toutes les chansons up tempo, post 1993, ont un rapport direct avec tous les bâ***** qui l'ont emmerder avec leurs conneries! Les Chandler, Sneddon, les flics et les débiles profonds soit-disant journalistes qui voulaient absolument voir The King en taule!


Image IPB

#6 Zili

Zili

    Unbreakable

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 5 176 messages

Posté 09 août 2010 - 22:05

III. Analyse de la chanson Is it scary

(En re-construction, j'ai perdu quelques éléments lors du crash du forum et je dois retravailler en partie sur l'analyse, c'est beaucoup trop brouillon là  -___- .)

La chanson est la cinquième piste de l'album Blood on the DanceFloor sorti en 1997. Dans le film Ghosts, on en entend seulement un court extrait.






1) Paroles en Anglais

Is It Scary (Est-ce Effrayant)

There's a ghost down in the hall
There's a ghoul beneath the bed
Now it's coming through the walls
Now it's climbing up the stairs
There's a spirit in the dark
Hear the beating in your heart
Can you feel it in the air
Ghosts be hiding everywhere


I'm gonna be
Exactly what you wanna see
It's you who's scorning me
Because you're warning me
To be the stranger in the night
Am I amusing you
Or just confusing you
Am I the beast you visualized

And if you wanna see
Eccentric qualities
I'll be grotesque before your eyes
Let them all materialize

[Chorus]
Is that scary for you baby
Am I scary for you boy
Is it scary for you babe
Is it scary for you
You know the stranger is you
Is it scary for you baby

There's a creaking in the floor
There's a creak behind the door
There's a rocking in the chair
But nobody sitting there
There's a ghastly smell around
But nobody to be found
And a coffin nearly open
Where a restless soul is floatin'


I'm gonna be
Exactly what you gonna see
So did you come to me
To see your fantasies
Performed before your very eyes

A haunting ghostly treat
The ghoulish trickery
And spirits dancing in the night

But if you came to see
The truth of purity
It's here inside a lonely heart
So let the performance start

[Chorus]
Is that scary for you baby
Am I scary for you boy
Am I scary for you babe
Am I scary for you boy
So tell me is it scary for you baby
Tell me
So tell me is that crazy for you baby
Am I scary for you
You know that stranger is you
Am I scary for you

Masquerade the heart
Is the heart of burning souls
Just not what you see girl in me
'Cause the heart reveals the proof
Like a mirror reveals the truth
See the evil one is you

[Chorus]
Is that scary for you baby
Am I scary for you, oh boy
Am I scary for you baby
Am I scary for you, oh
So tell me am I scary for you baby
Am I scary for you baby
Is it scary for you baby
Am I scary for you boy

Wanna talk about it
Tell me
Don't wanna talk about it
I don't wanna talk about it
I don't wanna talk about it
What's scary for you baby

Is it scary for you
I'm tired of being abused
You know you're scaring me too
I think the evil is you

Is it scary for you baby, oh

2) Traduction en français

Est-ce Effrayant

Il y a un fantôme dans le hall
Il y a un vampire sous le lit
Instantanément il traverse les murs
Il monte les escaliers
Il y a un esprit dans la pénombre
On entend les battements de votre coeur
Pouvez-vous le sentir dans les parages
Les fantômes se cachent partout


Je serai
Exactement ce que vous voulez voir
Est-ce vous qui me méprisez
Car vous me soupçonnez
D'être l'étranger de la nuit
Est-ce que je vous amuse
Ou est-ce que je vous inquiète
Suis-je la bête que vous aviez imaginé

Et si vous voulez voir
Mes talents d'excentricité
Je serai grotesque devant vos yeux
Il est temps que cela devienne réalité

[Refrain]
Est-ce effrayant pour vous les filles
Suis-je effrayant pour vous les mecs
Est-ce effrayant pour vous les filles
Est-ce effrayant pour vous
Vous savez que les étrangers, c'est vous
Est-ce effrayant pour vous les filles

Il y a un bruit venant du sol
Il y a un grincement derrière la porte
Le fauteuil se balance
Mais personne n'y est assis
Une répugnante odeur se dégage aux alentours
Mais on ne voit personne
Et un cercueil est quasiment ouvert
De là  une âme ambulante est en train de s'en échapper


Je serai
Exactement ce que vous allez voir
Ainsi vous êtes venus chez moi
Pour voir vos fantasmes
Se réaliser sous vos yeux

Un repas fantomatique hantant
La ruse des vampires
Et les esprits dansant la nuit

Mais si vous êtes venus me voir
Pour connaître la vérité de la pureté
Elles sont ici, à l'intérieur d'un coeur abandonné
Alors que le spectacle commence

[Refrain]
Est-ce effrayant pour vous les filles
Suis-je effrayant pour vous les mecs
Suis-je effrayant pour vous les filles
Suis-je effrayant pour vous les mecs
Alors dîtes-moi, est-ce effrayant pour vous les filles
Dîtes-moi
Alors dîtes-moi est-ce dément pour vous les filles
Suis-je effrayant pour vous
Vous savez que les étrangers, c'est vous
Suis-je effrayant pour vous

Dissimuler ce que l'on a dans le coeur
C'est ce que font les âmes blessées
Ce n'est pas seulement ce que vous voyez de moi en apparence
Car le coeur laisse apparaître le vrai visage d'une personne
Comme un miroir démontre la vérité
Voyez-vous, le mauvais oeil, c'est vous

[Refrain]
Est-ce effrayant pour vous les filles
Suis-je effrayant pour vous, oh les mecs
Suis-je effrayant pour vous les filles
Suis-je effrayant pour vous, oh
Alors dîtes-moi, suis-je effrayant pour vous les filles
Suis-je effrayant pour vous les filles
Est-ce effrayant pour vous les filles
Suis-je effrayant pour vous les mecs

Vous voulez en parler
Dîtes-moi
Vous ne voulez pas en parler
Je n'ai pas envie d'en parler
Je n'ai pas envie d'en parler
Qu'est-ce qui est effrayant pour vous les filles

Suis-je effrayant pour vous
Je suis fatigué d'être maltraité
Vous savez, vous me faîtes peur aussi
Je pense que vous êtes mauvais

Est-ce effrayant pour vous les filles, oh

3) Analyse

Musique :
- tonalité musique dans les graves
- un peu de piano
- halètements qui donnent le rythme au début de la chanson et qui continuent un petit moment en fond sonore lors des couplets (haleter = Respirer avec force et fréquemment, comme essoufflé, hors d'haleine ou (Figuré) éprouver une sorte de suffocation, en parlant d'une personne à qui la douleur ou l'effroi a comme ôté ses forces.)
- une sorte de chorale en arrière-fond qui donne un aspect assez ésotérique au morceau.
- Interprétation de la chanson avec voix assez rude (mélange de colère et de fatigue) notamment dans le refrain


Passages mis en valeur en vert : Si on survole la chanson et qu'on ne retient que ces passages, on pourrait imaginer que Michael nous raconte une simple histoire d'horreur. Mais, ces passages énumérant une série d'images fantastiques pourraient peut-être servir à mettre l'auditeur dans l'ambiance sombre de la chanson (ou peut-être pour montrer que les histoires racontées sur lui sont délirantes et sont aussi imaginaires que des histoires de fantômes...) Ici, Michael est encore le narrateur de l'histoire...

«I'm gonna be
Exactly what you wanna see
It's you who's scorning me
Because you're warning me
To be the stranger in the night
Am I amusing you
Or just confusing you
Am I the beast you visualized»

Pronom personnel «I» = à partir de là , la chanson devient + personnelle (implication, il devient acteur de la chanson et ne se contente plus de raconter une "histoire"), Michael s'adresse à des personnes qui le méprisent et le jugent comme étant un individu étrange (un monstre). Il les interpelle en leur adressant une série de questions «Am I amusing you or just confusing you ? Am I the beast you visualized?»

«I'm gonna be
Exactly what you wanna see»

et
«And if you wanna see
Eccentric qualities
I'll be grotesque before your eyes
Let them all materialize»

Michael joue le jeu de la provocation : puisqu'on estime qu'il est une « bête étrange » qui fait des choses excentriques, il compte suivre les gens dans leur délire et montrer de quoi il peut être capable.

Le refrain est crié :
«Is that scary for you baby
Am I scary for you boy
Is it scary for you babe
Is it scary for you
You know the stranger is you
Is it scary for you baby»

Une fois encore, Michael interpelle ses interlocuteurs en les interrogeant (Suis-je effrayant pour vous ?).
« You know the stranger is you » = c'est vous qui êtes en dehors des réalités

«I'm gonna be
Exactly what you gonna see
So did you come to me
To see your fantasies
Performed before your very eyes»

Vous : journalistes? Public qui le juge?
On le traque jusqu'au moindre détail de sa vie afin de se divertir sur ses "étrangetés"
"fantasies" = fantasmes ou idées préconçues que l'on peut avoir sur lui.

«But if you came to see
The truth of purity
It's here inside a lonely heart»

Sous-entendu : si vous venez pour me voir tel que je suis réelement, vous n'avez qu'à lire dans mon cœur. « lonely heart » = sentiment de solitude, de manque d'amour, sensation de se sentir incompris.

Dans la 2nde version du refrain :
« Tell me » : dit avec un ton suppliant. "Quel est votre sentiment vis-à-vis de moi? dîtes-moi!"

"Masquerade the heart
Is the heart of burning souls
Just not what you see girl in me
'Cause the heart reveals the proof
Like a mirror reveals the truth
See the evil one is you"

Passage + doux (reprise d'un ton un peu + violent sur la dernière phrase)
Sous-entendu : Vous (médias, opinion publique ?) ne me jugez pas pour ce que je suis au + profond de moi (car vous ne cherchez même pas à me comprendre), vous vous limitez à mon apparence (vous êtes superficiels). Je vous effraie car j'ai l'air différent mais en me jugeant d'après des "a priori" vous montrez à quel point vous avez l'esprit mauvais.
Morale : On peut se donner une façade en public tout en gardant et en dissimulant ses propres peines et ses propres sentiments tout au fond de notre coeur. Seul le coeur dévoile la vraie personnalité d'une personne et non son apparence physique. Mais pour atteindre cette perception de l'individu, il faut chercher à le comprendre et ne pas avoir des idées arrêtées.

«Wanna talk about it
Tell me
Don't wanna talk about it
I don't wanna talk about it
I don't wanna talk about it
What's scary for you baby»

Paroles chantées dans une sorte de brouhaha
Il en a marre de devoir se justifier vis-à-vis des propos et des accusations que les gens peuvent avoir sur lui. Pourquoi se justifier quand la personne en face de vous ne veut pas vous écouter.
"What's scary for you" = Qu'est ce qui vous effraie (Pour quelle raison avez vous peur de moi?)

"I'm tired of being abused
You know you're scaring me too
I think the evil is you"

Il souffre d'être dénigré et d'être rabaissé à l'état de "monstre", ça le fatigue émotionnellement. Il est effrayé par la méchanceté des gens envers lui. Le fait de dégager autant de haine vis-à-vis de lui montre à quel point les gens qui le jugent sont mauvais.

"Is it scary for you baby, oh" : fin de la phrase lâchée un peu comme un cri de désespoir (sur le oh), le ton est presque suppliant.

La mélodie se fait + douce sur la fin...


Conclusion :
Is it scary est une chanson assez subtile car pour quelqu'un qui ne ferait pas particulièrement attention aux paroles, il pourrait penser que Michael se contente de raconter une simple histoire de fantômes. Or, dans cette chanson, Michael exprime tout simplement son mal-être, il souffre de l'incompréhension qu'il suscite et de l'image qu'on renvoie de lui (de la part de l'opinion publique, des médias...) et est fatigué qu'on le juge sur des critères superficiels.
De plus, cette chanson a été écrite dans un contexte où il était en plein déboires avec l'affaire Chandler et donc jugé par l'opinion publique comme un horrible monstre... Sans parler de ses changements d'apparence qui lui ont également valu des commentaires le décriant comme une bête curieuse..



© Zili (Août 2009)



#7 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9 087 messages

Posté 17 septembre 2010 - 15:56

Le making of de Ghosts en VOST :
1

2



#8 Zili

Zili

    Unbreakable

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 5 176 messages

Posté 18 septembre 2010 - 15:11

Merci Angele, c'est sympa d'avoir la vision directe que Michael a de son travail.

J'ai délaissé un peu ce topic ces derniers temps mais j'ai un peu plus de recul sur le film depuis 1 an, quand j'aurais un peu de temps, je compléterais les analyses et posterais celle de Ghosts (la chanson).

#9 AppleHead03

AppleHead03

    Fire walk with me

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 3 497 messages

Posté 18 septembre 2010 - 17:52

Merci Angele !
Ahh je veux Ghosts en blu-ray avec le making of en bonus ! :youhou:

Image IPB


J'aime les excréments qui ont une forte odeur. (Merci L0u)


#10 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9 087 messages

Posté 19 septembre 2010 - 10:57

Un remix inédit d'Is It Scary sort de l'ombre...


Une histoire peu banale entoure ce remix de Tommy D Daugherty qui fut engagé par l'équipe de Michael Jackson via Worlds End Management pour produire un remix d'Is It Scary en son temps. Le projet voulait que ce remix ait un son Death Row vu que Tommy D était alors programmeur pour Dr Dre à l'époque (Death Row Record étant alors le label de Dr Dre).
Tommy D nous a raconté cette histoire fumante et la raison de la présence de ce remix sur le net : "Pendant que je faisais ce remix, cinq personnes armées ont fait irruption dans le studio (The Enterprise à Burbank), ils nous ont ligotés le staff, moi et Carol Butch Small (percussoniste pour Death Row). Ils ont volé tous mes synthés, ma boîte à rythme et ma basse. L'équipe de Michael Jackson est restée discrète là -dessus parce qu'ils ne tenaient pas à ce genre de pub. Moi-même je n'en ai pas parlé avant aujourd'hui. Le lendemain j'avais une séance avec Korn mais je n'avais pas mon équipement. Snoop Dogg a appris pour l'incident et m'a immédiatement fait un chèque de 5000 $ pour m'aider à me retourner. [Malgré mes appels aux personnes concernées], personne ne me rappelle jamais, voilà  pourquoi j'ai mis le remix sur Myspace."

MJFrance : Peux-tu nous dire si tu as réalisé plusieurs remix ou s'il existe plusieurs versions de ton remix ? Sony t'a donc envoyé la version acapella de Is It Scary ?

Tommy D : "C'est le seul remix que j'ai fait... Oui Sony m'a donné la version acapella. Mon manager de l'époque était Sandy Robertson chez Worlds End Management. Aujourd'hui je n'arrive à obtenir de réponse ni des uns ni de l'autre. Maintenant que j'ai posté le remix sur Myspace, on peut dire qu'il est sorti..."

La page myspace de Tommy D ou vous pourrez écouter le remix d'Is It Scary.

Le site officiel : tommyddaugherty.com


Source : MJFrance / MJACKSON.FR

#11 CherryCherryBoomBoom

CherryCherryBoomBoom

    Beat It

  • Membre
  • PipPipPip
  • 437 messages

Posté 19 septembre 2010 - 11:00

J'aime pas du tout l'instru . On dirait une musique quand on joue à un jeu . :paperbag:
Image IPB
L A S T . D A N C E

#12 Emily

Emily

    Papiers, s'il vous plaît.

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 5 641 messages
  • Lieu : Lyon

Posté 19 septembre 2010 - 11:16

Un peu fumeux comme histoire, mais pourquoi pas. Il a de la chance que son travail lui soit resté entre les mains.
Je viens de lire que ce remix a été finalisé le 17 juillet 1997.

Et je ne déteste pas la version, elle serait passée à l'aise sur un single promo.

Merci pour l'info Angele.


Image IPB
We are the children of one father, if you're looking back don't bother, we are black and white America

Image IPB


#13 Zili

Zili

    Unbreakable

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 5 176 messages

Posté 19 septembre 2010 - 11:34


J'aime pas du tout l'instru . On dirait une musique quand on joue à un jeu . paperbag.gif


C'est pas faux.
L'intro du remix me fait penser à l'instru de Doom 2 (à partir de 0:20 notamment)


Je ne suis pas fan du remix.

#14 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9 087 messages

Posté 19 septembre 2010 - 17:13

Après avoir écouté plusieurs fois, ça passe mieux.

#15 Emily

Emily

    Papiers, s'il vous plaît.

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 5 641 messages
  • Lieu : Lyon

Posté 19 septembre 2010 - 17:32

En fait ça permet d'écouter la perf vocale d'une autre manière... c'est limite de l'acappella en fait.


Image IPB
We are the children of one father, if you're looking back don't bother, we are black and white America

Image IPB


#16 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9 087 messages

Posté 20 septembre 2010 - 17:21

Le making of de Ghosts en VOST : partie 2 ajoutée http://www.mjackson....post__p__574223

#17 LoVe U more

LoVe U more

    Beat It

  • Membre
  • PipPipPip
  • 236 messages

Posté 20 septembre 2010 - 18:48

Le making of de Ghosts en VOST : partie 2 ajoutée http://www.mjackson....post__p__574223



Merci !! :D

Image IPB


l.o.V.e


#18 CBsmile

CBsmile

    Beat It

  • Membre
  • PipPipPip
  • 232 messages

Posté 21 septembre 2010 - 15:32

Merci!
J'adooooore ce topic! Et évidemment j'adooooooooooore aussi ghosts! Je ne me lasse pas de regarder le making-of! MJ en maire (qui danse) trop drôle...mais aussi trop triste qu'il ne puisse avoir un semblant de vie normal que lorsqu'il est déguisé!! (sortir en voiture avec sa mère). Mais pour en revenir au topic, j'apprécie l'analyse de la chanson...Beau travail!! :bravo:

#19 sophie93

sophie93

    In The Closet

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 3 238 messages
  • Lieu : Aulnay sous bois

Posté 22 septembre 2010 - 00:02


Fin du film :
- La foule finit par dire que finalement Maestro ne les dérange pas, qu'ils se sont bien amusés (bien qu'ils aient eu très peur), ils admettent même que Maestro danse très bien
- Maestro est ravi de la réaction des gens et il apparaît qu'il est bien moins monstrueux que ce que les gens ont crû
- Ironie : face à la farce des enfants, Maestro doit même admettre qu'il a eu peur

Conclusion :
Ghosts, bien + qu'un simple divertissement, serait une sorte de métaphore ironique de la situation qu'a pu vivre Michael Jackson suite à ses déboires pendant l'affaire Chandler. En effet, si l'on considère que Maestro = Michael, la population de Normal Valley qui désire le chasser symboliserait l'opinion publique (qui se considère dans la « norme ») et qui ferait preuve d'intolérance face à la différence de Michael et qui juge très (trop) vite la situation. De +, Maestro est un homme qui amuse les enfants, chose qui dérange les parents bien que Maestro ne fasse rien de mal. Le maire pourrait éventuellement symboliser (attention, là  ce n'est qu'une hypothèse personnelle) le procureur Thomas Sneddon qui se chargeait déjà  de l'affaire de 1993 et qui fait plus ou moins preuve de subjectivité face aux accusations portés sur Michael. Finalement, malgré ses excentricités, Maestro est tout de même quelqu'un de sensible (loin de l'image de monstre qui lui est associée). Ensuite le manoir en question ("Someplace else") pourrait faire penser à la résidence de Neverland où Michael vivait alors un peu en retrait du reste du monde. Bon, là  je ne me suis attardée que sur le film en lui-même, l'interprétation des chansons du film apporte encore d'autres éclaircissements...

 

© Zili (Juillet 2009)



Heu ... Tu n'as pas parlé de la toute dernière scène où l'ado (enfant le plus agé) interpelle les adultes qui étaient en train de bavarder, évoquer les bons moments passés à l'instant et refait (apparemment, on devine) les mêmes épouvantes qu'a pu faire Maestro (on imagine qu'il enlève lui aussi la peau de son visage pour laisser apparaitre le squelette) chose que normalement il est incapable de faire et que seul Maestro en connait le tour puisqu'il est doué de pouvoirs magiques (en quelque sorte). On ne voit pas la scène mais on devine lorsqu'on entend de loin, de l'extérieur du manoir, les cris épouvantables que tout le monde pousse.

Là , on a la fin de l'histoire !

Et cette dernière scène me fait penser à l'histoire de Michael avec le fils Chandler pour dire qu'il ne s'est pas assez méfié de certains enfants et en particulier des plus agés (les adolescents) et que c'est une leçon qu'il se donne à lui-même, sauf qu'il retrouvera quelques années après la même situation comme si finalement il n'avait pas retenu cette leçon.

Ah, et au fait, j'insiste pour dire qu'au début de la chanson 2bad, dans le clip on entend quelques notes de la chanson Bad (pour se repérer dans le clip de Bad, c'est quand on a une vue sur ses bottes avec le passage à la couleur). J'ai revérifié, à quelques notes près, c'est la même chose, alors s'agissait-il d'un clin doeil ?



de 2.16 à 2.18 dans cette vidéo de 2bad




Et au tout tout début de cette vidéo de Bad

Image IPB


Tell me what about it !


#20 NiKo

NiKo

    Fantôme de passage...

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 4 805 messages

Posté 01 octobre 2010 - 16:37

Merci pour ton analyse sur le film Ghosts que je viens de lire, je suis plutôt d'accord avec toi sur les comparaisons que tu fais, je me suis aussi fait c'est même comparaison que toi que tu dis dans la partie conclusion.
Pour ma part y a bien un message que ce n'est pas parce que qu'on vous dit qu'une personne est étrange ect... Qu'elle est forcement cela dans la réalité, mais comme nous vivons dans un monde ou la 1ère impression est l'apparence et où l'on juge très vite une personne. On retrouve tout cela dedans.


Pour la partie analyse des chansons utilisées dont celle de 2 Bad, merci de ta traduction :), enfin je comprends pourquoi elle a été intégrée dans Ghosts elle correspond au scénario. Et pour Is It Scary je me doutais de quoi parlais la chanson en général, mais avec ta traduction c'est toujours mieux :)

En tout cas un énorme merci à toi Zili pour ton analyse, on voit Ghosts sous un autre angle de même pour les chansons utilisées.

Merci Angelee pour le Making Of en sous-titré cela est vraiment plaisant de voir comment Travail Michael :)

Pour le remix de Is It Scary je n'aime pas trop non plus.

Sophie93 pour la fin effectivement je pense aussi qu'il enlève la peau et que l'on voit son squelette enfin tout cela n'est que supposition, mais avec les cris qu'on entend il a de toute façon fait quelque chose qui les a tous choqués.

Pour la chanson 2 bad effectivement on reconnait quelques notes de Bad comme tu démontres avec les deux vidéos :).

Image IPB





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Site fondé par Rémy Bigot.