Aller au contenu


Photo

Slash Parle De Michael


  • Veuillez vous connecter pour répondre
14 réponses à ce sujet

#1 Slashovic

Slashovic

    Beat It

  • Membre
  • PipPipPip
  • 295 messages

Posté 13 mars 2010 - 03:04

Voila j'avoue que je ne comprend rien a ce qu'il dit donc s'il faut virer mon sujet :lol:




#2 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Staff
  • 9 087 messages

Posté 13 avril 2010 - 21:40

Interview du guitariste Slash : il mentionne Michael Jackson



A l'occasion de la sortie de son album solo, le guitariste Slash a accordé un entretien aux Inrocks, dans lequel il a évoqué Michael Jackson.

"J'aimerais savoir quels souvenirs tu as gardé de...

Michael... j'ai fait tellement de choses avec lui. C'était bien. Je n'ai rien de mal à dire sur l'homme. Ca a été une fierté et un honneur de bosser et tourner avec lui. C'était simplement fabuleux d'arpenter la même scène alors qu'au début, pour Dangerous il était prévu que je ne fasse qu'une chanson. Il était épatant. Très doux et en même temps très, très pro. Sachant exactement ce qu'il faisait et les erreurs à éviter. Ce n'était pas un esclavagiste. Pas le genre à te dire "fais ci", "fais ça !". Il faisait en sorte que les gens se sentent bien autour de lui pour pouvoir atteindre sa propre vision des choses.

Te donnait-il des instructions précises ?

Pas du tout et c'est ce qui rendait ma relation avec lui si cool : il me laissait faire exactement ce que je voulais. Par exemple, les chorégraphies sur scène ce n'est pas mon truc, il me disait "pas de souci, occupe toi juste des guitares !" J'ai donc joué avec lui par intermittence jusqu'en 2001, pour son 30e anniversaire en solo, à New York, la veille du 11 septembre...

Avez-vous gardé le contact par la suite ?
On est restés un bout de temps sans se parler, suite aux premières accusations contre lui. Puis il m'a invité avec Robert Evans, le producteur du Parrain devenu un ami. C'était en 2003, après la naissance de mon premier fils London. Ma femme et moi sommes donc allés chez lui avec le bébé que j'ai présenté à Michael. Ce fut notre dernière rencontre.

Comment as-tu réagi à sa mort ?
J'ai trouvé ça triste. Que dire d'autre... D'autant que les 10 dernières années de sa vie n'ont pas été faciles. J'étais content de le voir se remettre en selle avec les shows londoniens. Mais c'est triste de voir où le travail l'a conduit. Il avait une telle influence sur la pop : tout le monde lui doit quelque chose. Moi-même tout môme, à l'époque de la folie Jackson 5, j'adorais le groupe".

Lire la suite de l'interview sur le site des Inrocks.


Source : Les Inrocks / Elusive Shadow

#3 Loufok

Loufok

    You know nothing

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 11 273 messages
  • Lieu : Au Nord

Posté 13 avril 2010 - 21:50

Je combine avec un sujet plus ancien qui parle aussi de Slash.

#4 Emily

Emily

    Papiers, s'il vous plaît.

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 5 641 messages
  • Lieu : Lyon

Posté 13 avril 2010 - 21:53

Merci Angele.
Je me permets d'ajouter ici le lien renvoyant à la new "Slash prétend ne pas avoir joué sur Black or White", où de nombreux extraits d'interview sont postés, parlant de la collaboration entre Michael et Slash. :)

--> http://mjackson.fr/f...page__hl__slash


Image IPB
We are the children of one father, if you're looking back don't bother, we are black and white America

Image IPB


#5 Ahbonon

Ahbonon

    Beat It

  • Membre
  • PipPipPip
  • 422 messages
  • Lieu : Finistère

Posté 13 avril 2010 - 22:12

Merci angele pour la traduction.

En aparté, j'ai écouté le nouvel album de slash et j'ai trouvé ça pas mal du tout, j'adore ce guitariste!!!
Image IPB

#6 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Staff
  • 9 087 messages

Posté 19 avril 2010 - 20:07

Slash parle à nouveau de Michael lors d'une interview pour le magazine 24 heures :




Vous avez collaboré sur l'album Dangerous, de Michael Jackson. Que vous a inspiré sa mort?

– C'est triste. Je ne sais pas quel autre mot utiliser. Ses dix dernières années furent un gâchis tragique. C'était un mec super et peut-être le seul musicien dont l'étiquette de «génie» n'était pas surévaluée. Travailler avec lui était fabuleux, il adorait son job de musicien. En dehors de ce cadre, je ne peux pas me prononcer sur son bonheur personnel. Mais dans son boulot il était heureux!


Le reste de l'interview


Source : 24heures / mjackson

#7 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Staff
  • 9 087 messages

Posté 20 juin 2010 - 09:52

Slash: « Je suis fier d'avoir joué avec Michael Jackson »



Un mot sur Michael Jackson, dont on va célébrer la disparition, le 25 juin. Vous avez été son guitariste préféré et un de ses amis...

Oui, et franchement, j'ai encore du mal à me faire à l'idée qu'il n'est plus là . C'est très étrange. Je suis fier du boulot que j'ai fait avec lui. Mais je suis encore plus fier de la relation qu'on avait tissée ensemble. C'était un mec bien, qui gagnait à être connu. Je ne saurais pas dire s'il était heureux. Mais c'était l'incontestable roi de la pop. Tous les gamins qu'on voit à la télé, sur MTV, ne seraient rien s'il n'y avait pas eu Michael Jackson. Il a été une icône.

Vous allez lui rendre hommage sur scène ?

(Rires) Ce n'est pas la première fois qu'on me pose la question. Non, je ne me vois pas jouer Black Or White(1) au milieu de mon concert. Même si je pense que ça pourrait se faire. Je suppose qu'il y a moyen de jouer une partie des chansons de Michael en mode plus rock, mais j'ai déjà  assez de chansons à moi...


Le reste de l'interview


Source : ouest-france / MJACKSON.FR

#8 Madrygin

Madrygin

    Carni\/ore

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 4 712 messages

Posté 23 juin 2010 - 09:20

Slash n'approuve pas « This Is It »


La cérémonie des BET Awards qui aura lieu le 27 juin prochain rendra hommage à Michael Jackson. Selon le magazine Rolling Stone, des membres de la famille du Roi de la Pop assisteront à la soirée au cours de laquelle on saura si le long-métrage This Is It, nominé dans la catégorie « Meilleur film », remporte le trophée.

Le guitariste Slash a récemment manifesté son opposition au film :

« Michael a été en quelque sorte complètement ostracisé (repoussé) par le public et les gens qui avaient travaillé pour lui, et tout ça à cause de tous les problèmes qu'il avait. Les neuf dernières années de sa vie ont été vraiment dures. Et puis, d'un seul coup, quand il est mort, les gens ont fait « Oh, Michael ! », vous voyez ? Je ne voulais rien avoir affaire avec quiconque se faisant de l'argent sur sa mort donc je ne suis pas allé voir le film et de toute manière, je suis certain qu'il n'aurait probablement pas voulu qu'ils fassent un film à partir d'une répétition ».
Source : Rolling Stone / MJBackstage / mjackson.fr

#9 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Staff
  • 9 087 messages

Posté 23 juin 2010 - 12:34

Slash n'approuve pas « This Is It »


La cérémonie des BET Awards qui aura lieu le 27 juin prochain rendra hommage à Michael Jackson. Selon le magazine Rolling Stone, des membres de la famille du Roi de la Pop assisteront à la soirée au cours de laquelle on saura si le long-métrage This Is It, nominé dans la catégorie « Meilleur film », remporte le trophée.

Le guitariste Slash a récemment manifesté son opposition au film :

« Michael a été en quelque sorte complètement ostracisé (repoussé) par le public et les gens qui avaient travaillé pour lui, et tout ça à cause de tous les problèmes qu'il avait. Les neuf dernières années de sa vie ont été vraiment dures. Et puis, d'un seul coup, quand il est mort, les gens ont fait « Oh, Michael ! », vous voyez ? Je ne voulais rien avoir affaire avec quiconque se faisant de l'argent sur sa mort donc je ne suis pas allé voir le film et de toute manière, je suis certain qu'il n'aurait probablement pas voulu qu'ils fassent un film à partir d'une répétition ».
Source : Rolling Stone / MJBackstage / mjackson.fr


Je l'ai posté aussi dans le topic des BET Awards This is it. ;)

#10 Madrygin

Madrygin

    Carni\/ore

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 4 712 messages

Posté 23 juin 2010 - 12:39

J'aurais du vérifier la bas :paperbag: pas grave se sera dans les 2.

#11 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Staff
  • 9 087 messages

Posté 23 juin 2010 - 12:41

J'aurais du vérifier la bas :paperbag: pas grave se sera dans les 2.

Oui, j'avais hésité à le poster là  aussi. :)

#12 AppleHead03

AppleHead03

    Fire walk with me

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 3 497 messages

Posté 12 mars 2011 - 20:05

Voici la traduction de quelques passages du livre où Slash évoque le King of Pop :



A propos de l'époque «DANGEROUS» :

«En fait, j'ai joué 5 fois en concert au Tokyo Dome , au Japon – deux fois avec Michael Jackson et trois fois avec Guns N' Roses. Comme vous pouvez l'imaginer j'ai fait l'expérience du plus grand contraste entre ces deux publics.[...]

Plus tôt, j'avais déjà  pris l'avion pour jouer avec Michael, j'avais enregistré avec lui à Los Angeles , entre le moment où nous avons fini les titres de « Illusion» et leur édition. [...]

J 'étais sur un yacht au soleil au moment où j'ai reçu un appel de notre bureau : « Hey Slasher, Michael Jackson essaie d'entrer en contact avec toi » m'a dit Alan. « Il veut que tu sois sur son album »
J'ai répondu « Oh Wow, Okay ».

L'appel suivant fut celui de Michael.
J'ai dit « Bonjour »
[MJ] dit alors avec son habituelle voix timide et nerveuse : « Bonjour ? Slash ? ».
Les choses sont allées plus loin. J'étais flatté et intimidé , mais ça c'est bien très passé.

Nous avons travaillé sur deux chansons : la première, la mieux, se nommait « Give in to me » , dans le même style que sa chanson « Dirty Diana ».

Quand je suis allé l'enregistrer au studio Record Plant, Michael était présent avec Brooke Shields, avec qui il sortait à l'époque. C'était parfait : dans le studio, la lumière était faible, et il faisait sombre comme [ Guns N' Roses] aime que ce soit quand le groupe enregistre.

Michael m'a dit : « Salut, voici Brooke »
Je lui ai répondu : « Salut, heureux de vous rencontrer ». Je crois que je lui ai serré la main.
Il a ajouté : « Je te remercie beaucoup de participer à mon album. Je suis impatient d'entendre ce que tu vas faire ».
Et puis, ils se sont éclipsés – ils sont partis dîner ou quelque chose comme ça.
J'ai enregistré mon solo guitare , c'était le bon.

Quelques jours plus tard, je suis revenu et j'ai enregistré l'intro de « Black or White ». Ils voulaient quelque chose avant le début [de la chanson] [...]. Vous pouvez écouter ma partie si vous regardez le vidéoclip : c'est ce que « joue » Maccaulay Culkin [...] avant que la chanson commence. C'était bizarre. Pour tout dire, ce n'était pas comme cela que j'imaginais ce solo.


Je pense que Michael Jackson m'a apprécié pour tout ce qui fait mon personnage. Je pense qu'il m'a un peu vu comme une caricature. Mais c'était complètement moi.[...]



A propos des moyens mis en place par Michael pour l'album «Dangerous» :

Slash écrit à un autre moment de son livre, à propos d'une scène : « Ma première pensée devant cette scène, qui est censée concerner notre groupe, était de me rappeler énormément l'enregistrement de Michael Jackson pour « Dangerous ». Quand j'y ai participé pour lui, j'étais stupéfait par la quantité d'argent qui était jetée par les fenêtres : il y avait partout quantité d'équipements loués , et je me suis laissé dire qu'il avait plusieurs studios mis en place de la même manière dans le pays, réservés, accumulant les frais de journées de location, car à n'importe quel moment il pouvait être inspiré. »




A propos des concerts du Madison Square Garden (2001) :

«En 2001, j'avais donné mon accord pour participer aux concerts au Madison Square Garden célébrant les 30 ans de carrière solo de Michael Jackson. [...] C'était mon premier concert important depuis mon opération, et je l'attendais donc avec plaisir. Et pour tout dire, ce fut mémorable...

J'ai fait des répétitions pendant quelques jours pour préparer ma prestation des 8 et 10 septembre. Cela promettait d'être un grand événement. Michael avait invité tout le monde, de Jamie Foxx à Liza Minelli , en passant par Marlon Brando, les Jackson 5 , Gloria Estefan, et bien d'autres qui étaient au programme.

C'était un très bon spectacle. [...] J'ai fait de mon mieux pour ne pas toucher à l'alcool. Après tout, maintenant que j'avais un pacemaker, cela rendait les choses intéressantes.

Quand les docteurs ont installé le défibrillateur, c'était pour maintenir un rythme cardiaque normal. Pour la plupart des gens, cela ne pose pas de problème, mais j'avais oublié de dire aux spécialistes que lorsque j'étais sur scène les battements de mon cœur montaient en flèche. Quand je suis monté sur scène avec Michael, et que c'est arrivé, j'ai ressenti dans la poitrine une violente douleur , et mes yeux ont alors vu une lumière bleue électrique. C'est arrivé quatre fois durant chaque chanson et je n'avais pas idée de ce qui se passait. Je pensais que [...] j'avais été aveuglé par le flash d'un photographe et j'avais fait de mon mieux pour faire comme si de rien n'était.

J'ai regardé plus tard à la TV, et ça ne se voit pas. [...] C'était vraiment quelque chose de très déconcertant, jusqu'à ce que je sache finalement ce que c'était vraiment.


Le matin du 11 septembre, nous avons été réveillé à 8h15 par David Williams, le guitariste maison de Michael. Il m'a dit « Slash allume la TV »
Je lui ai répondu « c'est déjà  fait ». Il m'a alors demandé « T'es branché sur les infos ? ».
_ « Non, je suis sur E ! Channel »
_ « Bon alors regarde les infos! »

Et j'ai vu qu'un avion avait heurté une des tours jumelles [du World Trade Center] et quelques moments plus tard , alors que je regardais l'écran ce fut le tour d'un second avion. La fenêtre de ma chambre était ouverte, j'ai donc pu voir à distance ce qui se passait. C'est probablement l'une des expériences les plus déconcertantes que j'ai jamais vécu. Comme vous pouvez l'imaginer dans la totalité de l'hôtel , c'était le plus grand désordre : des gens courraient dans les couloirs comme si c'était la fin de notre monde civilisé. [...] Michael et son proche entourage avaient quitté l'immeuble et je crois qu'ils ont quitté le pays en sécurité à bord d'un avion. [...]

Malgré tout, je pensais que l'endroit le plus en sécurité était celui où nous étions.[...] Pour plusieurs raisons, pas mal de danseurs et de choristes de Michael s'étaient réunis dans [ma] chambre ; tout le monde était bloqué à Manhattan. »



Titre de l'ouvrage : Slash
Auteurs : Slash & Anthony Bozza
Editeur : HarperCollins Publishers
Date de parution : octobre 2007



Sources : HarperCollins Publishers / MJLegend / MJackson.fr

Image IPB


J'aime les excréments qui ont une forte odeur. (Merci L0u)


#13 The Last Tear

The Last Tear

    Beat It

  • Membre
  • PipPipPip
  • 508 messages

Posté 12 mars 2011 - 21:06

Oui, bon, en clair, si je comprends bien, dès que MJ a eu des emmerdes, pfiouttt plus de Slash ...
Encore un qui est très triste pour lui mais l'a laissé 10 ans sans nouvelles ...
Bizarre le show-business, humainement, pour moi, ce sont des extra-terrestres.

#14 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Staff
  • 9 087 messages

Posté 19 septembre 2011 - 16:52

Remarquablement sûr de ce qu'il était, Michael était un collaborateur créatif formidable



J'ai récolté quelques informations intéressantes ces derniers jours. L'une d'entre elles vient du guitariste de Michael : Slash. Le contraste entre ces deux personnages – Slash et Michael Jackson – est très intéressant. Mais il a fonctionné. L'habilité de Michael a travailler avec n'importe qui et le fait qu'il autorise ceux avec qui il travaille à faire les choses à leur façon, sans jouer les divas, sans essayer de dominer, contrôler est l'une des choses qui ont contribué à faire de Michael un pilier de la musique, du film et de l'industrie du divertissement. Tous ceux qui ont travaillé avec lui semblent penser que Michael était brillant et de bien des façons, un type normal, avec qui il était facile de collaborer, sans domination de sa part et quelques fois différent, il faut bien le dire, mais certainement pas la personne dérangée que les médias ont dépeint, et encore moins un criminel.

Si l'on tient compte de ce que j'ai appris sur Michael et d'après ceux qui ont travaillé avec lui; je comprends qu'il a osé être celui qu'il était sans se soucier de ce qui se disait à son propos ; Il laissait également les autres être ce qu'ils étaient sans se soucier de ses caractéristiques personnelles, de ses croyances ou de ses préférences. C'est la preuve qu'il était très sûr de ce qu'il était lui-même et que la différence ne l'effrayait en aucun cas – que ce soit la sienne ou celle des autres. C'est assez étonnant et on se doit d'être admiratif envers quelqu'un de cette stature, si l'on considère la réticence des gens à laquelle il devait constamment faire face. Deborah Nadoolman-Landis, la femme de John Landis, qui a désigné sa garde robe (dont la veste rouge mémorable) dans Thriller et le costume de Black or White dit qu'il était un « collaborateur créatif formidable ».

Dans le Vibe magasine de Juin/Juillet 1995, Slash déclare :
"C'est un p***** d'entertainer. C'est le seul mec que j'ai rencontré qui est vraiment réel dans ce genre de musique. J'ai grandi en écoutant les J5. J'adorais Dancing Machine. Nous avons été amis un long moment, alors il me laisse faire ce que je veux. Il me donne une ébauche et je fais mes parties, ensuite ils la modifient. Je me demande parfois comment cela va rendre [rires] mais à chaque fois, ils font un travail remarquable. Il est très intelligent, il a un très bon sens de l'humour, sarcastique." Les gens me demandent souvent : "est-ce qu'il est bizarre ? Et bien, il est différent. Mais je sais ce qu'est la bizarrerie. Je dois admettre que travailler avec Michael est différent de travailler avec les traditionnels groupes de rock. Un jour lorsque j'allais jouer pour Michael, il est venu avec Brook Shields, et moi j'avais une cigarette dans la main, une bouteille de Jack Daniel's dans l'autre, et ma guitare suspendue à mon cou. Il s'en foutait ! Il n'était pas comme moi, mais il n'essayait pas de me changer. Il m'accepte pour ce que je suis."



Source : mj-777 / traduction : equinoxe - mjackson.fr

#15 Tesla

Tesla

    In The Closet

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 1 667 messages

Posté 06 mars 2017 - 22:15

Je suis tombé sur cette vidéo l'autre jour.

C'est Slash qui parle de Michael Jackson avec Ronnie Wood (des Rolling Stones).

Rien de nouveau mais j'avais oublié que c'était aussi Slash qui jouait au tout début de la chanson Black or White.

 

 






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Site créé par Rémy Bigot.