Aller au contenu


Photo

Procès Contre Aeg Live


  • Veuillez vous connecter pour répondre
128 réponses à ce sujet

#41 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9 087 messages

Posté 11 août 2013 - 08:20

Randy parle de l’abus des drogues de son frère

 

 

Les jurés ont entendu vendredi le frère de Michael Jackson, Randy Jackson, lors du procès pour homicide involontaire qui se concentre sur les antécédents toxicomane de la pop star.

Quand Michael Jackson vivait au ranch de Neverland, il était aux prises avec des médicaments sur ordonnance et était dans le déni, selon son frère.
 

"Il disait juste qu'il allait bien", a déclaré Randy Jackson dans un témoignage vidéo. Lorsqu'on lui a demandé s'il pensait que son frère avait un problème, il a répondu : "Oui."
 

Randy Jackson a décrit quatre efforts d'intervention à la maison de Santa Barbara et trois autres dans un hôtel de New York, la maison de Michael Jackson à Las Vegas, et dans la maison louée à Holmby Hills au cours du mois précédent le décès de la star.
 

Il a déclaré que c'était grâce Rwamba, nounou des enfants, qui l'a appelé plusieurs fois. Il a décrit une première tentative d'intervention lorsque les portes de Neverland étaient ouvertes, et que lui et d'autres frères et sœurs ont pu entrer.
"Je lui ai dit que je lui prendrais rdv en cure de désintoxication Il a dit qu'il n’irait pas.",  a rappelé Randy.
 

Randy Jackson affirme que les tentatives au ranch de Neverland, ce sont passées entre 2000 et 2004. Il a dit qu’à une occasion, lui et sa sœur Janet étaient venus avec un spécialiste en toxicomanie.
 

"Je leur ai dit qu'il y avait eu des tentatives antérieures pour essayer de l'aider et cela n'a pas marché», a déclaré Randy.
 

Les jurés ont entendu lors de témoignages précédents que Michael Jackson a été voir plusieurs médecins au cours de cette période, y compris un médecin qui lui a implanté un dispositif pour lutter contre les opiacés.

 

Randy Jackson a déclaré qu’en 2005, son frère était sous l'influence de quelque chose et s'est effondré. Randy dit avoir appelé un médecin qui a pu le ranimer.

Les avocats de Katherine Jackson, qui poursuivent le promoteur AEG Live, disent qu'ils ne contestent pas que Michael Jackson ait lutté contre sa dépendance, mais ils attribuent la responsabilité de la mort de Jackson aux promoteurs de la tournée,AEG, qui a engagé Conrad Murray comme médecin du chanteur. AEG dit que le passé de Michael Jackson prouve qu'il s'est mis en danger lui-même.

 

 

La vidéo : http://abclocal.go.c...887&pid=9201886

 

 

Abc7 /  MJackson.fr



#42 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9 087 messages

Posté 11 août 2013 - 08:28

Michael Jackson responsable de sa mort?
 

 
Selon le témoignage de l'homme qui supervisait la tournée "This is it", Michael Jackson faisait preuve de négligence quant à propre état de santé. Et il ne laissait personne remettre en cause les traitements que lui faisait prendre le Dr Murray... 
 
Dans un tribunal de Los Angeles, le clan Jackson s'oppose toujours à la société AEG, qui produisait la tournée "This is it", que Michael Jackson n'a jamais pu démarrer...

Jeudi 8 août dans la matinée, c'est un certain Kenny Ortega qui est venu témoigner dans ce procès-fleuve. Ortega supervisait les répétitions de la tournée fatale du Roi de la Pop, dont il était aussi le coordinateur en chef. A la barre, l'homme n'a pas hésité à dire que Michael Jackson s'était lui-même montré très négligent au sujet de son état physique. Il ajoute même que si l'artiste a été frappé par le malheur, c'était de sa faute... Selon Ortega, Jackson a été l'artisan de sa propre mort !

"Je ne pense pas qu'il était très responsable, a-t-il déclaré." Il est important de savoir qu'Ortega fait partie des témoins d'AEG. Donc son point de vue n'est peut-être pas totalement neutre. ll a insisté sur le fait que seuls Jackson et son médecin, Conrad Murray, étaient censés s'assurer du bon état de forme de l'artiste. Mais il a aussi avoué qu'à un moment, il a voulu remettre en question le traitement médical de Jackson et s'est fait refouler comme un malpropre. Le médecin lui faisait la morale et le remettait à sa place quand il se mêlait de ça. Et il sentait bien que Jackson le prenait pour un "gêneur" qui tentait de contrecarrer l'union sacrée qu'il formait avec son toubib.

Clairement, Ortega a apporté des éléments nouveaux qui ne sont pas pour plaire à la famille Jackson. A suivre...
 

Rédigé par Jean-Philippe Darquenne, correspondant à Los Angeles.
cinetelerevue.be



#43 benzo

benzo

    This Is It

  • Administrateur
  • 12 300 messages

Posté 11 août 2013 - 08:56

C'est contradictoire. Il ne peux pas avoir été l'artisan de sa propore mort et être irresponsable. S'il l'était d'après eux, il y a abus de faiblesse ou, dans tous les cas, c'est pas une position que joui en leur faveur. On ne peut pas programmer 50 concerts à un artiste dont on sait qu'il est fragilisé. Je pense que cette histoire va revenir sur le tapis, d'ailleurs, et qu'on va entendre certains autres témoins auprès de qui Michael s'est plaint de n'avoir pas été prévenu et de ne rien contrôler. J'espère que Karen Faye parlera.

En revanche, la thèse de "on a voulu l'aider, il nous a refoulé" tient et joue en leur faveur : Michael Jackson avait un comportement typique de toxicomane, celui d'être dans le déni, ce n'est donc pas évident à démêler, de ce point de vue. Il y a aussi les examens physiques que Michael a passé nickels pour les compagnies d'assurance... Ceci aussi peut les dédouaner considérablement.



#44 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9 087 messages

Posté 11 août 2013 - 17:28

Les avocats parlent du contrat de Conrad Murray.

 

 

Mardi, le procès pour homicide involontaire de Michael Jackson s'est concentré sur le contrat du médecin de la pop star, Conrad Murray. Ce contrat pourrait être un élément déterminant dans l’affaire.

 

 

Si la mort de Jackson a été provoquée par son médecin, ce devrait donc être celui qui l’a engagé pour cette tournée qui devrait être responsable de sa mort, selon la plainte de Katherine Jackson.

 

Maintenant c’est au tour du contrat de Murray d’être examiné par le jury, qui a été rédigé par AEG Live, mais n'a jamais été  signé.

La défense d’AEG indique que ce document est la preuve que Jackson a demandé à Murray d'être son médecin personnel et a dicté son salaire.

 

 

L’avocate, Kathy Jorrie, qui a écrit l'accord, a évoqué devant le jury les nombreux changements apportés au document, ce qui a déclenché des contestations de la part des avocats des Jackson.

«Elle n'a jamais parlé à Michael Jackson, elle ne sait pas. Mais nous savons que, d’après une  preuve, AEG a embauché le Dr Murray. Et le contrat qu'elle a négocié n'a jamais été envoyé à tous les représentants de Michael Jackson", a déclaré Brian Panish, l’avocat des Jackson.

La défense prétend que Jorrie a parlé directement à Murray des termes [du contrat] voulus par lui et Jackson.

 

 

"Michael Jackson a voulu apporter son médecin de longue date avec lui. C'était à sa demande personnelle et sous sa direction absolue, que ça ne pourrait se faire qu'avec lui, hum, disant normalement qu'il voulait que ce soit fait, il n'a en réalité eu aucune objection et a bien dit cela, aucune objection et a dit qu'il serait celui qui paierait pour ça," a dit l'avocat d'AEG, Marvin Putnam.

 

 

Jorrie dit qu'elle a questionné sur le salaire de Murray : $150,000 par mois. La réponse de Murray a été qu'il pratiquait dans quatre états et que cela lui rapportait $1 million par mois.

Jorrie dit qu'elle a fait une recherche sur Internet et a trouvé la liste des pratiques de Murray. Elle a dit que les commissions médicales (= l'ordre des médecins) dans les quatre états n'ont montré aucunes traces de sanctions disciplinaires contre lui.
 

Les jurés ont appris, à travers un témoignage précédent, que le contrat de Murray n'avait pas été signé, ce à quoi, les avocats des Jackson répondent que cela n'a pas d'importance.

"Il n'y a pas vraiment besoin d'un contrat pour engager quelqu'un. Comme nous l'avons vu au cours de ce procès, beaucoup de personnes ont travaillé pour AEG et n'avait pas de contrat," a déclaré Panish.

Mais AEG interprête la loi en disant qu'un contrat non signé vaut nullité.
"Aussi longtemps que dure ce contrat, il ne peut pas y avoir de contrat sans signature des parties, cela ne peut pas être remplacé," sit Putnam.

 

abc / mjackson.fr



#45 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9 087 messages

Posté 11 août 2013 - 22:38

Ce que le film This is it ne montre pas

 

 

 

Il y a près de quatre ans, les spectateurs ont eu leur dernier regard sur Michael Jackson dans un film de concert, le plus lucratif de tous les temps, This Is It.

Des dizaines de millions, à travers le monde, ont vu un interprète apparemment en bonne santé et confiant, chanter et danser sur une scène de répétition alors qu'il se préparait pour sa tournée come-back avortée.

Maintenant, ces mêmes sessions sont rejouées devant un nouveau public: des jurés, dans un procès intenté par la mère de Jackson, Katherine Jackson, affirmant que le promoteur de concerts AEG Live doit être tenu pour responsable de sa mort prématurée en Juin 2009.

 


Grâce à des témoignages et des preuves, le groupe a vu une image très différente de Jackson – sous-titrées par des descriptions telles que «squelettique», «perdu», « absent des répétitions », « incapable d'interpréter des chansons qui ont fait de lui une superstar ».

A l'opposé, dans une salle d'audience sombre, les jurés ont également vu des extraits du film de concert - visiblement captivés par des mouvements lisses de Jackson, chantant facilement alors qu'il se préparait pour son This Is It tour. Un autre indicateur de l'attrait durable qui ont fait de lui le «King of Pop».

Les avocats de AEG Live ont utilisé le film pour pointer [du doigt] les éclairs de génie, dans les ultimes répétitions de Michael Jackson comme une preuve que ses dirigeants ne pouvaient pas savoir que le chanteur allait bientôt mourir.

Mais les avocats de Katherine Jackson ont
juxtaposées à la vidéo, des images de son fils réalisant des spins et faisant le Moonwalk dans ses jeunes années. Une tentative de montrer que ses aptitudes ont diminué et que le film a été réalisé de manière sélective.
 

 

Encore la semaine dernière, il a été rappelé aux jurés, certaines descriptions dramatiques de la détérioration de l'état de santé de Michael Jackson dans les dernières semaines. Un avocat de la mère du chanteur a présenté des extraits de témoignages de cinq des collaborateurs de Jacksons exprimant des inquiétudes au sujet de son état de santé, y compris celui qui était ouvertement inquiet du fait qu'il pouvait mourir.

 

Certaines déclarations ont également été envoyées dans des emails aux dirigeants AEG Live en 2009.

«Si nous n'avions pas ces emails, nous savons ce qu'ils diraient," a déclaré l'avocat de Katherine Jackson, Brian Panish. "Vous ne pouvez pas arriver et changer cela maintenant."

"Ce n'est que la représentation fidèle de comment il se préparait en réalité", a déclaré Marvin S. Putnam , avocat d’AEG Live au sujet du film. «Ce que nous ne pouvons pas savoir, et que nous ne pouvons pas fournir, c’est une image de ce que M. Jackson faisait quand il n'était pas en train de répéter pour This Is It."

"Ce n'était pas censé être une chronique au jour le jour de la vie de M. Jackson", a déclaré Putnam, ajoutant qu'"il ne montre pas quelqu'un qui se détériore."

 

 

Les scènes de This Is It qui sont devenues un film n’ont jamais été conçues pour le grand écran et de par sa nature, sont un peu rude. Les tenues de Jackson changent souvent et plusieurs fois dans une même chanson parce qu'elle est compilée à partir de plusieurs répétitions. Il y a plusieurs éléments de différents moments dans le film : donc des répétitions prises lors de la dernière nuit du chanteur vivant sont présentées aux côtés de répétitions antérieures.

Par exemple, la chanson finale répétée par Jackson, "Earth Song" , apparaît à 1H20 dans le film. La chanson suivante, "Billie Jean", a été réalisée quelques semaines plus tôt, selon un témoignage du procès.

 

 

This Is It est sorti en Octobre 2009 pour un engagement de diffusion au cinéma de deux semaines, gagnant plus de 260 millions de dollars dans le monde entier – soit beaucoup plus que les films de concert de Justin Bieber, Katy Perry, ou Madonna.
 

 

Dans le film, Jackson montre beaucoup de mouvements de danse qui ont fait de lui une superstar, mais dans la salle d'audience, ses collaborateurs ont détaillé ses répétitions manquées, sa difficulté à accomplir certains de ses gestes renommés et des signes occasionnels que Jackson était sous l'influence des médicaments.
 

 

Parmi leurs observations, ne se reflète pas dans le film :

- Le chorégraphe, Travis Payne est allé à la maison de Jackson presque tous les jours pour les répétitions, mais il a reconnu qu'il ne pouvait pas dire combien de fois le chanteur a manqué les répétitions. Payne a déclaré que Jackson avait du mal à se préparer pour le spectacle et avait demandé à utiliser un prompteur pour l’aider à se souvenir des paroles de certaines de ses chansons.

- Jackson ne s’est pas non plus toujours présenté pour les répétitions avec les danseurs de la troupe.

Le réalisateur Kenny Ortega a dit aux jurés que Jackson a raté de nombreuses répétitions à la mi-juin.

Quand il est arrivé pour une séance de répétition le 19 Juin 2009, Jackson avait des frissons, était incohérent et incapable de répéter. Ortega lui a massé les pieds et lui a donné à manger, décrivant plus tard, le chanteur, dans un courriel à Randy Phillips PDG d’AEG Live, "comme un garçon perdu."

- Le directeur de Production, John "Bugzee" Houghdahl, a écrit à Phillips le 19 Juin, «Je l'ai vu se dégrader devant mes yeux au cours des 8 dernières semaines."

- Des emails envoyés par Phillips ont conduit Panish à suggérer que le film This Is It a été réalisé de manière sélective et que les clips montrant Jackson malade, étaient sous le contrôle d'AEG.

Après la mort du chanteur, Phillips a envoyé un courriel à un autre dirigeant d'AEG, Paul Gongaware, en lui disant: «Assurez-vous que nous coupions au montage la scène où MJ porte cette veste en cuir rouge. Il a l'air beaucoup trop (mince) et squelettique ".

Gongaware a démenti devant les jurés que des scènes ont été coupées à la demande de M. Phillips, et les avocats de AEG Live ont montré un extrait du film dans lequel Jackson porte son infâme veste en cuir rouge tout en regardant le tournage d'un mini-film en 3-D qui devait introduire "Thriller" pendant les concerts.

 


Les avocats du médecin de Michael Jackson, Conrad Murray, pensaient que les scènes qui ont servi  pour le film This Is It, pourraient aider à leur défense pour l’accusation d'homicide involontaire, mais leur examen de plus de 100 heures d'images inédites n'ont pas été utiles.

«Même dans ses mauvais jours, il est bon", a déclaré l’avocat de Murray, J. Michael Flanagan, à l'époque.

 


Le témoignage et la preuve de la poursuite civile sont peu susceptibles d'avoir un impact sur l'héritage de Michael Jackson, et peuvent même stimuler un intérêt renouvelé pour This Is It, a déclaré Robert Maric, l'auteur du livre Marketing to Moviegoers.
"Cela  lui donne un aspect plus tragique et énigmatique," a-t-il dit.

 

Entertainement weekly / mjackson.fr



#46 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9 087 messages

Posté 14 août 2013 - 13:45

Debbie Rowe devrait dire au tribunal que MJ prenait déjà des médicaments pour dormir quand ils étaient mariés

 
 
Michael Jackson n'était pas seulement accro aux médicaments puissants, 12 ans avant sa mort ...
Au moins deux fois, dans les années 90, des médecins ont abusé d'un médicament similaire au Propofol pour qu’MJ puisse dormir toute la nuit [...] et nous avons appris que c'est exactement ce que l'ex-épouse Debbie Rowe MJ va dire au jury aujourd'hui.

Des sources proches de Debbie Rowe ont dit à TMZ que Rowe - qui sera appelé à la barre par AEG Live - seconsidère comme un témoin hostile, parce qu'elle estime AEG est en grande partie responsable de la mortde MJ.

Nous avons appris que Rowe va témoigner qu’en 1997, des médecins ont administré du Diprivan (une forme de propofol) à Michael, dans sa chambre d'hôtel à Munich.
On nous a confié que Rowe dira que le médicament a été administré à Michael parce qu’il ne pouvait pas dormir. Il y avait un personnel médical présent à temps plein et MJ dormait sous l'influence du médicament pendant 8 heures. Cela s'est produit pendant 2 jours, soit consécutifs ou avec 1 jour d'intervalle.

Le témoignage est important car AEG essaie de montrer que MJ était le maître de son propre destin et avait abusé du Propofol pendant des années.

Mais nous avons appris que Rowe dira aussi, que pendant qu'elle était mariée à MJ, elle ne l’a jamais vu comme un toxicomane. Elle va témoigner qu'il était accro au Demerol [...] qu'il l’utilisait pour traiter la douleur et l'anxiété suite à ses chirurgies du cuir chevelu après avoir été brûlé horriblement. Elle dira que quand elle a quitté Michael en Juillet 1997, il n'était pas un toxicomane hors de contrôle. En fait, il était allé en cure de désintoxication et était ouvert à ce sujet.

Comme TMZ l’a abord rapporté, Rowe a injecté à Michael du Demerol et du Vistaril plusieurs fois alors qu'elle travaillait pour le Dr Arnold Klein - médecin et confident le plus proche de MJ. Rowe n'avait aucune idée dans les derniers mois de la vie de MJ que Klein injectait toujours du Demerol.
Nous avons appris si on lui demande [...] Rowe dira qu’elle a été horrifiée quand elle a vu une vidéo de TMZ de Michael paraissant ailleurs alors qu'il quittait le cabinet du Dr Klein avant sa mort. Rowe va témoigner qu'elle a appelé Klein et dit: "Tu l'as tué. Que lui as-tu donné?"

On nous a rapporté que Rowe veut dire au jury que lorsque le "This Is It" tour a été annoncé et qu’elle a entendu  le calendrier effréné des concerts, elle a dit à son psy : «Ils [AEG] vont le tuer."
 
 
TMZ / MJackson.fr

#47 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9 087 messages

Posté 15 août 2013 - 21:41

Ce que Debbie Rowe a révélé sur Michael Jackson...

 

 

 

1. Elle a rencontré Jackson quand il est arrivé pour un rendez-vous au cabinet du Dr Arnold Klein, où elle a travaillé comme assistante, en 1982 ou en 1984. Ils sont alors devenus amis. 'Je me suis présenté, a-t-elle dit, 'Personne ne fait aussi bien que vous, vous êtes incroyable. Et personne ne fait mieux, je suis incroyable,' Rowe a déclaré, en ajoutant que le chanteur a alors ri.

 

2. Jackson a demandé à Rowe d'être présente lorsqu’il subissait des procédures médicales. Elle a cité plusieurs médecins qui l'ont traité, en incluant Klein, un chirurgien plasticien et un interne.

 

3. Elle a dit que Jackson était au départ traité pour de l'acné au cabinet de Klein et recevait des injections de collagène. On l'a traité plus tard pour le lupus et le vitiligo - une maladie de peau.

 

4. Jackson n'a pas reçu d’antidouleurs au cours des premières fois où il a reçu des injections de collagène. On lui a prescrit des analgésiques par un autre médecin après avoir subi ce que Rowe a appelée une chirurgie "extrêmement douloureuse" en 1984 pour traiter les brûlures qu'il a subies pendant le tournage d'une publicité pour Pepsi.

 

5. 'Michael respectait les médecins énormément parce qu'ils sont allés à l'école, ont fait des études et qu’ils ne pensaient pas à mal,' a dit Rowe. 'Malheureusement, certains des médecins ont décidé que lorsque Michael souffrait, qu'ils essaieraient de surenchérir l'un sur l'autre sur ce qui pourrait être le meilleur médicament. Donc il a écouté les médecins.'

 

6. 'Michael avait une tolérance à la douleur très basse,' a dit Rowe, en pleurant. 'Sa peur de la douleur était incroyable et je crois que les médecins ont profité de lui.'

 

7. Rowe a dit qu'au cours des années, aux cabinets de Klein et du chirurgien plasticien, Steven Hoefflin, Jackson a été traité avec du Diprivan, (propofol) 'sans doute 10 fois,' en incluant les traitements contre l’acné.

 

8. Elle a dit qu'elle craignait que Hoefflin 'surprescrive des médicaments à Jackson et que le chirurgien plasticien et Klein essayaient de surenchérir en ce qui concerne les médicaments analgésiques qu'ils administreraient, ajoutant : 'ces idiots faisaient comme ci ou comme ça, tout le temps et ne se souciaient pas de lui. '

 

9. Rowe a dit que Jackson a voulu que son chirurgien plasticien lui injecte des stéroïdes dans le nez, en disant qu'il avait des « cicatrices étendues » qui lui rendu la respiration difficile. Elle a dit à la cour de justice que le médecin l’avait mis sous anesthésie générale, mais n'avait pas exécuté la procédure parce qu'il a dit qu'il ne voyait pas de cicatrisation. Rowe a déclaré que le chirurgien avait mis un bandage sur le nez de Michael Jackson et a dit au chanteur, qu’il lui avait fait des injections.

 

10. Jackson voyait Klein au début des années 1990, «pas souvent». Il a vu Hoefflin parfois tous les six mois, parfois plus souvent, Rowe a dit.

11. Rowe a rappelé une fois qu'elle a trouvé Jackson sous l'influence d'un analgésique appelé Dilaudid qu’Hosefflin lui avait prescrit. Elle a dit qu'elle a confisqué les pilules et a débranché les téléphones dans sa chambre d'hôtel.

"Il aimait parler au téléphone," dit-elle. "Vous ne pouviez pas le comprendre. Je ne voulais pas qu’il soit dans l'embarras. J'étais là toute la nuit."

12. Rowe a dit que finalement Jackson a admis qu'il avait un problème de drogue.

"Je lui ai dit : tu en prends trop, tu ne peux pas prendre ça tout le temps", dit-elle.

 

 

 

Ce que Debbie Rowe a révélé sur elle-même ...

13. Elle est née à Spokane, Washington.

14. Son père était pilote dans l'Armée de l'Air.

15. Elle élève et forme des chevaux American Quarter et a élevé des chevaux American Paint pendant 10 ans.

16. Elle a déménagé à Los Angeles lorsque ses parents ont divorcé. Elle avait 11 ans à l'époque.

17. Elle était à l’école à Hollywood High School et diplômé en 1977 puis à Los Angeles Valley College pendant un an et a étudié pour devenir infirmière praticienne.

18. Elle a également étudié pour devenir un EMT (praticien d'urgence) et a déjà travaillé pour une compagnie d'ambulance avant qu'elle ne commence son travail en tant qu'assistante au cabinet du Dr Arnold Klein. Elle a dit: «Il était une légende, nous avions une clientèle très médiatisée".

19. Elle a commencé son travail au cabinet de Klein dans les années 1970 et a cessé de travailler pour lui en 1997. Elle a dit qu'elle n'est pas sûre des dates. Elle a dit en plaisantant: "Je détestais l'histoire."

20. Elle a dit qu'elle a quitté son emploi après que Jackson "m'a encouragé à retourner à l'université."

21. Elle a fréquenté l'Université Antioch à Los Angeles pour deux ans et demi et a obtenu un diplôme en psychologie. Elle a ensuite quitté Los Angeles et en 2002, elle s'est installé pour travailler comme éleveur de chevaux à Palmdale, situé à 95 kms au nord. Au début de son témoignage, Rowe a plaisanté: "Je me suis retrouvée dans les bouchons pendant 20 minutes, 20 minutes!!"

 

 

ontheredcarpet.com / mjackson.fr



#48 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9 087 messages

Posté 19 août 2013 - 20:45

Témoignage d'un médecin du sport

 

 

 

Un médecin du sport a témoigné vendredi au procès pour homicide de Michael Jackson. Il a dit à la cour que si AEG Live avait convenu d'avancer l'argent pour le médecin de Michael Jackson, Conrad Murray, le promoteur de concert n'était pas à blâmer pour autant.

Témoignant pour la défense d’AEG, spécialiste de la médecine sportive, le docteur Gary Green a déclaré que le seul à blâmer pour la mort de Jackson était Murray. 

 

Green a énuméré les arguments contredisant un médecin expert de Jackson, le docteur Gordon Matheson.

Matheson avait comparé Jackson à un athlète blessé, expliquant que lui et son équipe souhaitaient qu’il retourne sur le terrain de jeu avant d’avoir guéri ses blessures. L'affirmation de Matheson est que c'est le rôle d’un médecin indépendant de l’empêcher.


L'expert d’AEG a dit que Jackson n'était pas membre d'une équipe, mais un patient privé qui avait le droit de choisir son propre médecin. Green a souligné la preuve selon laquelle AEG voulait embaucher un autre médecin à Londres, où les concerts devaient avoir lieu mais Jackson a dit qu'il voulait Murray.

Green a cité les lois sur la vie privée en disant que Murray avait le devoir de garder les traitements de Jackson confidentiels.

Green a évoqué l’accord contractuel indépendant de Murray. Un des termes de son contrat est qu’il devait fournir des services professionnels avec la plus grande qualité de soin. Dans le procès pénal, les jurés ont constaté que Murray n’a pas respecté ces bonnes pratiques.

Green a rappelé le témoignage ayant pour objet une réunion qui a suivi l'absence de Michael Jackson lors de répétitions, un jour où il était malade. Murray, a-t-il expliqué, a agi de manière responsable en n’autorisant pas Jackson à revenir sur scène tant que la star ne s’était pas reposée.

Concernant l'anesthésie qui a causé la mort de Jackson, Green a souligné le fait que Murray commandait du propofol et l’administrait à Jackson en Avril 2009, des semaines avant qu’AEG ne soit au courant de l’existence de Murray.

 

 


Mais que dire de l'e-mail qui a été soulevé à maintes reprises par les avocats de Jackson et maintenant présenté à Green? Le courriel était d'un exécutant d’AEG à un autre concernant des absences de Michael Jackson et était une directive à propos du  Dr Murray: «Nous voulons lui rappeler que c'est AEG, pas MJ qui le paie."
 
Green a attesté qu'il n'avait aucune raison de croire que quelqu'un avait fait ce rappel à l’ordre au médecin. Il lui a été demandé s'il avait poursuivi ses recherches auprès des exécutants d’AEG pour comprendre le courrier électronique, Green a dit qu'il ne l’avait pas fait.
 
Questionné davantage sur la pression qu’AEG à prétendument exercé sur Murray, Green a déclaré qu’à tout le moins, Murray se mettait la pression en fournissant des traitements à Jackson violant ainsi ses prérogatives de privilégier son patient et violant les lois sur les prescriptions de médicaments, au passage. 

 

 


Abc7 / MJackson.fr



#49 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9 087 messages

Posté 21 août 2013 - 17:13

Témoignage d'un consultant en ressources humaines

 

 

Michael Jackson est mort entre les mains de Conrad Murray. Lors du procès pour homicide, les accusations fusent pour savoir qui était responsable de l'embauche et du contrôle du médecin en premier lieu:  Jackson lui même ou son promoteur de concert,  AEG Live.

Le contrat non signé, rédigé par AEG est devenu un document central dans l'affaire. Elle énonce les conditions d’embauche de Murray.

Mardi, le témoin d’AEG, Rhoma Young, consultante en ressources humaines, a examiné les clauses d'AEG. Elle a décrit ce contrat comme inhabituel parce qu'il comportait trois parties.

«C'était AEG agissant pour le compte de Michael Jackson pour faire honorer sa demande. Il voulait que son médecin personnel parte avec lui", a déclaré Young.

Elle a témoigné qu’AEG a respecté les clauses habituelles en matière de ressources humaines et que l'entreprise utilise un processus de sélection pour l'embauche des employés et que les travailleurs indépendants, comme Murray, sont examinés différemment. Un médecin, a indiqué Young, dispose d’une licence médicale.

Jean Seawright a réfuté le témoignage de l'expert RH déclarant que le médecin exerçait un travail à  hauts risques et que AEG aurait dû enquêter sur les finances du médecin.

Les avocats de Jackson affirment que parce que Murray était sur le point de perdre sa maison et était en retard dans les paiements des pensions alimentaires pour ses enfants, il s’est conformé aux demandes de Jackson pour le propofol, afin de conserver son emploi en tant que médecin personnel de la star pendant la tournée.

Le témoin d’AEG a dit que rien n’indiquait que Murray était dans une situation alarmante. Elle a témoigné que des vérifications des comptes bancaires étaient  faites pour les personnes embauchées comme cadres financiers,  pas pour les médecins.

L'avocat de Jackson a attaqué la crédibilité de Young, lui demandant: «Avez-vous travaillé sur d’autres cas de négligence ?" Elle a répondu que non.

Les demandeurs ont également mis en évidence qu’AEG n'avait pas de contrat spécifique expliquant clairement les conditions d’embauche d’un travailleur indépendant.

Mercredi, les jurés vont entendre d'autres médecins de Jackson au sujet de son utilisation du propofol les mois précédant sa mort.

 

Abc7 / mjackson.fr



#50 Tesla

Tesla

    In The Closet

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 1 711 messages

Posté 21 août 2013 - 17:53

Il va nulle part ce procès. Il a plein d'experts qui servent à rien.

Tout est basé sur le fait de savoir si c'est AEG ou Michael Jackson qui a engagé Murray tout en essayant de montrer au passage que Michael était un drogué et qu'il l'a bien cherché.

 

D'ailleurs, je suis parfois hallucinée par le niveau des discussions dans la salle d'audience. Des piques entre les avocats et les témoins pour faire rire les jurés, des avocats qui se prennent le bec dans les couloirs, des appels à l'ordre du juge. Bref, ça vole pas bien haut. :rolleyes:



#51 benzo

benzo

    This Is It

  • Administrateur
  • 12 300 messages

Posté 21 août 2013 - 18:53

Tu suis le procès sur Abccourt ?

#52 Tesla

Tesla

    In The Closet

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 1 711 messages

Posté 21 août 2013 - 19:15

Oui ABC7 Court News et Anthony McCartney sur Twitter.

Il y a pas d'autres sources à ma connaissance.



#53 benzo

benzo

    This Is It

  • Administrateur
  • 12 300 messages

Posté 21 août 2013 - 19:33

Tu as le topic du mjjc qui est très bien fait et qui condense plusieurs sources. Mais ce serait extremement long à traduire.

#54 Tesla

Tesla

    In The Closet

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 1 711 messages

Posté 21 août 2013 - 19:47

Je n'ai jamais utilisé les forums anglais sur MJ mais c'est vrai que MJJC est souvent cité.

Je pense pas que je le ferais pour le procès mais je regarderais peut-être pour les news liées aux prochaines sorties. :smile:



#55 benzo

benzo

    This Is It

  • Administrateur
  • 12 300 messages

Posté 21 août 2013 - 19:48

Ah bah oui je te le conseille ! Ils ont pas mal de relations et une reconnaissance qui leur permettent d'être informés les premiers, bien souvent !



#56 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9 087 messages

Posté 22 août 2013 - 21:22

Dr David Adams : Michael Jackson m'a recruté pour l’aider à lutter contre l'insomnie

 
Michael Jackson et le Dr Conrad Murray ont essayé de recruter un anesthésiste sur sa tournée come-back, selon un témoignage au cours du procès contre AEG Live pour homicide.
 

Murray a organisé une rencontre en Mars 2009, lors de laquelle Jackson a demandé à M. David Adams de voyager avec lui à Londres, selon le témoignage d’Adams.

Adams a dit qu'après lui avoir offert le poste pour 100.000 dollars par mois garantis pendant trois ans, Murray a cessé de communiquer avec lui.

"Je lui ai envoyé un texto pour lui dire que j’en étais", a déclaré Adams. «Mais pas de réponse».

À peine quelques semaines plus tard, Murray a accepté l’offre d’AEG live pour être le médecin personnel de Michael Jackson sur sa tournée "This Is It" pour 150.000 $ par mois.
 
Murray a déclaré aux enquêteurs qu'il a commencé à injecter du propofol à Jackson en Avril pour traiter ses insomnies, un traitement qui a finalement tué l'icône de la pop.
Les jurés dans le procès contre le promoteur des concerts de Michael Jackson ont regardé les dépositions vidéo d’Adams et de deux autres témoins mercredi avant une pause de six jours dans le témoignage.

[…]
Les avocats d’AEG Live affirment que c'était Jackson – et non pas ses dirigeants - qui a choisi et contrôlé Murray et qu'ils n'avaient aucun moyen de connaître les traitements dangereux qu'il donnait au chanteur dans l'intimité de sa chambre à coucher.
 

Jackson: «Aidez-moi à me reposer»

Adams, qui a administré du propofol à Jackson lors de ses soins dentaires et cosmétiques à Las Vegas à quatre reprises en 2008, a déclaré que Jackson et Murray ne lui ont jamais dit quelles seraient ses fonctions s’il  prenait cet emploi pendant la tournée.

J'ai dit: « Je ne chante pas et je ne sais vraiment pas danser, alors pour quoi faire? « a témoigné Adams.

Il a répondu : « Eh bien, vous savez, je suis un entertainer, je saute partout. De temps en temps, j'ai besoin d’IV, " a témoigné Adams.
Et il a ajouté : « J'ai juste besoin que vous m’aidiez à me reposer. Ils étaient assez vagues, mais avec le recul, je sais maintenant de quoi ils parlaient. "

Jackson et Murray, cependant, n'ont jamais mentionné que l'administration de propofol pour traiter son insomnie serait l'une de mes responsabilités en tournée, a dit l'anesthésiste.

Jackson ne m’a jamais demandé de faire quoi que ce soit de médicalement inapproprié, a dit Adams.

Adams a laissé entendre que Murray était jaloux lorsque Jackson lui a proposé cet emploi.
"Murray a vraiment semblé avoir perdu son meilleur ami" quand Jackson parlait de ça, a dit Adams. "Oh, il était vraiment bouleversé."
 
 
Murray a dit à Anderson Cooper de CNN en Avril que Michael Jackson avait "ses propres cachettes» de propofol dans sa maison avant qu'il ne commence à le traiter.

«Je ne suis pas d'accord avec Michael, mais Michael sentait que ce n'était pas un problème parce qu'il avait été exposé pendant des années et il savait exactement comment les choses fonctionnaient», a déclaré Murray. "Et compte tenu de la situation à l'époque, c'était mon approche pour essayer de le faire décrocher, mais Michael Jackson n'était pas le genre de personne à qui vous pouvez juste dire d’arrêter et espéré qu’il le fasse."
 
 
 
 
Les avocats  de Jackson soutiennent qu’AEG Live a été négligent en ne vérifiant pas la situation financière de Murray avant d'accepter de lui verser 150.000 $ par mois.
Cela a créé un conflit d'intérêts qui a conduit Murray à ignorer les bonnes pratiques de soins et sa responsabilité dans la santé de Jackson, ont-ils déclaré.

Les cadres d’AEG Live ont également ignoré les signaux d’alarme qui aurait dû les avertir que la santé de Jackson se détériorait sous la surveillance de Murray et qu’un autre médecin aurait dû être contacté.

Adams se trouvait en salle d'opération à Las Vegas le 25 Juin 2009, quand il a appris que Jackson était mort.

« J'ai envoyé un texto à Murray : « Je suis désolé d’apprendre ce qui s'est passé. Prenez soin de vous, » a-t-il dit. Murray n'a jamais répondu. »
 
 
 
Murray a répondu,  ce soir-là, à un appel téléphonique d'un autre Adams.
Jeffrey Adams est la personne qui l’a d'abord présenté à Michael Jackson en Février 2007, lorsque le chanteur avait besoin d'un médecin pour soigner un de ses enfants à Las Vegas.

Jeffrey Adams - aucun rapport avec le Dr David Adams – que Murray avait rencontré il y a plusieurs années lorsque le cardiologue avait traité les problèmes cardiaques de son père en 2007. Sa déposition vidéo a été montrée aux jurés mercredi matin.

Il a témoigné qu'il a appelé le Dr Murray pour lui proposer son aide après avoir vu à la télévision que Jackson était mort.

«Je lui ai dit qu'il avait bien pris soin de mon père et que je serai à ses côtés jusqu'à ce que cette situation soit terminée," a déclaré Adams.

Murray lui a dit que cette nuit, il allait avoir besoin d'un avocat.

Lui et Murray "ont tout fait ensemble" du 26 Juin 2009 - un jour après la mort de Jackson - jusqu'à 7 Novembre 2011 - Le jour où Murray a été reconnu coupable d'homicide involontaire, a-t-il dit.

Jeffrey Adams a dit qu'il a servi comme garde du corps de Murray pendant plus de deux ans sans salaire.

En dépit de sa relation étroite avec Murray, Adams a dit qu'il n'avait plus parlé au médecin depuis car il était menotté dans la salle d'audience puis emmené en prison.
 

Murray devrait être libéré de prison le 28 Octobre 2013 - après deux ans d'une peine de quatre ans de prison, selon son avocat.
 
 
 

 
Dr Stephen Gordon : Murray et Jackson "semblaient très bizarres"

 

 


La relation de Murray avec Michael Jackson "semblait très étrange", selon le chirurgien plasticien de Las Vegas, Dr Stephen Gordon. Les jurés ont également regardé sa déposition vidéo mercredi.

"Il s'est présenté comme étant le médecin personnel et le porte-parole de M. Jackson dans une certaine mesure" quand Murray a accompagné Jackson à son rendez-vous le 14 mai 2007, a dit Gordon.

Gordon avait traité Jackson plusieurs fois quatre ans plus tôt, avant que Murray soit avec lui - et il a même rempli un chèque de $ 1,300 pour payer la procédure, a-t-il dit.

"Toute la situation semblait très bizarre et ne me donnait pas une entiére confiance», a déclaré Gordon. "J’ai pensé qu’un cardiologue ayant réussi ne devient pas le médecin personnel de quelqu'un."

Jackson, cependant, semblait être capable de traiter avec les médecins, a dit M. Gordon. «Il m'a donné l'impression d’avoir l’habitude de dire aux médecins ce qu'il voulait qu'ils fassent."

Jackson l’avait personnellement appelé en 2002 quand il était à la recherche d'un médecin à Las Vegas pour lui administrer des traitements de collagène et de Botox.

«Au début, je pensais que c'était un de mes amis me faisant une farce pour rigoler» a déclaré Gordon. Il s'est rendu compte que c'était vraiment le roi de la pop et le rappela à son hôtel – le demandant sous son alias "Michael Jefferson ».

Mercredi était le 74e jour de témoignage du procès, qui selon le juge devrait durer un mois.
 
 
cnn / mjackson.fr



#57 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9 087 messages

Posté 25 août 2013 - 10:37

Un enregistrement d'une conversation téléphonique de Murray dévoilé

 

 

 

 

 

 

L’ancien Dr Conrad Murray, qui est derrière les barreaux pour homicide involontaire dans la mort de  Michael Jackson en 2009, affirme que la pop star l'a engagé pour son "This Is It" tour, pas AEG Live.

TMZ.com a obtenu une conversation téléphonique vendredi matin que Murray a eu avec un ami.

Dans l'enregistrement, il dit: "AEG a été impliqué dans le processus d'embauche, et ils voulaient embaucher un médecin moins cher.Murray a également déclaré qu’AEG ne lui a ordonné de donner des traitements spécifiques à Jackson.

«A ma connaissance, AEG n'était pas au courant du traitement médical que je donnais à Michael. Michael faisait référence à AEG comme étant des «serpents» a-t-il dit.
L'ancien médecin a, pourtant, ajouté : «AEG et Michael Jackson étaient, conjointement, mes employeurs ».

Valerie Wass, l'avocate de Murray, a dit qu'elle était avec son client jeudi et a été surprise de la diffusion de cette conversation téléphonique.
«Ça a été difficile pour lui d’être ici, et de ne pas dire la vérité, et je pense qu'il s’est senti contraint de dire la vérité là-bas."

[…]

Dans un communiqué, Kevin R. Boyle a déclaré: «Il est inquiétant qu'un criminel condamné continue de harceler la famille de sa victime depuis sa prison. Bien qu'à ce stade, personne ne croit un mot de ce que Murray affirme. Dans sa dernière conversation, Murray indique clairement qu'il travaillait pour AEG et Michael Jackson ".

 

 

CBS / MJackson.fr
 



#58 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9 087 messages

Posté 28 août 2013 - 16:05

Témoignage d'un expert sur la dépendance

 

 

 

Michael Jackson a subi une dépendance aux médicaments "assez importante" des 15 dernières années de sa vie, selon le témoignage, mardi, d’un expert de la dépendance dans le procès pour homicide contre AEG Live.

Les avocats du promoteur de concerts, accusés de responsabilité dans la mort de Jackson, ont embauché le Dr Petros Levounis pour défendre l’argument que Jackson était si discret sur sa dépendance que ses dirigeants n'avaient aucun moyen de savoir que le chanteur était en danger quand il se préparait pour son come-back en 2009.

La conclusion n'est pas une révélation, compte tenu du fait que Jackson lui-même avait annoncé qu'il était dépendant aux analgésiques quand il a écourté sa tournée "Dangerous" pour entrer dans un programme de désintoxication en 1993.

"S’il l’avait annoncé à tout le monde, c’est que ce n'était pas très privé, n’est ce pas ?" a demandé à Levounis, Michael Koskoff, l’avocat des Jackson.

Levounis a répondu : « A ce moment, ce n'était pas un secret».

 

Les médicaments que prenaient Jackson étaient des opiacés, des analgésiques qui lui étaient donnés par les médecins pour soigner ses blessures au cuir chevelu et qu’il prenait pendant les procédures cosmétiques pour le faire paraître plus jeune, a témoigné Levounis.

ÉtiquetéJackson comme étant un toxicomane pourrait ternir l'image du chanteur parmi les jurés, mais sa pertinence montrant la responsabilité de AEG Live est discutable.

Les opioïdes n'ont joué aucun rôle dans la mort de Jackson, selon le médecin légiste. Le 25 Juin 2009, la mort a été provoquée à la suite d'une surdose de propofol, un anesthésique chirurgical.

Le Dr Conrad Murray a déclaré aux enquêteurs qu'il a perfusé le chanteur avec du propofol pendant 60 nuits consécutives pour traiter ses insomnies afin qu'il puisse se reposer pendant les répétitions. Le juge n’aurait pas permis le témoignage de Levounis s'il pensait que Jackson était accro au propofol.

 […]

Levounis, qui reviendra à la barre mercredi, a dit que la dépendance arrive quand un produit chimique "détourne les sensations de plaisir" dans votre cerveau. "Vous restez accros pour le reste de votre vie," a témoigné Levounis.


"La dépendance de Michael Jackson était assez vaste et j'ai très peu de doute que ses sensations de plaisir ait été détournées et qu’il souffrait de dépendance», a-t-il dit.

Les avocats de Jackson n'ont jamais contesté la dépendance aux médicaments du chanteur. En fait, ils soutiennent que les dirigeants d’AEG Live, y compris le manager de la tournée de Michael Jackson quand il est entré en désintoxication [Paul Gongaware], ont été négligents en payant un médecin 150.000 dollars par mois juste pour soigner Jackson. Le salaire élevé proposé a créé un conflit pour Murray qui était criblé de dettes, ce qui a été difficile pour lui de refuser les demandes de médicaments de Jackson.

Levounis a témoigné sur les dangers pour un médecin d'être trop amical avec son patient toxicomane. Cela pourrait aider les affaires des Jacksons.

"Une amitié très étroite entre un patient toxicomane et un médecin est problématique», a témoigné Levounis. «Il est beaucoup plus facile pour un patient de demander des médicaments et elle rend plus difficile pour  le médecin le fait de résister."

Mardi était 76ejour de témoignage du procès, qui devrait se terminer vers la fin Septembre.

 

Cnn / mjackson.fr



#59 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9 087 messages

Posté 29 août 2013 - 20:44

Témoignage de Cherilyn Lee

 

 

 

 

Une infirmière s'est effondrée à la barre des témoins après avoir décrit sa tentative infructueuse pour convaincre Michael Jackson de ne pas utiliser le propofol pour traiter ses insomnies.

«Je ne peux plus faire ça! Je ne peux plus faire ça», dit en pleurant Cherilyn Lee à la fin de son témoignage mercredi dans le procès qui décidera si le promoteur de concerts AEG Live est responsable de la mort de Jackson. Elle s’écroula, et fut soutenu par d'autres personnes dans la salle d'audience, y compris l'un des avocats.

Lee a fondu en larmes après avoir dit aux jurés qu'elle croyait que des gens, y compris Jackson et sa mère, sont morts parce qu'ils ont écouté les mauvais conseils de médecins prescrivent trop de médicaments.

L'infirmière qualifiée poursuivra son témoignage jeudi pour expliquer qu’elle a essayé d'aider Jackson dans sa quête désespérée de sommeil dans les derniers mois de sa vie.


Les avocats de AEG Live soutiennent que Jackson a choisi et contrôlé Murray et que ses dirigeants n'avaient aucun moyen de connaître les traitements qu'il donnait et qui ont finalement tué l'icône de la pop.

Murray a utilisé des perfusions de propofol pendant deux mois  pour permettre à Jackson de dormir chaque nuit. Il a commencé peu après que Lee ait arrêté de traiter l'insomnie du chanteur avec des perfusions de vitamines .

Lee a commencé à traiter Jackson dans sa maison de Los Angeles le 01 Février 2009, soit quelques jours après qu’il ait signé un contrat de trois ans avec AEG Live pour un tour du monde, qui commencerait avec 50 spectacles à Londres en Juillet.

«Ma préoccupation était qu'il buvait du Red Bulls » dit-elle. Il buvait plusieurs canettes de cette boisson énergétique au cours de leur première entretien. «Je pensais à sa fatigue et la fatigue était liée à cela. "

Jackson « a commencé à se sentir vraiment bien » et « semblait en pleine santé » après un mois de ses traitements par voie intraveineuse de vitamine C et d'autres nutriments , a-t-elle témoigné.

Mais il ne pouvait toujours pas dormir plus de cinq heures par nuit et avec les répétitions pour son "This Is It " tour qui a démarré en Avril, « il fallait quelque chose de plus, » a-t-elle déclaré.

Jackson a rejeté ses conseils de consulter un spécialiste du sommeil pour étudier son insomnie ou d’éteindre les lumières et la musique dans sa chambre, dit-elle.

Le témoignage précédent a suggéré que Jackson avait déjà renoncé aux méthodes de Lee et a décidé que le propofol , que les médecins allemands ont utilisé pour traiter son insomnie lors de sa tournée en 1997, pouvait être la réponse pour se reposer.

Jackson et Murray ont tenté de recruter un anesthésiste de Las Vegas pour les rejoindre sur la tournée à la fin du mois de Mars 2009, selon le témoignage vidéo du Dr David Adams montré aux jurés la semaine dernière.

« J'ai juste besoin que vous m’aidiez à me reposer. Ils étaient assez vagues, mais avec le recul, je sais maintenant de quoi ils parlaient. »

Murray, et non Adams, a finalement eu le poste.

Jackson était apparemment toujours à la recherche d un médecin pour lui donner du propofol quand Lee s’est rendu à son domicile le matin du 19 Avril 2009.

« Il n'était pas tout à fait lui-même » a-t-elle déclaré. «Il m’a paru vraiment stressé ou quelque chose comme ça. Il a dit qu'il était sous pression pour terminer les répétitions et il a dit : « Je dois pouvoir dormir pour pouvoir le faire. »

Lee a déclaré qu'il voulait son aide pour obtenir des perfusions de propofol plutôt que son cocktail de vitamines. Lee ne connaissait pas ce médicament, alors elle a regardé dans un manuel de médecine.

«Je me souviens lui avoir dit que ce n'était pas quelque chose qu'il pouvait utiliser à la maison ». « Ce n'était pas un médicament sûr. Ce n'était certainement pas un médicament contre l'insomnie. »

Les notes manuscrites de Lee, ce jour-là, décrivent leur conversation : « Je comprends que vous vouliez passer une bonne nuit de sommeil - sans être « assommé » - mais que faire si vous ne vous réveillez pas " a-t-elle écrit . Il a dit : « Tout ira bien. J'ai seulement besoin de quelqu'un pour me surveiller avec un équipement pendant que je dors. »

Jackson me répétait sans cesse : « Vous ne comprenez pas, les médecins m’ont dit que c’était sûr tant que je suis surveillé "», a déclaré Lee .

C'est alors que Lee s'est effondré sur le banc des témoins . « C'est tellement injuste », dit-elle . « J’en suis tellement malade. »

 

 

 

 

 

Le fait que Jackson croyait que le propofol pouvait l'aider à dormir remonte à la fin des années 1990, selon un autre témoin.

Dr Catherine Quinn, chirurgien-dentiste, a déclaré que Jackson lui avait demandé de le perfuser avec du propofol en 1998.

« Il m'a dit qu'il avait du mal à dormir » a témoigné Quinn.

« Je lui ai dit que c’était une mauvaise utilisation de l'anesthésie », a déclaré Quinn.

« Il avait besoin de parler avec son médecin au sujet des somnifères. Je lui ai dit que le sommeil obtenu avec un anesthésiant n’était pas un vrai sommeil, ce n'est pas un sommeil réparateur. Il m'a répondu que c’était le meilleur sommeil qu'il n’ait jamais eu. »

 


Levounis [expert sur la dépendance qui a témoigné précédemment] a concédé qu'il ne voyait pas la preuve que Jackson ait utilisé des analgésiques après avoir quitté sa cure de désintoxication en 1993 et ce jusqu'en 2001 ou entre Juillet 2003 et fin 2008. Il a dit que cela n’était pas incompatible avec une dépendance en rémission.

En contre-interrogatoire , mercredi matin, Levounis a concédé qu'il n'avait jamais vu la preuve que Jackson s’était injecté des narcotiques, qu’il n’avait jamais cherché ou consommé des drogues illicites comme la cocaïne, la méthamphétamine ou l'héroïne, ou a abusé de drogue générant l'euphorie ou se défoncer.

Il n'y avait pas de preuves que Jackson a consommé plus que ce que les médecins ont prescrit comme analgésiques, a-t-il dit .

Les dossiers médicaux des traitements de Murray concernant Jackson entre 2006 et 2008 - quand le chanteur vivait à Las Vegas - n'ont montré aucun analgésiques prescrits pendant sept visites . Les notes de Murray ne montrent pas qu’il a traité les plaintes d'insomnie de Michael Jackson avec un sédatif en 2008.

 

 

cnn / mjackson.fr



#60 RockYourWorld

RockYourWorld

    Obli♦ion

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 18 565 messages
  • Lieu : Temple of my GOD

Posté 30 août 2013 - 11:18

Tout ceci est bien triste.

 

D'un côté on voit que Michael était dépassé par certains évènements (il avait pas toujours le choix concernant certaines choses), et d'un côté il y a des choses sur lesquelles il en faisait qu'à sa tête.

 

Fin bref on va pas refaire l'histoire.






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Site fondé par Rémy Bigot.