Aller au contenu


Photo

David Nordahl Parle De 20 Ans D'Amitié Avec Michael


  • Veuillez vous connecter pour répondre
8 réponses à ce sujet

#1 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9 087 messages

Posté 07 novembre 2010 - 17:07

David Nordahl parle de 20 ans d'amitié avec Michael







David Nordahl, artiste peintre, a été embauché à de nombreuses reprises par Michael Jackson durant leur amitié de 20 ans, occupant la position d'artiste personnel du King of Pop. Lorsque Michael était en vie, M. Nordahl a toujours refusé de parler aux médias de cette amitié. Pourtant, récemment, il a été interviewé par Reflections on the Dance. Voici des extraits de cette interview.


Nordahl à propos des tentatives constantes d'extorsion contre Michael :

"Michael recevait entre 50 et 60 tentatives d'extorsion par an. La plupart concernait la paternité : des femmes prétendaient que Michael était le père de leur enfant. Bon nombre d'autres concernaient la musique. Des gens avaient écrit une chanson ou autre et prétendaient que Michael avait volé leur musique ou leurs paroles. Tout a été rejeté au tribunal car ils n'avaient jamais aucune preuve."


Concernant le comportement de Michael et sa paternité:

« C'était vraiment très amusant de vivre à ses côtés, contrairement à l'idée noire que l'on s'en fait. Nous riions tellement ! Il avait un très grand sens de l'humour et il adorait les plaisanteries... Nous pouvions être en train de nous promener en silence, et d'un seul coup il se mettait à chanter. Mais comme le ferait le Michael Jackson que l'on connaît. Il chantait comme on le ferait sous la douche, le plus simplement du monde. J'ai détesté voir toute sa joie de vivre s'évaporer, parce qu'il a été quelqu'un de très joyeux. C'était un homme heureux et il amusait tout son entourage.

Je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui ait été plus équilibré ou plus normal que lui. C'était un type normal. Tellement intellectuel, tellement brillant, et tellement normal.

C'était un père absolument fabuleux. Je n'ai jamais rencontré un parent aussi doué, ou plus doué que Michael. Ses enfants étaient exceptionnels. Je n'ai jamais rencontré de ma vie des enfants comme les siens. J'ai passé beaucoup de temps auprès d'eux, et je ne les ai jamais entendu pleurer, réclamer tout et n'importe quoi, ni rentrer dans de grosses colères... »


Concernant leur amitié et leur première rencontre :

« Il était tellement naturel, chaleureux et humain... durant toute la période où j'ai connu Michael, soit près de vingt ans, je ne l'ai jamais entendu crier sur quelqu'un. Cela n'est jamais arrivé. C'était simplement et profondément quelqu'un de bien.

Il portrait une chemise rouge en velours côtelé, un pantalon noir et des mocassins qui semblaient bien abîmés à l'arrière. C'était la manière la plus courante dont il s'habillait à l'époque où je l'ai connu. Lorsqu'il n'était pas exposé publiquement, il vivait très simplement. Michael ne portait jamais de bijoux, de bagues, de ceintures, de montres, jamais rien de ce genre. Les seules fois où il portait ce genres d'accessoires, c'était sur scène. J'ai toujours été très impressionné de la simplicité dans laquelle il vivait. »


Concernant les actions charitables de Michael :

«Michael a dépensé près du tiers d'un milliard de dollars pour aider les enfants, payer des opérations chirurgicales, construire des ailes d'hôpital, des orphelinats, un centre pour grands brûlés, etc. De toutes les choses qu'il a faites, il n'en parlait jamais. A chaque fois, on l'apprenait de la part de personnes de son entourage, car Michael a toujours considéré que lorsque l'on accomplit un acte charitable et que l'on en parle ou que l'on s'en vante, la beauté de l'acte est réduite à néant.

Je lui ai demandé «Michael, comment peux-tu faire ça? Comment peux-tu passer tout ce temps avec des enfants mourants, et ensuite monter sur scène pour performer comme tu le fais ? »
Il m'a répondu « Comment ne le pourrais-je pas si ces enfants veulent me voir ? Je sais que je ne vaux pas grand-chose, mais Michael Jackson en tant que superstar, si. Et si je peux donner à ces enfants quelques minutes de plus à vivre, ou une heure, un jour, ou un mois, est-ce que cela n'en vaut pas la peine?»

Michael agissait toujours ainsi. S'il recevait un appel de quelqu'un à propos d'un enfant sur le point de mourir, il montait dans un avion, allait voir l'enfant et lui disait: «Je serai de retour dans deux semaines pour te voir», et l'espoir qu'il donnait faisait gagner un peu de vie à ces enfants. Il leur donnait quelque chose qui leur faisaient repousser leurs limites.

Pour les enfants qui venaient au ranch, toutes les attractions et toutes les structures étaient accessibles aux fauteuils roulants. Tout avait été réaménagé. Il disposait de wagons spéciaux construits de telle manière que les bras et les cheveux ne pouvaient en sortir, ou se faire coincer dans quelque chose. Il se sentait très préoccupé par la sécurité.

Les personnes qui faisaient fonctionner les attractions se rendaient à Kansas City tous les six mois pour suivre des formations de sécurité destinées à désincarcérer des enfants physiquement handicapés. Dans le théâtre du ranch, il y avait deux pièces munies de parois en verre avec des lits d'hôpitaux, afin que les enfants les plus gravement malades puissent être installés dans ces lits et regarder les films. Il pensait à tout. »

Michael m'a dit : « Nous sommes tous venus sur Terre pour accomplir quelque chose. Je suis ici pour aider les enfants. » Je l'ai rencontré alors qu'il avait 29 ans, et sa vie était tournée toute entière vers cet objectif. Et ce dévouement n'a jamais cessé jusqu'à son décès. Michael n'a jamais changé. Il avait une affection incroyable, tout particulièrement pour les enfants blessés, malades ou abandonnés.

Michael s'est toujours senti très concerné par les personnes démunies, souffrant de la faim ou dépourvues de toit durant toute sa vie. Lorsqu'il a été accusé de faits abominables, il a cessé ses actions charitables. Lorsqu'il s'est à nouveau impliqué, 10 ans plus tard, il était complètement dévasté.


Concernant le regard de Michael et ses yeux:

«Mon Dieu, non. On a tellement parlé de cela... Il avait cette lumière intérieure dans le regard et il s'est toujours trouvé extrêmement laid. Il disait qu'il n'était pas un bel homme. « Voilà  pourquoi je ne fais pas d'interviews et que je ne fais pas d'émissions télévisées. » expliquait-il. « D'abord, je n'ai pas une vie intéressante, je travaille tout le temps » (et c'est effectivement ce qu'il faisait, il travaillait sans arrêt).

Il n'a jamais vraiment compris qu'il avait une aura très forte.

Lorsque je m'asseyais et que je parlais à Michael, je regardais dans ses yeux et je pouvais y voir à des milliers de kilomètres. Il avait des yeux absolument incroyables. Ils n'ont pas la même intensité à la camera qu'en face à face. Il arrivait que son regard m'arrête dans ce que je lui disais, et d'autres fois, j'en arrivais presque à oublier qui j'avais en face de moi jusqu'à ce que son regard me fasse revenir à la réalité : « Je suis assis à côté de Michael Jackson ». Certaines fois, il exécutait quelques petits pas de danse rapides, et c'était empreint de magie. C'était rapide, précis, et à la fois stupéfiant. »


Concernant l'usage de médicaments et les tabloïds:


«Je ne sais pas si les gens cachent des choses ou s'ils sont payés pour dire certaines choses lorsqu'ils donnent des interviews... (Nordahl s'est vu proposer plusieurs interviews rémunérées qu'il a refusées)... mais les journalistes voulaient faire leur interview tant que ce dont je parlais était précisément ce qu'ils voulaient entendre. L'argent brassait de tous les côtés. Star Magazine, par exemple, sillonnaient les Etats-Unis avec des valises remplies de cash.

Je n'ai jamais vu Michael sous l'emprise de drogues, de médicaments, d'alcool ou quoi que ce soit de ce genre. Et je le voyais à différents moments de la journée : tôt le matin, tard la nuit, toute la journée... il était tout le temps dans son état normal. Je ne sais pas quoi vous dire.

Si cela lui est arrivé durant les deux dernières années de sa vie, je n'en sais rien. Il y a tellement de désinformation concernant Michael, excepté ce que je connais de lui personnellement, que je ne peux faire confiance à ce que l'on raconte. Les gens ont toujours un bon prétexte pour se montrer à la télévision, je ne sais pas pourquoi, mais ils éprouvent ce besoin de balancer de l'information.

Ce genre de choses dérangeait et attristait vraiment Michael, parce qu'il lui arrivait de dire : « Je viens de voir une interview de ma coiffeuse, elle parle de moi mais elle ne connait rien de moi ! »

Il se méfiait vraiment de tout cela et ce n'est qu'en devenant de vrais bons amis que nous avons commence à parler de tout. Mais vis-à-vis de la plupart des gens, Michael ne se confiait pas ainsi, craignant que les gens aillent crier leurs conversations privées ailleurs. Je n'ai jamais parlé de choses intimes ou personnelles le concernant durant cette période. Il se sentait à l'aise avec moi. Il sentait que nous pouvions discuter librement et que je n'irais jamais confier ce que nous disions à qui que ce soit.

Je lui avais demandé: «Pourquoi les laisses-tu raconter toutes ces conneries sur toi?» et il m'avait répondu: «Avant toute chose, si tu veux percer dans ce milieu, tu dois être aussi visible que je le suis, et ils me permettent de l'être. Peu importe ce que je dis, je n'empêcherai personne de dire ce qu'ils veulent de moi.» Mais cela l'a également mené à sa perte parce qu'il ne s'est pas défendu assez tôt contre tout cela.

Ils l'ont traité sans aucune considération du fait qu'il soit avant tout un être humain et que sa vie entière ait été dédiée aux autres. Comment est-il possible de faire tant de mal à cet homme ? »


Concernant l'insomnie :

J'ai passé beaucoup de temps avec lui pendant cette période, surtout après ces choses qui se sont passées en 2003 et il ne pouvait pas dormir. Michael essayait habituellement de se coucher vers 23h et parfois il s'endormait, mais même si ça arrivait, il se réveillait de nouveau et me disait toujours : "c'est d'accord si je te réveille ?" et je lui disais "Bon sang, ouais, viens frapper à ma porte" , ce qu'il faisait, et après il était toujours soucieux. Il disait "Oh, tu ne vas pas pouvoir te reposer", et je lui répondais "Eh bien, si je suis trop fatigué, j'irais faire une sieste dans l'après-midi". Nous passions du temps comme ça depuis le milieu de la nuit jusqu'au matin.

Concernant le Vitiligo :

Bien sûr, j'avais remarqué. Quand il n'avait pas de maquillage, j'ai constaté le Vitiligo. Il était sur le côté droit de son visage, sur son cou et aussi sur le dos de sa main. Je ne me souviens plus de laquelle. Je ne sais pas à quel point il était développé sur son bras car il portait toujours des chemises à manches longues mais j'ai remarqué le Vitiligo, et aussi qu'avec le temps le Vitiligo se propageait et s'étendait et que ça devenait difficile pour lui d'apparaître en public ou de monter sur scène, d'obtenir le bon maquillage parce que... sa peau était blanche mais pas comme une peau blanche type Caucasien. Il était blanc comme un réfrigérateur ou comme de la neige. Au début, il utilisait du maquillage foncé pour couvrir, mais après, quand ça a commencé à se répandre, ça devenait de plus en plus difficile de faire en sorte d'unifier la peau blanche avec le reste, alors il fallait du maquillage de plus en plus clair.

Bien sûr, la presse a raconté à ce sujet qu'il essayait d'être blanc. C'est la chose la plus insensée. Michael n'a jamais voulu être blanc. Il était fier de qui il était et d'où il venait mais il n'avait pas le choix. Il y a une chose qu'il n'a jamais fait, il ne s'est jamais plaint à ce sujet. Il en avait pourtant parfaitement le droit.


Concernant le perfectionnisme de Michael :

Donc, je suis parti pour le studio d'enregistrement et quand je suis rentré, il m'a saisi et m'a dit "Viens ici", et il m'a conduit dans une sorte de débarras. Donc, nous nous tenions dans ce débarras et il m'a dit "Ces gars sont en colère contre moi" et je lui réponds "Qu'est ce qui s'est passé ?"

C'était Slash et Jimmy Jam qui étaient là . Tous des musiciens de haut vol, ces gars étaient présents pour enregistrer une piste une fois seulement. Ils l'ont d'ailleurs bouclée la première fois. Mais Michael les a retenus jusqu'à 3 ou 4h du matin ! Refaire encore et encore les mêmes passages, vous voyez ? Jusqu'à l'épuisement. Michael n'était pas satisfait jusqu'à ce qu'il ait exploré toutes les possibilités, vous voyez ce que je veux dire ?

Il avait besoin de savoir s'il pouvait faire toujours un peu mieux. Ce n'était pas pour lui. C'était pour ses fans. Je n'ai jamais rencontré un homme aussi préoccupé à propos de la façon dont ses fans étaient choyés. Les shows qu'il a monté, les concerts, ils ont été fait de façon à être les meilleurs possible. Il voulait que les gens en aient pour leur argent.



Source : MJFC / Traduction : thesunshinegirl, Emily et Zili - MJACKSON.FR








Retrouvez les peintures de David Nordahl :
http://www.mjackson....post__p__488478
Mon http://www.mjackson.fr/index.php?/topic/1209-ils-ont-peint-michael/page__view__findpost__p__489248

#2 rabchat

rabchat

    Rockywette

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 2 328 messages
  • Lieu : Suisse

Posté 07 novembre 2010 - 17:21

Merci Angele ! Ça fait toujours plaisir ce genre de témoignage. :)

Image IPB


#3 jean mary

jean mary

    Dancing Machine

  • Membre
  • PipPip
  • 77 messages
  • Lieu : saumur (49)

Posté 08 novembre 2010 - 22:09

Trés beau témoignage sur Michael
Image IPB

#4 imerose

imerose

    In The Closet

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 1 612 messages

Posté 09 novembre 2010 - 08:08

Merci ... Ce témoignage fait chaud au coeur ...

Je ne m'intéresse qu'à l'avenir car c'est là  que je vais passer le reste de ma vie ...



#5 amdlc

amdlc

    Dancing Machine

  • Membre
  • PipPip
  • 116 messages

Posté 09 novembre 2010 - 12:13

Merci beaucoup ; Pour l'article et pour le travail des traducteurs ... :)

#6 El0die

El0die

    Beat It

  • Membre
  • PipPipPip
  • 217 messages
  • Lieu : Strasbourg

Posté 10 novembre 2010 - 18:04

Merci pour ce très beau témoignage sur Michael.





#7 rainbow

rainbow

    In The Closet

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 1 103 messages
  • Lieu : Turks et Caicos

Posté 10 novembre 2010 - 18:20

Grand merci pour cet article. Enfin quelqu'un qui parle vrai et montre le côté sensible, complexé,farceur, généreux et érudit de Michael.
Quand je pense ou l'a conduit sa générosité, cela me navre.

#8 nadad1715

nadad1715

    Dancing Machine

  • Membre
  • PipPip
  • 109 messages
  • Lieu : Belgique

Posté 10 novembre 2010 - 18:32

très beau témoignage merci

#9 AppleHead03

AppleHead03

    Fire walk with me

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 3 497 messages

Posté 10 novembre 2010 - 20:05

Merci Angele, thesunshinegirl, Emily et Zili !


Concernant le regard de Michael et ses yeux:

«Mon Dieu, non. On a tellement parlé de cela... Il avait cette lumière intérieure dans le regard et il s'est toujours trouvé extrêmement laid. Il disait qu'il n'était pas un bel homme. « Voilà  pourquoi je ne fais pas d'interviews et que je ne fais pas d'émissions télévisées. » expliquait-il. « D'abord, je n'ai pas une vie intéressante, je travaille tout le temps » (et c'est effectivement ce qu'il faisait, il travaillait sans arrêt).

Il n'a jamais vraiment compris qu'il avait une aura très forte.

Lorsque je m'asseyais et que je parlais à Michael, je regardais dans ses yeux et je pouvais y voir à des milliers de kilomètres. Il avait des yeux absolument incroyables. Ils n'ont pas la même intensité à la camera qu'en face à face. Il arrivait que son regard m'arrête dans ce que je lui disais, et d'autres fois, j'en arrivais presque à oublier qui j'avais en face de moi jusqu'à ce que son regard me fasse revenir à la réalité : « Je suis assis à côté de Michael Jackson ». Certaines fois, il exécutait quelques petits pas de danse rapides, et c'était empreint de magie. C'était rapide, précis, et à la fois stupéfiant. »


Très beau témoignage :(

Les larmes ont coulées à la lecture de ce passage...

Image IPB


J'aime les excréments qui ont une forte odeur. (Merci L0u)





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Site fondé par Rémy Bigot.