Aller au contenu


Photo

Jermaine : Les Interviews Au Sujet De Michael Jackson


  • Veuillez vous connecter pour répondre
36 réponses à ce sujet

#21 CherryCherryBoomBoom

CherryCherryBoomBoom

    Beat It

  • Membre
  • PipPipPip
  • 437 messages

Posté 24 juin 2010 - 22:38

Mais c'est ça ! Tout c'qui sort de sa bouche c'est pour une seule & unique raison : l'argent .
Image IPB
L A S T . D A N C E

#22 Leslie

Leslie

    In The Closet

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 1 209 messages

Posté 24 juin 2010 - 23:23

Ouais c'est clair que vous le connaissez personnellement pour dire de telles choses. ;)

#23 jenna

jenna

    Beat It

  • Membre
  • PipPipPip
  • 389 messages

Posté 25 juin 2010 - 11:10

Pathetique jermaine I'll changera jamais
Image IPB

#24 Glywen

Glywen

    Beat It

  • Membre
  • PipPipPip
  • 509 messages
  • Lieu : Lyon

Posté 26 juin 2010 - 13:50

Si il aimait réellement son frère, il y serait allé discrétos, et aurait apporté des fleurs.C'est ce qu'on fait quand on va au cimetière.

#25 Lilie

Lilie

    The One and Only

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 5 387 messages
  • Lieu : UK

Posté 27 juin 2010 - 09:15

Si il aimait réellement son frère, il y serait allé discrétos, et aurait apporté des fleurs.C'est ce qu'on fait quand on va au cimetière.



Non mais si tu fais comme ça, tu passes pas à la télé! Tu fais pas la une des médias! Personne pour voir tes fausses larmes!

Vous pouvez pas comprendre...


Image IPB

#26 edayupal

edayupal

    In The Closet

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 1 125 messages

Posté 29 juin 2010 - 18:47

L'entièreté de l'interview de Jermaine par Larry king








PREMIèRE PARTIE :

Ce soir pour le premier anniversaire de la mort de Michael Jackson, Jermaine Jackson retourne sur la tombe de son frère pour la première fois depuis l'enterrement de la popstar. Il révèle l'angoisse, la peine et le tourment qui a touché toute la famille Jackson.

Voici les confessions émouvantes de Jermaine :

Bonsoir, il y a un an aujourd'hui des nouvelles venues de Los Angeles ont choqué le monde entier : Michael Jackson était mort. Les fans dans le monde entier ont afflué dans les rues pleurant la perte du chanteur qui avait ému des générations d'amoureux de la musique. Michael a été enterré à Forest Lawn à Glendale en Californie. Jermaine Jackson est retourné pour la première fois sur la tombe de son frère et s'est assis avec moi pour une interview.

Larry King : C'est ici que Michael Jackson est enterré. Il y a un an, le monde a été stupéfié par la mort de cette incroyable superstar, à l'âge de 50 ans. Jermaine Jackson est notre invité spécial. Comment s'est passé cette année pour vous ?

Jermaine : Cela a été dur, c'est passé si vite. La famille s'est réunie souvent, nous avons essayé de tenir bon et de rester forts.

Larry King : Avez-vous réussi à l'accepter, il était si jeune ?

Jermaine : Non nous ne l'avons pas accepté, nous avons appris à vivre avec, nous ne l'accepterons jamais, c'est difficile.

Larry King : Nous avons tous regardé les funérailles, nous sommes ici en face du Mausolée ou votre frère est enterré. Où les funérailles se sont-elles déroulées ? Etait-ce ici ?

Jermaine : Je crois que c'était pas loin. Ils ont mis un tapis. Cétait les funérailles privées pour la famille et les invités. C'était très émouvant.

Larry King : Est-ce émouvant aujourd'hui aussi ?

Jermaine : Oui très, je ne peux pas croire qu'un an a passé. Quand c'est arrivé, tant de choses ont remonté à mon esprit, notre enfance, les choses que l'on faisait, notre famille, et le groupe des Jackson 5, c'était très dur.

Larry King : Grâce au film qui est sorti, je pense que le monde a enfin réalisé quel grand artiste et quelle personne extraordinaire il était.

Jermaine : Mais pourquoi ne le savaient-ils pas quand il était vivant. Quand vous écoutez ses paroles et sa musique, c'est ce qu'il est, c'est ce qu'il a écrit avec son coeur, avec son âme. C'est triste car maintenant les gens découvrent quelle sorte de personne il a toujours été, mais il n'est plus là  pour le voir. Il était tellement incompris et il essayait de porter le monde sur ses épaules et de montrer au monde ce que nous devons faire en tant que personnes.

Larry King : La famille vient-elle ici souvent ?

Jermaine : Nous venons et des amis viennent apporter des fleurs, j'ai vu beaucoup de compositions florales différentes autour de sa tombe. Il fait très froid à l'intérieur, c'est un couloir sombre et froid. Lorsque vous marcher dans ce couloir, vous n'entendez que le bruit de vos pas. Michael ne devrait pas être là . J'ai toujours eu ce sentiment.

Larry King : Où vouliez-vous qu'il soit ?

Jermaine : A Neverland.

Larry King : Comment la famille va-t'elle marquer l'anniversaire ? Allez-vous faire quelque chose de spécial vendredi ?

Jermaine : Nous nous réunissons. Nous allons chanter pour nous souvenir de tout le bien qu'il a fait.

Larry King : Vous allez essayer de faire quelque chose de joyeux ?

Jermaine : Nous allons essayer de faire quelque chose de joyeux mais nous avons de la peine en même temps. Il voudrait que nous soyons heureux. Michael était très spécial. Je crois qu'il sentait quelque chose au sujet de sa vie. Il a dit plusieurs fois à ma mère qu'il pensait qu'il était menacé et que quelqu'un essayait de le tuer.

Larry King : Comment va Randy ?

Jermaine : Il va bien. Il a eu des douleurs thoraciques. Il a travaillé très dur pour s'occuper des affaires de la famille. Nous avons reçu un appel nous disant qu'il avait été transporté d'urgence à l'hôpital mais il va bien maintenant. Je l'ai vu la semaine dernière, il a dit qu'il allait beaucoup mieux, il se ménage.

Larry King : Les enfants de Michael ont impressionné les millions de personnes qui ont vu le Mémorial. Comment vont Paris, Prince et Blanket ? Jermaine va nous le dire. Nous parlerons aussi du Dr Conrad Murray et du côté sombre de la mort de Michael Jackson.



DEUXIèME PARTIE :

Larry King : Est-ce que tout le monde s'occupe des enfants ?

Jermaine : Nous sommes des adultes et ce sont des enfants, si nous les voyons faire quelque chose de mal, nous disons quelque chose. Ce n'est pas à la nounou ou à la femme de ménage de les réprimander, c'est à nous, en tant qu'adultes.

Larry King : Les enfants viennent-ils ici souvent ?

Jermaine : Non.

Larry King : S'entendent-ils tous bien ?

Jermaine : Oui, ils jouent aux jeux vidéo et font des batailles de ballons et ensuite ils s'ennuient et veulent aller au cinéma pour voir le dernier film d'animation. Ils s'entendent bien.

Larry King : Ont-ils vu le film de leur père ?

Jermaine : Je ne sais pas. Je pense qu'ils ont une copie. Ils n'ont pas le droit d'aller sur internet.

Larry King : Ils ont été très forts pendant le Mémorial, cela vous a-t'il surpris ?

Jermaine : Ils ont été très forts. C'était important pour eux d'y être. Ils apprennent à vivre avec, ils ont été très forts alors qu'ils étaient si jeunes.

Larry King : Et votre maman, comment va-t'elle ?

Jermaine : Elle va bien.

Larry King : Elle élève les enfants maintenant. Comme s'organise-t'elle ?

Jermaine : Ma mère est à la maison et elle a toutes sortes d'aide : des professeurs, des cuisiniers, des gardes de sécurité, des enfants. Ils ont l'opportunité d'être des enfants normaux et ma mère fait les règles. Ils ont tous eu une réunion la semaine dernière pour discuter d'un voyage.

Larry King : C'était dur pour tout le monde mais surtout pour Katherine. Perdre un enfant...

Jermaine : C'est difficile d'imaginer ce que c'est mais elle reste imperturbable et silencieuse parfois. Je crois qu'elle repense à son enfance, à ce qu'il faisait quand il était petit.

Larry King : Votre père a dit récemment qu'elle aurait dû être une mère plus attentive.

Jermaine : Tout le monde a pris cela hors contexte. Mon père a dit cela parce que ma mère était très proche de Michael. Elle pouvait lui faire faire des choses qu'aucun de nous ne pouvait. Nous étions tous occupés à essayer de faire tomber ce mur qui entourait Michael, c'était des personnes qui ne voulaient pas qu'on le voit. C'est ce qu'il veut dire par «briser cette barrière». Elle aurait dû essayer d'avantage de l'atteindre car il sait qu'elle avait beaucoup d'influence sur lui.

Larry King : Votre soeur a dit que Michael avait un problème et que la famille avait tenté plusieurs interventions en relation avec des problèmes de dépendances, pensez-vous que vous auriez pu faire d'avantage ?

Jermaine : On dit toujours cela après. Mais je n'étais pas là  lors de ces tentatives d'interventions. Je n'étais pas dans le pays. Mais j'en ai entendu parler. Michael n'aurait jamais pris sa propre vie. Si Michael était assis là  maintenant et si nous lui disions : «Michael, tu ne seras pas là  et tes enfants se retrouveront sans père», il aurait dit : «Oh non, cela n'arrivera jamais». Tant de choses ridicules ont été dites par Dr Klein et tous ces idiots qui disent ces horribles choses maintenant qu'il n'est plus là , Michael était contre cela. Il aimait la vie. S'il voyait une mouche dans la pièce, il ne la tuait pas, il ouvrait la porte pour laisser sortir la mouche. Il aimait préserver la vie, la vie pour les autres alors pourquoi aurait-il pris sa propre vie ?

Larry King : Dr Klein dit qu'il l'aime beaucoup.

Jermaine : Non, comment peut-il l'aimer et ne pas m'aimer moi ou le rester de la famille. C'est des foutaises.

Larry King : Dr Conrad Muray est accusé d'homicide involontaire, son audience commence en août, assisterez-vous à ce procès ?

Jermaine : Oui. Je suis là  pour soutenir ma mère et mon père et la famille, pour les aider à rester forts.

Larry King : Que pensez-vous du médecin ? Le juge l'a autorisé à garder sa licence médiale.

Jermaine : Qu'il garde ou perde sa licence n'est pas important. Ce qui importe c'est que Michael n'est plus là . Ce qu'il a administré à Michael aurait dû être administré dans un hôpital et il n'a pas agit seul. Randy, LaToya, moi-même, nous pensons tous qu'il n'est que le bouc émissaire. Je sais comment ça marche et je sais qu'il y a quelqu'un derrière le médecin. Si on le presse assez fort, il parlera.



TROISIèME PARTIE :

La peine causée par la mort de Michael Jackson accompagne Jermaine chaque jour. Cela n'a pas été facile pour lui de retourner à Forest Lawn pour notre interview et ce n'est pas facile pour lui de parler des circonstances entourant la mort de son frère, mais il le fait quand-même.

Larry King : Pensez-vous que votre frère a été tué ?

Jermaine : Oui, bien-sûr. Je n'ai aucun doute à ce sujet. Les autorités font leur travail, mais c'est le bureau du Procureur Général, je ne fais confiance à personne. Je suis allé aux audiences et je les ai vu rire. J'avais envie de me lever et de partir. Je pense que TMZ était là  et ils se demandaient s'il fallait mettre de la lumière et ils riaient. Nous avons perdu un frère, ce n'est pas respectueux. J'avais vraiment envie de m'en aller. C'est notre système judiciaire et vous les voyez rire.

Larry King : La famille envisage-t'elle une action civile ?

Jermaine : Nous avons actuellement des réunions à ce sujet. Nous devons nous assurer que tout est examiné et que l'enquête est approfondie.

Larry King : Pensez-vous qu'on connaîtra un jour toute l'histoire ?

Jermaine : Oui parce que cette famille n'abandonnera pas. Nous l'aimons, il nous manque, le monde a besoin de connaître la vérité, nous avons tous besoin de connaître la vérité. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir en tant que famille pour être sûr que le monde sache ce qui s'est vraiment passé.

Larry King : La Succession a-t'elle remboursé à la ville les frais du Mémorial qui a eu lieu au Staples Centre ?

Jermaine : La succession de Michael est probablement d'une des successions les plus rentables financièrement, elle vaut près d'un milliard de dollars à l'heure actuelle. Quand il était en vie, ils l'ont détruit avec ces accusations de pédophilie, ils l'ont détruit avec la chose qu'il aimait le plus. Cela faisait partie d'un plan, ils ont essayé de le tuer avec cela. Ils n'ont pas réussi, mais il est devenu dépendant de toutes sortes de produits : somnifères, et autres médicaments, alors ils ont trouvé un moyen d'utiliser cela pour le tuer.

Larry King : Mais la ville a été remboursée ?

Jermaine : Oui

Larry King : Comment avez-vous appris la mort de Michael ?

Jermaine : J'étais à Azusa, de l'autre côté de Pasadena. Quelqu'un de CNN a appelé ma femme et nous a demandé si on savait quelque chose au sujet de Michael qui avait été transporté d'urgence à l'hôpital. J'ai dit que non, et j'ai tout de suite appelé ma mère. Elle m'a dit qu'elle était en route pour l'hôpital. Ensuite j'ai parlé au téléphone avec un avocat, et j'ai parlé à ma soeur Janet. Et ensuite j'ai rappelé ma mère qui était arrivée à l'hôpital. Elle m'a dit : Il est mort. Le ton de sa voix était un ton que je n'avais jamais entendu avant. J'ai pleuré. Je ne savais pas comment aller de Azusa à l'hôpital alors j'ai pris le GPS. Nous pleurions pendant le trajet et mon téléphone n'arrêtait pas de sonner. Les gens m'appelaient et m'envoyaient des textos, le téléphone a fini par tomber en panne. En arrivant à Westwood, nous avons vu tous ces hélicoptères. Je me suis dirigé vers la police et ils m'ont fait entrer. Je suis allé au service des urgences, je me suis dirigé directement vers ma mère. Elle était assise, choquée, elle regardait dans le vide. Je l'ai consolée un peu et je suis allé le voir. Je suis entré dans sa chambre. C'est très difficile de rentrer dans une pièce pour voir son frère allongé sans vie. J'ai touché son visage, il était encore souple. J'ai ouvert ses paupières et j'ai regardé ses yeux, j'ai regardé son visage. C'est un sentiment horrible de perdre un membre de la famille aussi proche.




QUATRIèME PARTIE :

Larry King : Avez-vous été choqué par l'ampleur de la couverture médiatique ?

Jermaine : Pas vraiment, parce que le succès de Michael n'était pas son talent, c'était son message. Les gens ont pleuré parce qu'ils connaissaient son message, celui qu'il essayait de partager à travers sa musique. En tant que famille, nous l'admirons beaucoup, et nous allons rester unis et forts. Mais le monde a pleuré parce qu'ils savaient qu'ils avaient perdu quelqu'un qui les aimait vraiment, qui aimait la planète, qui aimait la vie.

Larry King : A la fin de la semaine, les trois premières ventes d'albums dans le monde étaient les siens, presque un demi million d'albums ont été vendus, il y a eu 2.3 millions de chansons téléchargées. Cela vous a-t'il surpris ?

Jermaine : Non. Ce qui me surprend c'est que partout où je vais les gens savent ce qui s'est passé, partout dans le monde.

Larry King : Vous revenez d'Afrique où vous avez chanté.

Jermaine : Oui, j'ai fait une sorte d'hommage à Michael.

Larry King : Où que vous alliez, vous entendez le nom de Michael tous les jours, n'est-ce pas ?

Jermaine : Oui

Larry King : Les paparazzi vous suivent toujours.

Jermaine : Il y en a un que j'aurais vraiment voulu étrangler, il était vraiment irrespectueux mais je suis heureux d'avoir pu me contrôler.

Larry King : Michael Jackson était une icône de la Pop avant de mourir. Enfant, en tant que chanteur principal des Jackson 5, il a mis de la magie dans la musique. Sa popularité et ses ventes ont explosé depuis un an, prouvant ainsi que Michael restera en vie à jamais.
Quelle était la magie des Jackson 5 ?

Jermaine : La magie des Jackson 5 a été d'avoir une équipe comme Motown avec Berry Gordy, Suzanne de Passe, tous ces gens qui ont su prendre ce qui nous avions et le présenter au monde entier. Nous étions si jeunes et nous chantions des chansons d'adultes. Michael chantait sur l'amour alors qu'il n'avait jamais fait l'expérience de l'amour à cet âge. C'était incroyable. Mes enfants jouent «I want you back», «ABC», «The love you save», j'entends ces chansons tout le temps.

Larry King : Est-ce bien de penser à lui tous les jours ?

Jermaine : Tous les jours. Parfois je dis : «Michael, Michael, Michael, où es-tu ? Michael, tu me manques».

Larry King : Croyez-vous qu'il est quelque part ?

Jermaine : Oui, absolument. Son esprit est bien vivant. J'étais en Inde et je suis allé voir des couturiers. J'ai vu un costume dans une vitrine que j'adorais. Le magasin pour acheter le costume était au troisième étage. Je suis monté et un homme m'a dit : «Oh mon dieu, votre frère est venu ici.» J'ai dit : «Qui ?» Il a dit : «Michael. J'ai fait des vêtements pour lui.» Il m'a amené toutes les photos pour me montrer. Quelle était la probabilité, parmi tous les couturiers en Inde, que j'aboutisse dans le même endroit où Michael avait été pour acheter des vêtements. Je le sens. Son esprit bien vivant car son âme était positive.

Larry King : Comment se souviendra-ton de lui ?

Jermaine : On se souviendra de lui comme d'un grand humanitaire qui aimait les gens, qui aimait la vie, et comme d'un grand artiste.

Larry King : Comme l'un des plus grands artistes de tous les temps ?

Jermaine : Oui

Larry King : Où le placez-vous ?

Jermaine : A Neverland.

Larry King : Vous en revenez toujours à Neverland.

Jermaine : Oui parce que c'est un endroit magnifique. Vous y étiez, vous avez senti son esprit, Neverland a été créé avec ses idées, avec son imagination, c'est lui.

Larry King : Nous reparlerons de Neverland. Jermaine nous dira ce que Neverland représentait pour Michael et pourquoi il continuera à essayer d'y faire transporter Michael.




CINQUIèME PARTIE :

Larry King : Pensez-vous que Michael aurait voulu être ici ? Vous vouliez qu'il soit à Neverland.

Jermaine : Il faut qu'il soit dans un endroit spécial. Avec tout ce que mon frère a fait pour les gens dans le monde entier, il devrait y avoir quelque chose de spécial pour lui, un monument à Washington DC. Pas seulement pour sa musique mais pour son message qui a touché tant de monde. Mais il devrait être enterré à Neverland.

Larry King : Qui a choisi cet endroit ?

Jermaine : Ma mère. Nous devions le mettre quelque part à ce moment-là . Mais je pense qu'il n'est pas trop tard pour le transporter à Neverland.

Larry King : Quels sont vos projets ici pour l'anniversaire ?

Jermaine : Nous allons venir. Dans la journée, il y aurait les fans. La famille va se réunir.

Larry King : Vous allez faire une célébration de sa vie.

Jermaine : C'est ce qu'il voudrait, une célébration.

Larry King : Son ex-femme, Lisa Marie Presley, a demandé à tous les fans d'apporter des fleurs.

Jermaine : C'est très gentil. Lorsqu'ils étaient mariés, j'aimais vraiment l'idée qu'ils soient ensemble. Elle a toujours été gentille avec moi.
Lorsque vous marchez dans ce couloir, vous entendez le bruit des pas qui résonnent. Il est tout au fond. Il fait très froid à l'intérieur, c'est comme du marbre et vous entendez un écho quand vous marchez. Tous les gens qui viennent voir leurs proches ici peuvent voir la tombe de Michael et prendre une photo.

Larry King : Regardez cette vue !

Jermaine : C'est magnifique et paisible mais Neverland est encore plus paisible

Traduction Eva L./Facebook
somewhere over the rainbow

#27 Lilie

Lilie

    The One and Only

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPip
  • 5 387 messages
  • Lieu : UK

Posté 29 juin 2010 - 19:49

Pauvre c**!
Image IPB

#28 humannature86

humannature86

    Ben

  • Membre
  • Pip
  • 25 messages

Posté 29 juin 2010 - 20:12

moi ça ne me choc pas ce que dit jermaine!!! c'est sa croyance, il aurait été chrétien il aurait dit la meme chose. De toute façon MJ aimait toutes les religions et tout le monde!! moi ce qui me choc le plus c 'est le fait que beaucoup de fan critique sans cesse sa famille!!! que MJ critique sa propre famille c'est son choix .... J'aime MJ depuis des années, j'ai toujours suivi son actualité, écouter sa music essayer de le comprendre à travers ses textes ou interview!!! mais je ne le connait pas pour autant, sa famille le connait mieux que nous ...

#29 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9 087 messages

Posté 23 novembre 2010 - 13:44

Jermaine Jackson : « Michael voudrait qu'on continue »



Jermaine Jackson, frère aîné du Roi de la pop, récompensera ce soir les vainqueurs d'« A la recherche de Michael Jackson » sur W9.

Il sera ce soir en direct sur le plateau d'« A la recherche du nouveau Michael Jackson », sur W 9 (20 h 35). Quatrième enfant de la fratrie Jackson, Jermaine, 55 ans, récompensera les deux vainqueurs de ce télé-crochet, qui participeront, le 25 juin au Zénith de Paris, au spectacle « Génération moonwalk »*. Interview téléphonique depuis Los Angeles.


Avez-vous regardé l'émission de W 9 ? Et quel rôle jouerez-vous dans le spectacle « Génération moonwalk » ?

Jermaine Jackson. Oui, l'émission est très, très bien faite. Les candidats sont très talentueux... En juin, je ferai ce qu'ils auront besoin que je fasse! (NDLR : son manageur intervient pour signaler que l'artiste interprétera un medley de chansons de Michael).


Vous avez travaillé sur votre prochain album en Suisse, vous venez de donner à Las Vegas un concert qui pourrait tourner en Europe...

Ma famille est encore en deuil et ma façon de traverser cela est de faire de la musique et de chanter les chansons de Michael. C'est comme une thérapie. Je veux faire vivre l'héritage de Michael Jackson : il voudrait qu'on continue.


Comment comptez-vous faire vivre cet héritage ?

C'était un artiste incroyable, mais si le monde a tant pleuré quand il est mort, c'est à cause de son message. Il disait qu'il fallait protéger la planète, sauver les enfants qui meurent de faim... Il était la voix des moins fortunés. D'ailleurs, on veut créer un prix qui s'appellerait The Michael pour récompenser quelqu'un qui se serait battu pour rendre les conditions de vie meilleures.


Quelle relation aviez-vous avec votre frère ?

On était très, très proches. Et je suis très proche de ses enfants. Je les emmène au cinéma avec mes fils Jafaar et Jermajesty. Hier, on est allés voir « Harry Potter ». Ce sont de très bons enfants. Leur père leur manque. Ils ne comprendront jamais pourquoi leur père n'est pas là . En même temps, ils doivent aller de l'avant.


Vous posent-ils des questions sur Michael ?

Oui, surtout sur les Jackson 5. Je leur raconte les canulars téléphoniques qu'on faisait... Je leur dis que Michael était un enfant joyeux.


Sur votre compte Twitter, vous vous êtes opposé à l'album « Michael » qui doit sortir le 13 décembre...

Si cela dépendait de moi, aucun album posthume ne sortirait. Les fans verront, mais moi, j'ai entendu, ce n'est pas Michael. Ils ont pris sa voix et ils l'ont mixée avec beaucoup d'autres.


Vous auriez aimé que l'album s'appelle « The King » ?

Cela aurait dû être le cas, mais Sony ne voulait pas manquer de respect à Elvis... Pourtant, il n'y a qu'un seul King dans l'industrie de la musique : c'est Michael Jackson.


A qui appartient désormais Neverland, le ranch de Michael ?

A la famille. J'aimerais que Michael soit transporté du cimetière de Forest Lawn vers Neverland, parce que c'était sa maison, créée à son image.


Avez-vous un projet avec vos frères et sœurs ?

Avec Janet, Tito, Jackie, Marlon et Randy, on veut montrer aux fans qu'on est encore les Jackson. On va chanter quelques chansons et on verra après.


J'ai lu que vous viviez entre huit maisons différentes...

J'en ai quelques-unes, mais pas autant (rires). Je vis surtout entre Los Angeles et le Moyen-Orient. Là , je cherche quelque chose en dehors de Paris. J'adore les châteaux normands.


Source : Le Parisien / MJACKSON.FR

#30 rainbow

rainbow

    In The Closet

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 1 103 messages
  • Lieu : Turks et Caicos

Posté 24 novembre 2010 - 17:17

Il aurait un album sur le feu. C'est pourquoi il doit souhaiter faire parler de lui :cuisinier:

#31 Loufok

Loufok

    You know nothing

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 11 273 messages
  • Lieu : Au Nord

Posté 24 novembre 2010 - 18:10

Jermaine Jackson : « Michael voudrait qu'on continue »



Jermaine Jackson, frère aîné du Roi de la pop, récompensera ce soir les vainqueurs d'« A la recherche de Michael Jackson » sur W9.

Il sera ce soir en direct sur le plateau d'« A la recherche du nouveau Michael Jackson », sur W 9 (20 h 35). Quatrième enfant de la fratrie Jackson, Jermaine, 55 ans, récompensera les deux vainqueurs de ce télé-crochet, qui participeront, le 25 juin au Zénith de Paris, au spectacle « Génération moonwalk »*. Interview téléphonique depuis Los Angeles.


Avez-vous regardé l'émission de W 9 ? Et quel rôle jouerez-vous dans le spectacle « Génération moonwalk » ?

Jermaine Jackson. Oui, l'émission est très, très bien faite. Les candidats sont très talentueux... En juin, je ferai ce qu'ils auront besoin que je fasse! (NDLR : son manageur intervient pour signaler que l'artiste interprétera un medley de chansons de Michael).


Vous avez travaillé sur votre prochain album en Suisse, vous venez de donner à Las Vegas un concert qui pourrait tourner en Europe...

Ma famille est encore en deuil et ma façon de traverser cela est de faire de la musique et de chanter les chansons de Michael. C'est comme une thérapie. Je veux faire vivre l'héritage de Michael Jackson : il voudrait qu'on continue.


Comment comptez-vous faire vivre cet héritage ?

C'était un artiste incroyable, mais si le monde a tant pleuré quand il est mort, c'est à cause de son message. Il disait qu'il fallait protéger la planète, sauver les enfants qui meurent de faim... Il était la voix des moins fortunés. D'ailleurs, on veut créer un prix qui s'appellerait The Michael pour récompenser quelqu'un qui se serait battu pour rendre les conditions de vie meilleures.


Quelle relation aviez-vous avec votre frère ?

On était très, très proches. Et je suis très proche de ses enfants. Je les emmène au cinéma avec mes fils Jafaar et Jermajesty. Hier, on est allés voir « Harry Potter ». Ce sont de très bons enfants. Leur père leur manque. Ils ne comprendront jamais pourquoi leur père n'est pas là . En même temps, ils doivent aller de l'avant.


Vous posent-ils des questions sur Michael ?

Oui, surtout sur les Jackson 5. Je leur raconte les canulars téléphoniques qu'on faisait... Je leur dis que Michael était un enfant joyeux.


Sur votre compte Twitter, vous vous êtes opposé à l'album « Michael » qui doit sortir le 13 décembre...

Si cela dépendait de moi, aucun album posthume ne sortirait. Les fans verront, mais moi, j'ai entendu, ce n'est pas Michael. Ils ont pris sa voix et ils l'ont mixée avec beaucoup d'autres.


Vous auriez aimé que l'album s'appelle « The King » ?

Cela aurait dû être le cas, mais Sony ne voulait pas manquer de respect à Elvis... Pourtant, il n'y a qu'un seul King dans l'industrie de la musique : c'est Michael Jackson.


A qui appartient désormais Neverland, le ranch de Michael ?

A la famille. J'aimerais que Michael soit transporté du cimetière de Forest Lawn vers Neverland, parce que c'était sa maison, créée à son image.


Avez-vous un projet avec vos frères et sœurs ?

Avec Janet, Tito, Jackie, Marlon et Randy, on veut montrer aux fans qu'on est encore les Jackson. On va chanter quelques chansons et on verra après.


J'ai lu que vous viviez entre huit maisons différentes...

J'en ai quelques-unes, mais pas autant (rires). Je vis surtout entre Los Angeles et le Moyen-Orient. Là , je cherche quelque chose en dehors de Paris. J'adore les châteaux normands.


Source : Le Parisien / MJACKSON.FR

J'ai lu cet article dans le journal, ça m'a donné la gerbe! Il joue sur la corde sentimentale, j'ai horreur de ça.

#32 rainbow

rainbow

    In The Closet

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 1 103 messages
  • Lieu : Turks et Caicos

Posté 24 novembre 2010 - 20:28

Tout à fait d'accord avec toi.Il n'a pu faire de carrière en solo et maintenant il cherche à se relancer grâce au décès de son frère. Quelle famille Michael à dû supporter.Pas étonnant qu'il se soit éloigné d'eux. Toujours à quémander. :angry:

#33 Angeleyes

Angeleyes

    In The Closet

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 2 667 messages

Posté 25 novembre 2010 - 10:15

Je trouve cette interview plutôt sobre, il n'en fait pas des tonnes :paperbag:

#34 angele003

angele003

    C'est par la musique qu'a commencé l'indiscipline

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9 087 messages

Posté 26 novembre 2010 - 16:14

Hier, Jermaine était l'invité du Grand Journal sur Canal + : http://www.canalplus...html?vid=398597

#35 vanille

vanille

    In The Closet

  • Membre
  • PipPipPipPipPip
  • 1 340 messages
  • Lieu : Vannes (56)

Posté 26 novembre 2010 - 17:00

Le seul truc que je trouve bien dans son intervention d'hier soir c'est quand il dit ce qu'il pense de l'album qui va sortir.

Image IPB

Image IPB


#36 El0die

El0die

    Beat It

  • Membre
  • PipPipPip
  • 217 messages
  • Lieu : Strasbourg

Posté 19 décembre 2010 - 21:37

L'interview de Jermaine pour Télé Loisirs.

'' Interview de Jermaine Jackson, de passage en France à l'occasion de la remise du trophée d'A la recherche du nouveau Michael Jackson sur W9.
Il évoque son frère, sa propre carrière, le spectacle hommage aux Jackson qu'il présentera en France en 2011 et nous chante même "When the rain begins to fall" !
"

=> Lien





#37 El Diabolo

El Diabolo

    Just eat it.

  • Membre
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 9 084 messages

Posté 19 décembre 2010 - 22:39

Sacré Germaine...




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Site fondé par Rémy Bigot.