Aller au contenu


Photo

Les Titres Écrits Et Composés Par Michael Jackson


  • Veuillez vous connecter pour répondre
14 réponses à ce sujet

#1 Emily

Emily

    Papiers, s'il vous plaît.

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 5 641 messages
  • Lieu : Lyon

Posté 24 mars 2010 - 20:09

Les Titres Écrits Et Composés Par Michael Jackson

 

 

Voilà , à la différence de la simple reprise, je voulais recréer un topic pour recenser et faire découvrir à ceux qui ne connaissent pas encore, les chansons que Michael a écrites et composées... mais qu'il a offert à d'autres artistes.
Il s'agit de chansons plus ou moins connues, mais ça vaut vraiment le coup de découvrir tout ça en tant que fans ou simples passionnés, et de retrouver cette Jackson Touch si familière...
Je posterai régulièrement de nouveaux titres avec une présentation succinte des artistes, mais je ne garantis pas le respect de la chronologie, et encore moins une liste exhaustive (qui n'existe pas malheureusement).
Get it!

Pour commencer, je propose de l'archi-connu :

DIANA ROSS - Muscles

Diana ROSS : plus besoin de la présenter !
Michael a écrit, composé et produit pour elle la chanson Muscles en 1982. Cette chanson a fait office de premier single pour son second album solo « Silk Electric » qui deviendra disque d'or. Pour ceux qui découvrent, il suffit de la première touche instrumentale pour savoir d'où ça vient... et les chœurs rappellent beaucoup une chanson de Michael qui ne sera officialisée qu'en 1987.

 

 

DIANA ROSS - Eaten Alive

 

En 1985, il lui offre une nouvelle perle: Eaten Alive, qu'il a écrit et compose avec les frères Gibbs (Barry et Maurice des BeeGees). Il participe à la production du titre qui sortira en single, et interprète les chœurs sur ce même titre. Ce titre est génialissime, on sent néanmoins que Michael a composé un titre très féminin, très inspiré à la fois de son style à lui, et de celui des Supremes.




RALPH TRESVANT - Alright Now

Ralph TRESVANT s'est rapidement fait remarquer dans le monde de la musique par sa très belle voix, pour laquelle certains trouvent une ressemblance avec celle de Michael. Les anglos appellent ça des « Candy Girl vocals »... Tresvant est également connu pour ses prestations scéniques impressionnantes. Il est né en 1968 et a grandi à Boston. Il a fondé un groupe sous l'impulsion du célèbre auteur-compositeur Maurice Starr, groupe qui n'est pas sans rappeler les Jackson Five : 5 jeunes gars afro-américains qui ont fait leurs premiers pas chez Motown. Ensuite, Ralph Tresvant a engagé une carrière solo. Il se situe entre la pop actuelle et le r&b et sort officiellement son premier album en 1990 « Ralph Tresvant », sur lequel la chanson Love's Alright a été co-écrite par Michael et John Barnes.
Et c'est assez flagrant!

 

 

REBBIE JACKSON - Centipede

La sœur aînée de Michael, de son véritable prénom Maureen. Elle est née en 1950.
On peut constater tout de suite que c'est la plus discrète de la famille, malgré une petite carrière musicale honorable, dans laquelle son frère a joué un joli rôle !
En 1984, Michael lui écrit et compose la chanson Centipede, qui figure sur son premier album du même nom, qui sera d'ailleurs proclamé disque d'or. Après une parenthèse de 10 ans dans sa carrière musicale ( !), Rebbie revient en 1998 avec un quatrième et ultime album Yours Faithfully, produit par MJJMusic, le label de Michael. Dans cet album est introduite une version remixée de Centipede.

 

 

REBBIE JACKSON - Fly Away

 

Dans ce même album, autre bijou : la chanson Fly Away , titre inédit que Michael avait écrit et enregistré lors des sessions Bad entre 1986 et 1987, et qui n'a jamais eu sa place sur l'album. Il a cédé la chanson à sa sœur et assure les chœurs sur cette très belle version.
(ndlr : Fly Away disponible sur la version remasterisée de 2001 de l'album Bad, en bonus).

 


Modifié par NiKo, 28 septembre 2013 - 10:45.
mise à jour


Image IPB
We are the children of one father, if you're looking back don't bother, we are black and white America

Image IPB


#2 Emily

Emily

    Papiers, s'il vous plaît.

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 5 641 messages
  • Lieu : Lyon

Posté 24 mars 2010 - 20:13

SA-FIRE (ou SAFIRE) – I never heard

Son nom n'est associé à Michael Jackson par les fans que depuis récemment... Cette chanteuse américaine née en 1967 a connu un certain succès aux Etats-Unis à partir de 1986, en s'inscrivant dans un style Latin hip-hop. On peut notamment citer parmi ses tubes le fameux « Boy I've been told », écrit et composé par Marc Anthony qui reste une anthologie en terme de tube radio.
En 1981, Michael Jackson et Paul Anka composent la chanson I never heard, qui sera enregistrée par Michael mais ne sortira pas des studios avant.... Juillet 2009, où le titre inédit à ce jour, a été exploité par AEG pour le film TII.
En revanche, ce même titre a été généreusement proposé à la jeune Sa-Fire en 1991, qui l'a introduit dans son album « I wasn't born yesterday ».
Le titre est très différent de la version Jackson, parce que la demoiselle l'a adapté à son style musical : le rythme et le tempo sont radicalement différents. Et là  pour le coup, sans la version originale, on ne fait vraiment pas le lien avec Michael...




LATOYA JACKSON – Night time lover

Ça fera plaisir à certains qu'on en parle ailleurs que dans la section famille ! C'est la 5ème des 9 frères et sœurs Jackson, née en 1956. C'est la première sœur Jackson qui se lance dans la chanson solo.Elle sort son premier album en 1980, qui obtient un succès tout relatif, et est véritablement propulsée sur la scène internationale avec son album « Heart don't lie » en 1984. La suite fut essentiellement une succession de chutes vertigineuses ; entre le fossé qui s'est creusé entre elle et sa famille, son mariage avec Jack Gordon en 1989 qui a viré à la violence conjugale, ses attitudes provocantes et notamment les allégations portées contre Michael en 1993.
Elle a récemment repris une vie plus calme, tout en continuant à faire marcher ses affaires, entre albums épisodiques et ses apparitions dans les télé-réalités américaines du moment...

Finalement, le plus intéressant, c'est le titre Night Time Lover, qu'elle co-écrit en 1980 avec Michael, qui produit d'ailleurs la chanson sur le premier album de Latoya, « Latoya ». Michael assure également les chœurs sur cette chanson.
Personnellement, je trouve que Michael a une façon particulière d'écrire des chansons pour des artistes féminines, avec des rythmes assez marqués et des chœurs très haut perchés : ça rappelle ce qu'il a fait avec Diana Ross, mais dans un autre genre. Et la voix background de Michael « Off the wall », c'est un must...




JOHNNY MATHIS – Never Felt so Good

Un des nombreux crooners de son époque, Mathis est né en 1935 et s'est progressivement imposé au milieu des années 1950 comme un chanteur jazzy orienté variété (il a fréquenté de nombreux clubs de jazz, mais tout en assortissant ses chansons à la sauce popular).
Depuis la sortie de son premier album Johnny Mathis: A New Sound In Popular Song en 1956, sa carrière est lancée avec succès par son apparition au show d'Ed Sullivan, et il deviendra un maître dans l'art de la ballade hollywoodienne, régulièrement sollicité d'ailleurs pour interpréter les bandes originales de nombreux films. Il tourne encore essentiellement aux Etats-Unis.

En 1982, Michael, Paul Anka et Kathy Wakefield écrivent et composent la chanson Never felt so good. Michael a d'ailleurs enregistré une version inédite de cette chanson en 1984, avant que cette chanson soit généreusement proposée à Johnny Mathis qui l'interprète sur son album « A special part of me » en 1984.
L'écoute est très très intéressante, parce que une fois qu'on sait que Michael a travaillé derrière, on retrouve bien son style de composition. Cela dit, Mathis l'adapte tellement à sa sauce crooner que c'est pas évident. Je vous invite à aller écouter la démo enregistrée par Michael dans le topic de Fresh « Audios non connus du grand public » to feel the big big difference !


Modifié par NiKo, 28 septembre 2013 - 10:45.
mise à jour


Image IPB
We are the children of one father, if you're looking back don't bother, we are black and white America

Image IPB


#3 Emily

Emily

    Papiers, s'il vous plaît.

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 5 641 messages
  • Lieu : Lyon

Posté 24 mars 2010 - 20:19

GREG PHILLINGANES – Behind the Mask

Né en 1956 à Detroit, Phillinganes est le fameux grand claviériste qui a travaillé avec Michael sur de nombreux enregistrements des albums Off the Wall, Thriller et Bad et l'a accompagné en tournée. Avant cette longue collaboration, il a travaillé – toujours en tant que musicien – avec d'autres artistes reconnus, et notamment Stevie Wonder jusqu'en 1981, qui l'a définitivement intégré dans le monde des grands. En parallèle, il s'est construit une carrière de chanteur solo, avec une très belle voix d'ailleurs... En 1984 il sort son deuxième album « Pulse », sur lequel figure la chanson « Behind the Mask », écrite et composée pour lui par Michael et Chris Mosdell.
En 2003, il rejoint le groupe Toto (belle carrière, décidément !) et s'implique personnellement dans la conception de leur album Falling in between en 2006.

Behind the Mask est un titre génial et très dansant, que Phillinganes porte à bout de bras et qui sent fort les prémices de Bad. Je donnerais très très cher pour entendre un jour cette chanson chantée par Michael lui-même...




DENIECE WILLIAM – We are here to change the world

Alors là  oui, on est vraiment dans la reprise...Comme tout le monde connaît We are here to change the World, que Michael a écrit et composé avec son compagnon d'aventure John Barnes pour son film Captain Eo, et enregistrée en 1986 ; on va se pencher un petit peu sur Deniece Williams.
Cette auteur-compositeur nait en 1950 et fait ses premiers pas dans la musique en tant que choriste de Stevie Wonder jusqu'en 1975. L'année suivant, elle sort son premier album « This is Niecy » (son surnom) dont le fameux single Free est un vrai succès. Elle enchaîne les albums et les succès, en s'identifiant dans un style inspiré de la soul et du rnb. Ces dernières années, elle a fait des apparitions dans plusieurs longs métrages et émissions de télé-réalité. Son dernier album en date « Love, Niecy Style » est sorti en avril 2007.

Lorsque We are here to change the world est apparu sur les écrans Disney en 1986, Deniece a demandé à Michael l'autorisation de la reprendre sur l'un de ses albums. Elle figure dans son album « This is as good as it gets » sorti en 1988.
La version Williams n'est pas dénuée de talent (quelle voix!) mais manque un peu d'intérêt pour les Jacksoniens, dans la mesure où, outre la voix féminine, la version est quasi identique à la version Jackson, instrumental, rythme, et effets de voix inclus...

 

Deniece Williams – We Are Here To Change The World

 

 

THE BROTHERS JOHNSON – This had to be

Le bassiste-guitariste Louis Johnson et son frère George (le chanteur du duo) forment leur groupe « Brothers Johnson » dans le milieu des années 70, après avoir lancé leurs premiers succès au sein d'un groupe soul, avec leur frère aîné Tommy et leur cousin, appelé les « Johnson Three Plus ».
En parallèle à leurs sorties d'albums de touche funk, ils se font rapidement un nom grâce à leurs multiples compositions, qui vont les amener jusqu'à Quincy Jones avec lequel ils entretiendront une collaboration de plusieurs années, et d'où naitront leur fameux titre mythique « Get the funk out of my face ».
A partir des années 80, leurs créations communes se feront plus épisodiques, et chacun des 2 frères poursuivra des projets différents. Notamment, Louis Johnson sera le bassiste attitré de Michael sur la plupart des titres des albums Off the Wall et Thriller. Dès le début de cette collaboration, il existe un respect mutuel entre Michael et les Brothers Johnson, et les trois artistes co-écrivent le titre This had to be, interprétés par les frères Johnson en 1980 sur leur album « Light Up the Night », chanson sur laquelle Michael pose également sa voix pour les chœurs.

This had to be : Plus funky tu meurs ! Je ne suis pas certaine que ce titre aurait mérité sa place sur Off the Wall même s'il avait été interprété par Michael, mais le résultat est assez psychédélique !! Par certains aspects, le style ressemble limite plus à ce qu'a pu faire George Michael par le passé qu'à Michael.

 




Voilà  pour le réchauffé, je continuerai ce topic régulièrement...


Modifié par NiKo, 28 septembre 2013 - 10:46.
mise à jour


Image IPB
We are the children of one father, if you're looking back don't bother, we are black and white America

Image IPB


#4 Emily

Emily

    Papiers, s'il vous plaît.

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 5 641 messages
  • Lieu : Lyon

Posté 04 avril 2010 - 02:32

Jennifer HOLLIDAY - You're The One

Née en 1960 dans le Texas, Jennifer Holliday s'est fait remarquer dans le chœur de gospel dans lequel elle chantait quand elle était adolescente. Cette révélation l'a conduite dans les théâtres de Broadway, où elle devenue une véritable égérie en matière de comédie musicale. Elle a connu le succès ultime avec la comédie « Dreamgirls » où elle interprète le magnifique titre « And I Am Telling You I'm Not Going » dont elle offrira plus tard une version hit. Par la suite, elle fera décoller sa carrière artistique dans un style rnb assez marqué, qu'elle agrémente d'une voix très soul. Elle s'illustrera également en tant que chanteuse de gospel. Jennifer Holliday connaît donc un beau succès sur l'ensemble des années 80, qui déclinera dans les années 90, marquées par des dépressions liées des prises et des pertes de poids incessantes.

En 1985, Michael Jackson lui produit la chanson You're the one, qu'il a co-écrit avec Alan (Buz) Kohan. Cette chanson figurera sur l'album Say you love me, sur lequel Jennifer Holliday le remerciera d'ailleurs avec ces mots : « To Michael Jackson : I don't know why you chose me but I'm deeply touched, very honored and mighty thankful to you for writing "You're The One" for me. Thank you for such a beautiful experience !"

La chanson en elle-même est une petite merveille jacksonienne. Holliday a une voix divine dont certaines similitudes d'interprétation avec Michael sont parfois dérangeantes...
You're the one rappelle beaucoup par ailleurs les titres Jacksons des albums Destiny et Triumph (je pense notamment à Deamer).




J-FRIENDS – People of the World & Children Holiday

Sur le peu qu'il est possible de connaître sur ce groupe, J-Friends est un chœur japonais d'enfants, révélés et produits par la maison de production Johnny's Entertainement, spécialisée dans la découverte de très jeunes artistes essentiellement masculins (les « J's ou les « Johnny's »). Les J-Friends ont connu la célébrité au Japon entre 1997 et 2003, en s'engageant notamment pour des œuvres de bienfaisance.

Probablement amusé et ému de ce petit groupe à dimension humanitaire, Michael écrit et produit la chanson Children's Holiday en 1998 et la chanson People of the World en 1999, dont les bénéfices issus des ventes de singles ont été intégralement reversés à une œuvre caritative japonaise.

Que dire sur ces titres ? Michael semble être assez doué pour écrire et composer vite fait bien fait des chansons humanitaires avec base instrumentale rappelant des films pour enfants et une mélodie qui rentre dans la tête pour la journée... Concrètement, les compositions sont simplistes (c'était très certainement l'objectif), la mélodie assez gniangnian, le seul intérêt étant finalement les textes japonais aux consonnances très rigolotes...





Et puisqu'on parle de groupe japonais, je ferai ici un petit errato, pour préciser que la chanson Behind the Mask interprétée par Greg Phillinganes en 1985 n'est pas une composition Jackson, puisque le titre a été composé par Yuirishi Sakamoto, sur les textes de Chris Modell, et interprété originalement par le groupe japonais electro-pop Yellow Magic Orchestra en 1979.
Le titre a été réarrangé par Michael à l'époque Off the Wall avant d'être proposé dans sa nouvelle version à Phillinganes.


Modifié par NiKo, 28 septembre 2013 - 19:16.
mise à jour


Image IPB
We are the children of one father, if you're looking back don't bother, we are black and white America

Image IPB


#5 benzo

benzo

    This Is It

  • Administrateur
  • 12 156 messages

Posté 04 avril 2010 - 02:52

Rah, excellente initiative, Emily. Merci !

[EDIT]

Crotte, mon message inutile fait tâche.

#6 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9 087 messages

Posté 04 avril 2010 - 03:14

Merci pour le partage. Je ne savais pas que MJ composait pour d'autres. D'ailleurs, j'aurais bien aimé qu'il le fasse davantage, un peu à la façon de Goldman.

 

La vidéo de eaten alive traduite.



#7 Whitesock

Whitesock

    In The Closet

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 1 025 messages

Posté 04 avril 2010 - 03:31

:bravo: Merci Emily pour ce travail de folie... Excellente idée.

Perso, j'ai toujours adoré Eaten Alive (à fond dans la voiture), les choeurs de Michael (han...han) me rendent complètement folle :01:

Merci Angele pour le lien :)

Image IPB


#8 lilibabs

lilibabs

    Dancing Machine

  • Membre
  • PipPip
  • 64 messages

Posté 05 avril 2010 - 16:11

génial ce topic !!
Image IPB

#9 Emily

Emily

    Papiers, s'il vous plaît.

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 5 641 messages
  • Lieu : Lyon

Posté 08 avril 2010 - 03:08

The SIMPSONS (Nancy CARTWRIGHT) - Do the Bartman

Les Simpsons, légendaire série américaine made in Matt Groening, ont fait l'objet d'un album promotionnel sorti le 20 novembre 1990, intitulé « The Simpsons sing the blues ».
Le premier titre de cet album est le fameux « Do the Bartman », est interprétée par Nancy Cartwright, la voix de Bart. La composition de cette chanson reste cependant très floue. Sur l'album en question, seul Brian Loren est crédité.

Pourtant, Groening a confié lors d'une interview en 1998 que Michael Jackson avait bel et bien co-écrit le titre avec Loren, après avoir contacté les producteurs de la série pour leur proposer un hit-single pour son personnage favori, Bart Simpson. Michael n'a toutefois jamais été crédité sur cet album, la raison semblant être encore et toujours Sony qui s'est opposé à ce que Michael soit crédité sur une autre label (en l'occurrence Geffen).
Le single Do the Bartman, lui-même, sorti la même année, n'a pas fait l'objet de sortie officielle aux Etats Unis.

Un clip vidéo a été réalisé par Brad Bird pour accompagner l'album. Le clip se déroule lors d'un spectacle de l'école élémentaire de Springfield où Bart fait soudainement irruption en rappant avec une choré (Michael Chambers), très jacksonienne, bien entendu. Ce qui tend à confirmer tous les dires.

 

BLACKSTREET – Joy

A ne pas confondre avec les Backstreet Boys... qui n'a RIEN à voir ph34r.gif . Les Blackstreet sont un groupe de new jack fondé en 1992 par Teddy Riley (lui-même), avec 5 autres membres. Riley se consacrera d'ailleurs essentiellement à la production des titres du groupe.
Après un succès modéré à ses débuts, la véritable révélation a lieu avec le titre « No diggity » qui fait le tour de la planète en 1996, et l'album Another Level en 1998 qui devient 4 fois disque de platine aux USA. De fait, de nombreuses collaborations se sont enchaînées, notamment avec Janet Jackson en featuring sur le titre « Girlfriend/Boyfriend ».
Les Blackstreet ont quatre albums à leur palmarès, mais leur ultime opus, issu d'une reconstitution du groupe « Level II » a un succès plus que mitigé.
En réalité, le groupe n'a jamais réellement connu une vraie stabilité, avec des départs et arrivées et retours réguliers de nouveaux membres. Ils sont aujourd'hui 5 : Teddy Riley, Chauncey Hannibal , Dave Hollister , Kermit Quinn, et J-Stylz.

La naissance des Blackstreet coïncidant à l'époque où Riley produisait Dangerous, Michael, Tammy Lucas et lui ont co-écrit la chanson Joy. Les bruits courent que le titre est justement issu des sessions Dangerous , mais il est plus probable que cette collaboration ait été dès le départ destinée au groupe de Teddy Riley. Les Blackstreet la feront d'ailleurs figurer sur leur premier album « Blackstreet » en 1994.

Joy : une jolie ballade new jack qui rappelle vaguement après coup quelques titres d'Invincible comme Butterfly... Joy a été enregistrée au début des années 90, et pourtant elle n'a pas vieilli d'un poil.




Mind is the Magic – Siegfried and Roy

Les "Masters of the Impossible".
Siegfried et Roy sont deux magiciens-illusionnistes allemands naturalisés américains, qui ont formé leur duo dans les années 60. En 1976, ils reçoivent le prix des Magiciens de l'année remis par l'American Academy of Magical Arts.
Ils tournent ainsi aux Etats-Unis faire découvrir leurs premiers spectacles avant d'être engagés en 1990 au Mirage, le grand hôtel-casino de Las Vegas où ils vivront l'essentiel de leur carrière. En 2001, d'ailleurs, ils signent un contrat à vie avec l'établissement.
En 2003, Roy est attaqué par un de ses tigres blancs lors d'un numéro de dressage et frôle la mort. Il restera finalement partiellement paralysé, au prix d'une rééducation difficile.
Le 28 février 2009, ils donnent un show d'adieu lors d'une soirée caritative.
Michael qui fréquentait Siegfried et Roy depuis quelques années, leur compose (avec l'éternel Brian Loren) et interprète la chanson Mind is the Magic en tant que générique de leur nouveau spectacle à Las Vegas. Ce titre enregistré lors des sessions Dangerous figurera sur l'album Dreams and Illusions des deux magiciens en 1995.

Ce titre est une des meilleures compos que Michael ait offerte. Pas seulement parce qu'il l'interprète. Rien qu'à l'entendre, la chanson puise toute sa puissance dans les sonorités de Dangerous. La chanson a quelque chose de spécial dans la mesure où on sent qu'elle n'a pas été réalisée pour lui-même. Il a recours à de nombreux bruitages, une ligne instrumentale très entraînante, et une performance vocale génialissime, comme toujours : ce ne serait pas la voix mature des années 90, qu'on retrouverait un Michael dans sa première jeunesse.

Un sample de Mind is the magic est utilisé dans the Drill ... certains fans ont parfaitement identifié l'extrait, perso je reste perplexe, parce que la version rythmée que l'on entend reste dans ce cas très remixée... qu'en pensez-vous?

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je crois avoir fait le tour des titres made in Michael Jackson, offerts, recyclés ou repris par d'autres interprètes.
Si vous avez d'autres ajouts à faire, je vous laisse la place!


Modifié par NiKo, 28 septembre 2013 - 10:46.
mise à jour


Image IPB
We are the children of one father, if you're looking back don't bother, we are black and white America

Image IPB


#10 poompoom

poompoom

    Dancing Machine

  • Membre
  • PipPip
  • 107 messages

Posté 25 octobre 2011 - 10:23

Pourquoi est ce qu'il ecrivait des chanson pour d'autre artiste? il aurai pu faire un album avec tou ça!! "behind the mask" je savais pas que c'etait une vielle chanson, quand on ecoute la version sur l'album Michael quand meme le son ça fait drolement plus en avance sur son temp que la version qu'il a donné a GREG PHILLINGANES.
Je me demandai est ce que Michael aurai pu sortir des album complet sous un autre nom en transformant sa voix san que jamais personne s'en aperçoive?? vous savez comme l'ecrivain de science fiction la.

#11 Loufok

Loufok

    You know nothing

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 11 273 messages
  • Lieu : Au Nord

Posté 25 octobre 2011 - 10:31

Tu parle sans doute de Stephen King. Bin tu sais, ya une différence entre écrire un bouquin sous un autre nom et produire un CD sous un autre nom. Déjà , Stephen King et Michael n'avait pas la même personnalité vu que ce sont 2 personnes différentes. Si King a trouvé un intérêt à écrire sous un pseudo, je pense pas que ce soit le cas de Michael. Il était plus profitable pour lui de sortir un CD avec son nom dessus. Je ne vois pas l'intérêt pour lui de modifier sa voix et de se faire passer pour quelqu'un d'autre.

#12 NiKo

NiKo

    Fantôme de passage...

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 4 805 messages

Posté 28 septembre 2013 - 11:02

Mise à jour des liens Youtube.


Image IPB


#13 benzo

benzo

    This Is It

  • Administrateur
  • 12 156 messages

Posté 28 septembre 2013 - 12:39

Merci Niko !

#14 barrycos

barrycos

    Ben

  • Membre
  • Pip
  • 4 messages

Posté 08 décembre 2014 - 18:16

Salut,

Je suis tombé sur des chansons de Michael Jackson, notamment celles avec Diana Ross et je les téléchargées en sonneries mobiles sur Lien Supprimé. Même si je suis super fan, je dois admettre que je ne savais pas que Michael avait écrit autant de morceaux pour tous ces artistes. Voici un site que j'ai trouvé qui parle de leur rencontre et leur histoire : http://www.motspourt...e-histoire.html . Sinon vous pouvez aussi jeter un oeil aux plateformes telles que purepeople.com et staragora.com. J'espère que cela vous intéressera... 


Modifié par benzo, 08 décembre 2014 - 18:29.
Publicité interdite sur le forum


#15 Neverneverland

Neverneverland

    Bad

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 973 messages
  • Lieu : Neverland une place au soleil

Posté 09 décembre 2014 - 12:38

Cool, le site ci-dessus ! Thank you, barrycos ! 

Sinon, en vrac, à propos de ce sujet :

La Toya Jackson, inaudible, pas du tout douée et qui plus est jalouse à en mourir ! N' est-ce pas elle qui ne voulait rien à voir avec la musique et qui pourtant, en même temps, lors de la même interview, affirmait tant souhaiter être "à la place" de son génie de frère quant au succès ? C' est écoeurant, le pauvre Mike, en l' entendant déclarer cela, était dépité...à sa place ! Problème de PLACE chez les Jackson. Papa Joe aurait dû encourager sa fille à poursuivre ses études de droit.  

Je ne savais pas que Rebbie Jackson avait chanté LE Fly away !

Quant à Ralph Tresvant, c' était le chanteur de New Edition, non ? Ecoutez Earth angel et Duke of earl de New Edition, c' est mignon tout plein ! 

Pour finir, je dirais : j' aime la façon dont M J prononce la lettre S, et pas uniquement dans les choeurs ...  :blush:  :love4: ça me rend tout chose ! 






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Site fondé par Rémy Bigot.